WRC - TÄNAK EN TÊTE APRÈS UNE MATINÉE DIFFICILE POUR TOYOTA | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WRC - TÄNAK EN TÊTE APRÈS UNE MATINÉE DIFFICILE POUR TOYOTA

  • gb
  • es
03.08.19

Rallye de Finlande 2019 - samedi matin

2019 WRC - Rally Finland - O. Tänak / M. Järveojä

Ott Tänak de Toyota prend une avance de 13,8 secondes samedi midi au Rallye de Finlande, mais la matinée s’est avérée difficile pour l'équipe locale, malgré deux voitures classées en première et deuxième position.

L’itinéraire du jour a consisté en deux étapes répétées sur les routes sinueuses du sud de la ville hôte du rallye, entrecoupées par l’assistance à Jyväskylä.

Tänak profite de son ordre de passage aujourd'hui pour pousser fort, profitant d'étapes relativement bien balayées par les équipages précédents.

Jari-Matti Latvala prend la tête sur l'ES13 mais la perd sur l'ES14, Kakaristo, terminant l'étape avec une crevaison et des dégâts importants à l'arrière gauche après avoir heurté une pierre. Il perd 13 secondes dans l'affaire.

La situation est encore pire pour son coéquipier Kris Meeke. L'Irlandais du Nord est plus rapide que Tänak sur l'ES13 pour passer à moins d'une demi-seconde devant au général. Mais doit s'arrêter après 8,8 kilomètres d’étape après avoir cassé la suspension arrière gauche dans un dérapage en 5ème. La roue cassée signe la fin de la course du pilote Toyota.

Esapekka Lappi, vainqueur du Rallye de Finlande 2017, monte sur le podium provisoire avec sa C3 WRC après une solide matinée qui voit l’abandon de Meeke.

Derrière lui, la bataille des Hyundais continue de faire rage, impliquant la Citroën de Sébastien Ogier. Andreas Mikkelsen passe Breen pour prendre la cinquième place lors de la première étape, mais Breen récupère sa place sur la deuxième épreuve. À l’assistance de midi, Mikkelsen est quatrième au classement général et Breen, sixième. Ogier, peu en forme, les sépare en cinquième position. Une matinée difficile pour le Français qui explique avoir été malade toute la nuit. Moins de 2,5 secondes séparent les trois hommes.

Thierry Neuville, de Hyundai, retrouve de bonnes sensations de pilotage dans sa voiture ce matin et rentre à l’assistance de Jyväskylä en septième position, 17,2 secondes derrière Breen.

La Ford Fiesta WRC de Teemu Suninen et Gus Greensmith, premiers partants de la journée, terminent huitième et neuvième, séparés par presque une minute et demie.

Le top 10 est complété par Kalle Rovanperä, leader de la catégorie FIA WRC 2 Pro, qui a bénéficié d'un avantage déterminant après avoir effectué une course sans encombres samedi matin. Le talent finlandais est à bonne distance de son rival français Eric Camilli, deuxième de la catégorie en 14ème position au général.

Pierre-Louis Loubet, 11ème au général, est à la tête d’une avance confortable en FIA WRC 2. Jari Huttunen et Nicolas Gryazin le poursuivent à plus d'une minute.

Tom Kristensson continue de mener la catégorie FIA WRC Junior, comme il le fait depuis la première étape hier matin, devant Dennis Rådström et Roland Poom.