WRC - OGIER EN TÊTE, TANAK À L’ATTAQUE | Federation Internationale de l'Automobile

WRC - OGIER EN TÊTE, TANAK À L’ATTAQUE

  • gb
  • es
27.01.19

Rallye de Monte-Carlo - Dimanche matin

La bataille en tête du classement semble partie pour se jouer lors de la dernière étape du Rallye Monte-Carlo, qui s'achève aujourd'hui. Le Champion du Monde des Rallyes FIA en titre, Sébastien Ogier, est toujours en tête à deux étapes d'une sixième victoire consécutive de l’épreuve, mais l'avantage du Français sur son rival Thierry Neuville n’est plus que de 3,2 secondes. Derrière eux, Ott Tänak affiche une performance impressionnante avec deux victoires d'étape qui lui permettent de gagner 2 places au classement général.

 

Basé à Monte-Carlo, l'itinéraire d'aujourd'hui comporte deux boucles identiques de deux étapes pour un total de 63,98 kilomètres de compétition. Pour aborder l'action à La Bollène-Vésubie - Peïra-Cava (18,41 km) et La Cabanette - Col de Braus (13,58 km) sans neige, tous les équipages ont choisi le même lot de cinq gommes tendres.

 

A l'issue de la première boucle, Ogier signale "un petit problème avec la voiture". Neuville se bat avec acharnement et remonte légèrement sur son rival dans chacune des deux étapes, mais comme hier, c'est Ott Tänak qui a est la vraie star du spectacle. Après avoir remporté les deux étapes, l'Estonien passe de la cinquième place à un podium provisoire. Tanak a réalisé une performance incroyable depuis le début du rallye et a remporté sept victoires d'étape sur 14 jusqu'à présent.

 

Le multiple vainqueur de l'épreuve, Sébastien Loeb, s'est montré très satisfait de son parcours et est désormais quatrième au classement général, à moins de trois secondes de Tänak. A seulement une seconde derrière lui en cinquième position, Jari-Matti Latvala n’est pas à l’aise avec sa voiture et déclare qu’il va changer son style de pilotage et la configuration de la voiture pour la boucle finale. En l'absence d’assistance le dimanche, les équipages doivent s'occuper eux-mêmes de l'entretien de la voiture.

 

Kris Meeke conserve sa sixième place et, avec un grand écart devant et derrière lui, il peut se concentrer totalement sur les points de championnat supplémentaires disponibles sur la Power Stage du jour.

 

Après leur abandon hier, les pilotes WRC Andreas Mikkelsen, Esapekka Lappi et Elfyn Evans n'ont pas pris le départ ce matin. Gus Greensmith continue de mener confortablement la catégorie FIA WRC 2 Pro en septième position, devant Yoann Bonato, leader du WRC 2 en huitième position. Stéphane Sarrazin est à la neuvième place, tandis qu'Adrien Fourmaux est passé en P10 (et troisième en WRC 2).