WRC – NEUVILLE EN TÊTE POUR HYUNDAI | Federation Internationale de l'Automobile

WRC – NEUVILLE EN TÊTE POUR HYUNDAI

  • gb
  • es
25.01.19

Rallye de Monte-Carlo - Vendredi matin

Thierry Neuville prend la tête du Rallye de Monte-Carlo pour Hyundai. Le Belge devance Sébastien Ogier, Champion du Monde des Rallyes FIA en titre, de 3,4 secondes après seulement deux des trois étapes du vendredi matin. Ott Tänak, qui a pris l'avantage hier soir, chute à la troisième place, 13,5 secondes derrière.

D'autres nouveaux défis attendent la journée la plus longue d'aujourd'hui, qui devrait couvrir deux boucles de trois étapes. Cependant, l’étape d’ouverture de la journée est annulée pour des raisons de sécurité. Neuville s'en sort bien, deuxième plus rapide dans les deux spéciales pour passer de la troisième à la première place, frôlant la crevaison sur un pneu usé. L'annulation de la SS3 n'est pas une bonne nouvelle pour Ogier, mais le Français maintient le rythme et signe ensuite le meilleur temps dans la dernière étape de la boucle, réduisant l’écart avec Neuville. Tänak, qui était en tête du peloton hier, n’a pas opté pour la combinaison de pneus idéale pour les deux étapes ; il est troisième, à 16,9 secondes de la tête.

Sébastien Loeb est à l’honneur, le Français signe son premier chrono en Hyundai lors de la première étape, malgré une crevaison dans les derniers kilomètres. Il passe de la huitième à la quatrième place, mais perd un peu de temps dans la dernière étape, adoptant un pilotage prudent sur le gravier et la boue charriés sur la piste par les précédentes voitures. Andreas Mikkelsen est mécontent de la configuration de sa Hyundai, mais fait une bonne matinée en passant de la neuvième à la cinquième place. Jari-Matti Latvala souffre d'une surchauffe des pneus dans la première étape mais prend finalement ses aises vers la fin de la boucle. Il est sixième, à seulement 2,2 secondes de Mikkelsen. Esapekka Lappi n'est pas non plus équipé des gommes idéales, mais le Finlandais est à l’aise dans sa C3 WRC, non loin de Latvala. Dans un groupe serré, Elfyn Evans n'est plus qu'à 3,3 secondes de son compatriote Kris Meeke. Meeke perd de l'élan dans l'étape finale, son radiateur bouché par des feuilles, mais lui aussi reste dans la bataille. Pontus Tidemand complète le top 10.

Gus Greensmith reste en tête de la catégorie FIA WRC 2 Pro Championship malgré une perte des freins à un moment donné. Son rival, Kalle Rovanperä, donne le ton dans les deux spéciales du matin. En WRC 2, Yoann Bonato remporte les deux étapes pour conserver son avance dans la catégorie devant Adrien Fourmaux et Guillaume de Mevius, qui subit une crevaison dans la première étape.