WRC – LATVALA EN TÊTE DE LA BATAILLE DU TOP 6 | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WRC – LATVALA EN TÊTE DE LA BATAILLE DU TOP 6

  • gb
  • es
27.10.18

Rallye d'Espagne - Samedi après-midi

Au cours d'un après-midi où le choix des pneumatiques et les conditions météorologiques ont joué un rôle prédominant, Jari-Matti Latvala se positionne en tête du classement du Rallye d'Espagne, le Finlandais prenant le dessus sur Dani Sordo pour ce qui pourrait être sa première victoire en Championnat du Monde des Rallyes FIA depuis la Suède l'an dernier. Dans un classement entièrement remanié, le prétendant au titre Sébastien Ogier prend la deuxième place, devançant Sébastien Loeb de 3,3 secondes, alors que pas moins de six pilotes se disputent le titre en Espagne.

Latvala entre dans la boucle des spéciales de l’après-midi à trois dixièmes de secondes derrière Sordo, mais le Finlandais exprime clairement son intention de l’emporter en prenant la tête avec près de 4 secondes d’avance. Il creuse encore légèrement l’écart sur les deux étapes suivantes avant de se diriger vers la courte étape de la rue Salou et de s’arrêter pour la nuit avec une avance de 4,7 secondes, avant les quatre dernières spéciales de dimanche. Les pneus ont joué leur rôle, en particulier dans la dernière étape longue, lorsque la pluie a commencé à tomber sur certains des derniers concurrents, changeant la figure du classement. Ogier, paré pour la pluie, s'habitue aux pneus dans le premier tour et après une course au sec tout l’après-midi, le Français passe de la cinquième à la deuxième place dans la longue étape intermédiaire, au nez des autres pilotes qui perdent du temps. Loeb, 9 fois Champion du Monde de WRC FIA, fait une première étape délicate avec quelques erreurs. Mais il profite du malheur des autres et passe de la quatrième à la troisième place au cours de l'après-midi, une victoire d'étape qui le soutien dans son défi.

Elfyn Evans parvient à étendre son avance sur Loeb dans la première des quatre étapes, mais repasse 4ème durant la nuit. Il n'est cependant qu'à 9,8 secondes du leader et Thierry Neuville, prétendant au titre, se rapproche dangereusement. Le Belge n’est pas très loin du leader après deux chronos rapides dans l’après-midi, et il s'efforcera de réduire l’écart avec Ogier demain, pour que la lutte pour le Championnat reste aussi serrée que possible. Après avoir mené dans l'après-midi, Sordo chute en sixième place dans la dernière longue étape, les conditions météorologiques et la boue entravant son assaut. Lui aussi n'est pas très loin du leader, à 16,5 secondes. Esapekka Lappi sort sa voiture indemne d’une toupie à grande vitesse, qui le met à l’envers dans l’étape précédente ; le jeune Finlandais est septième après avoir calé sur l’étape urbaine. Ott Tänak est huitième, et bien qu'il ait essayé de remonter dans le classement général, la position de l'Estonien lui laisse une route salie par le passage des voitures de ses concurrents, et après une toupie, ses espoirs de remporter le titre s’envolent. Il remporte tout de même l'étape de Salou. Craig Breen a fait un 360 dans la deuxième étape, cale dans l'étape finale et termine neuvième devant Andreas Mikkelsen et Teemu Suninen, respectivement 10e et 11e.

Kalle Rovanperä reste en tête du championnat FIA WRC 2, le Finlandais de 18 ans se bat avec Jan Kopecký et Nil Solans qui se sont partagé les victoires d'étape de l'après-midi. Enrico Brazzoli s'annonce bien pour la victoire en WRC 3, l'Italien devançant Taisko Lario et Louise Cook.

Rally d’Espagne – Résultats non-officiels après la Section 7