WRC - EVANS PREND LA TÊTE DU RALLYE MONTE CARLO | Federation Internationale de l'Automobile

WRC - EVANS PREND LA TÊTE DU RALLYE MONTE CARLO

  • gb
  • es
25.01.20

Rallye de Monte-Carlo 2020 - samedi matin

2020 WRC - Rallye Monte-Carlo - ELfyn Evans (DPPI)

L'itinéraire du Rallye Monte-Carlo comprend la plus longue distance sur route, mais une distance de compétition relativement courte de 75 kilomètres, avec deux boucles identiques de deux étapes séparées par l'assistance de midi à Gap, avant que les équipages ne descendent à Monaco en soirée. En raison des conditions de verglas, la plupart des pilotes ont choisi des pneus cloutés pour assurer une adhérence maximale.

Elfyn Evans de Toyota, qui a mené la majeure partie de l’action vendredi avant de céder la tête à son coéquipier Sébastien Ogier dans la dernière étape hier, a repris le commandement lors de la deuxième étape ce matin, grâce à un temps supérieur de 7,6 secondes à celui de son rival le plus proche.

Après avoir légèrement prolongé son avance de la veille sur la première étape ce matin, Ogier retombe à la deuxième place après l'incroyable course d'Evans. Le Français est maintenant à 4,8 secondes de la tête avec deux étapes à parcourir cet après-midi.

Thierry Neuville remporte la première étape de la journée mais ne parvient pas à suivre le rythme sur les suivantes. Le pilote du coupé Hyundai i20 boucle la matinée du samedi à la troisième place, 16,6 secondes derrière l’insaisissable Gallois.

Le coéquipier de Neuville, Sébastien Loeb, maintient une solide quatrième place, maintenant à plus d'une minute et demie du leader. Loeb tente de préserver ses pneus dans la première partie de l'étape, mais reconnaît avoir probablement trop ralenti.

Il est maintenant menacé par Esapekka Lappi, de M-Sport, qui se trouve maintenant à moins de 35 secondes du Français, tandis que Kalle Rovanperä, de Toyota, poursuit sa solide progression en se classant sixième au général pour ses débuts en rallye automobile mondial.

En septième position, à plus de six minutes, se trouve le leader FIA WRC3, Eric Camilli, avec sa Citroën R5 privée, qui progresse encore.

Contrairement à hier, l'action de ce matin a été marquée par une météo classique pour Monte Carlo dans les montagnes autour de Gap, avec de la glace noire sur la route, ce qui a provoqué des conditions routières dangereuses pour les concurrents. Parmi les victimes des conditions, Takamoto Katsuta de Toyota, qui perd trois minutes après être parti en tête à queue et avoir heurté un banc de neige dans l'ES9, tombant à la huitième place au classement général derrière Camilli.

Le Français Nicolas Ciamin est neuvième au classement général au volant d'une autre Citroën C3 R5, tandis que le Norvégien Mads Ostberg est dixième, en tête de la catégorie FIA WRC 2 au volant d'une voiture d'usine identique.