WRC – AVANTAGE TÄNAK | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WRC – AVANTAGE TÄNAK

  • gb
  • es
26.10.18

Rallye d'Espagne - vendredi matin

Ott Tänak, prétendant au titre de Champion du Monde des Rallyes de la FIA, prend la tête du Rallye d'Espagne avec un avantage de 11,7 secondes dans les étapes répétées de l'après-midi de cette épreuve sur surface mixte.  L'Estonien est devant Elfyn Evans et le héros local Dani Sordo, qui occupe la troisième place du championnat pour Hyundai.

L'avant-dernière manche de la série a débuté hier soir avec une spectaculaire course dans les rues de Barcelone. Sébastien Ogier s'est imposé sur cette première étape goudronnée mais aujourd'hui, les équipages se sont dirigés vers l'ouest de la base de Salou pour la plus longue journée de l'épreuve avec deux boucles de trois étapes, majoritairement disputées sur gravier.

Tänak réalise un temps extrêmement rapide dans la première étape la plus courte de la journée, l’Estonien l’emporte à un  dixième de seconde d'Ogier. Alors que le Français fait une sortie de piste à travers champ sur l'étape suivante, Tänak en profite pour étendre son avance sur son rival et creuse encore l’écart sur les deux étapes suivantes. Evans fait une belle course dans la Fiesta WRC, il passe de la cinquième place hier soir à la deuxième pendant les trois spéciales du matin. Le Gallois est satisfait de son rythme et de la performance de la voiture. Il devance Sordo de 7,5 secondes, l'Espagnol luttant avec l'adhérence arrière de la i20 Coupé WRC.

 

Derrière le trio de tête, une victoire d'étape pour Andreas Mikkelsen permet au Norvégien de grimper au classement général, malgré un manque d'adhérence sur certaines spéciales. Il devance de peu Ogier, qui a avoué ne pas avoir été tout à fait à la hauteur en début de journée. Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde des rallyes FIA, en est à sa troisième et dernière apparition avec Citroën cette saison. Il est à seulement 3,1 secondes du champion en titre. Craig Breen est satisfait de son rythme mais perd 10-15 secondes sur une toupie dans la dernière boucle des étapes de la matinée. Il devance Thierry Neuville, huitième. Le Belge partant en premier, il récupère la tâche de balayer la piste pour les suivants, puis il rate un virage, ce qui lui fait perdre du temps. Esapekka Lappi fait deux sorties de piste dans la première étape et subit un problème de freins la majeure partie de la matinée ; le Finlandais est neuvième devant son coéquipier Jari-Matti Latvala qui fait une belle course et s'apprête à prendre la tête devant Tänak, avant de perdre du temps sur une crevaison. Il passe donc de la deuxième à la dixième place.

Le Championnat FIA WRC 2 est mené par Eric Camilli, qui pilote la toute nouvelle Volkswagen Polo GTi R5. Le Français a remporté l'une des trois étapes, son coéquipier et ancien Champion du Monde des Rallyes FIA, Petter Solberg, montre également le bon rythme de la nouvelle voiture en remportant une nouvelle étape et en prenant la deuxième place avec seulement 5,9 secondes de retard sur Eric. Le troisième de la catégorie est le champion provisoire Jan Kopecký. Taisko Lario remporte le Championnat FIA WRC 3 de manière convaincante, devant Enrico Brazolli et Louise Cook.