WORLD RX - LA BATAILLE POUR LE TITRE MONDIAL DU RX ATTEINT SON POINT CULMINANT À TROIS RIVIERES | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WORLD RX - LA BATAILLE POUR LE TITRE MONDIAL DU RX ATTEINT SON POINT CULMINANT À TROIS RIVIERES

  • gb
  • es
01.08.19

Le World RX du Canada à Trois-Rivières, septième manche du Championnat du monde de rallye-cross FIA 2019 présenté par Monster Energy ce week-end, sera le point culminant du championnat des pilotes.

Le circuit rapide d’1,37 km présente toutes sortes de défis. Et, comme toujours, sur le tracé cerné de murs de béton, la moindre erreur ne sera pas sans conséquences.

Les frères Hansen, Kevin et Timmy, sont en tête du classement des pilotes avec respectivement 131 et 125 points. Troisième avec 109 points, le Norvégien Andreas Bakkerud, est toujours en quête d'une première victoire de la saison. 

Après la sixième manche en Suède début juillet, Kevin a déclaré qu'il était prêt à se battre jusqu’au bout. « Avoir 6 points d’avance au championnat, ce n’est pas grand-chose, et avec Timmy, nous allons continuer à tout donner et à la fin de la saison, nous verrons lequel de nous deux aura eu le plus de chance », a-t-il déclaré. 

Pendant ce temps, Timmy savoure le défi de Trois-Rivières.  « Le Canada est l'un de mes circuits préférés de l'année, car c'est une piste de rallycross vraiment complète. Il y a de l'asphalte, du gravier, un peu de tout. L'asphalte et le gravier forment deux sections distinctes et il y a un saut entre chaque section, donc il faut vraiment passer d'un mode à l’autre", dit-il. 

« La section asphalte est la plus rapide de l'année, et sur cette portion, il faut utiliser toute la route, en se rapprochant le plus possible des murs, car c'est là que l'on peut vraiment gagner du temps. Il ne faut pas avoir froid aux yeux ! »

Jusqu'à présent, la saison 2019 a produit cinq vainqueurs différent par évènement, dont un succès retentissant pour le pilote wildcard suédois Sebastian Eriksson au Swecon World RX de Suède. Seul Timmy (Espagne et Grande-Bretagne) a remporté deux victoires cette année.

Après avoir remporté la victoire au Canada en 2016 et terminé deuxième l'an dernier, Timmy débute le week-end en tant que favori. Il a prouvé en Suède, après une remontée depuis la 16e place lors des qualifications pour passer en finale, qu'il peut changer la donne à tout moment. 

Kevin participe pour la première fois de sa carrière dans la même machine que son frère et prend de l'élan depuis la Suède, en terminant deuxième de la finale pour reprendre la tête du championnat.

Quant à Bakkerud, il a frôlé la victoire à plusieurs reprises, notamment à Silverstone et Spa-Francorchamps où il a été piégé respectivement par Timmy Hansen et Timur Timerzyanov.

Bakkerud termine deuxième derrière Timmy Hansen au Canada en 2016 et est finaliste en 2015 où il se classe cinquième. Le pilote Monster Energy RX Cartel est désavantagé par la météo changeante en Suède et son Audi S1 se retrouve avec l’arbre de transmission cassé en demi-finale. « J'espère que la malchance que j’ai eue en Suède est derrière moi », a-t-il déclaré. « Le Canada est toujours un défi, alors j'ai hâte d'y être. »

Niclas Gronholm, vainqueur au Hell, Norvège, est actuellement quatrième avec 96 points, bien qu’il ait manqué les manches en Belgique et en Grande-Bretagne pour cause de maladie.

Le pilote GRX Taneco pense fermement que sa Hyundai i20 sera à la hauteur à Trois-Rivières. « J'ai vraiment hâte d’arriver à la course au Canada - je pense que nous avons une bonne voiture pour ce circuit », a déclaré le Finlandais.

« J'aime courir à Trois-Rivières même si c'est très délicat à certains endroits. Comme c'est un circuit urbain, il n'y a pas de place pour l’erreur. J’ai fait une longue pause, mes batteries sont complètement rechargées et la motivation est au rendez-vous. »

Timur Timerzyanov, coéquipier chez GRX Taneco, vainqueur de la troisième manche en Belgique, est également impatient d’arriver au World RX. « Le Rallycross en Amérique du Nord est encore relativement nouveau et je suis heureux que nous puissions montrer aux Canadiens à quel point c'est excitant », a déclaré le Russe.

« Il y a toujours beaucoup d'action et de belles courses à Trois-Rivières, avec des changements de météo soudains qui compliquent encore les choses. »

La constance de Janis Baumanis de l'équipe STARD est récompensée, le Letton conserve sa cinquième place au classement général (89 points) après avoir participé à quatre des six finales à ce jour. Le point culminant de sa saison est une troisième place en Norvège. 

Liam Doran, coéquipier Monster RX Cartel de Bakkerud, a gâché de nombreuses occasions cette année. Il est monté sur le podium une fois (à Abu Dhabi) sur quatre finales. Le Britannique est septième avec 76 points, deux derrière Timerzyanov.

« J'ai eu quelques difficultés sur les pistes de rallycross plus traditionnelles - Norvège et Suède - et j'attends avec impatience le Canada qui est un style de piste différent. J'espère que ça fera la différence », a-t-il déclaré. 

Timo Scheider d’ALL-INKL.COM Muennich Motorsport, demi-finaliste au Canada il y a deux ans, pense que Trois-Rivières se jouera sur la puissance. « Le Canada est une piste moteur. Le circuit comprend la ligne droite la plus longue et la plus rapide du calendrier », explique-t-il.

« Mais il faut aussi une bonne adhérence aérodynamique et mécanique pour la partie en terre qui est assez difficile. Je pense que le siège sera adapté à la piste et nous avons fait une petite amélioration pour le Canada, donc je suis optimiste. »

Les cinq voitures de l'équipe de GC Kompetition devraient également figurer en bonne place, selon Guerlain Chicherit, le patron de l'équipe. « À Holjes, nous avons fait preuve d'un rythme compétitif et d'une certaine constance. Le Canada est une piste passionnante pour les Méganes et les Clios, et c'est un événement très amusant », a-t-il déclaré.

Krisztian Szabo (EKS Sport) et Oliver Bennett (Xite Racing) cherchent également à oublier leurs déboires à Holjes en raison d'accidents et de défaillances mécaniques. 

La quatrième manche du Rallycross des Amériques se déroulera à Trois-Rivières, en parallèle avec le World RX, et la catégorie de soutien ARX2 aura droit à un week-end à deux têtes d’affiche. Plus d'informations sur l’ARX ici.

Liste complète des inscriptions au World RX Canada ici.

 

Statistiques mondiales du RX au Circuit Trois-Rivières :

Épreuve mondiale de RX #68 (7e manche 2019) 

Longueur du circuit : 1370m (la plus longue des 10) 

Vitesse moyenne (record au tour) : 105.0 km/h (3e plus rapide des 10) 

Record au tour : 46.959 par Petter Solberg (2018) 

Record du tour Joker : 49.727 par Petter Solberg (2016) 

Différence normal/joker : 2.77 (4e plus longue sur 10) 

record sur 4 tours : 3:20.947 par Petter Solberg (2016) 

record sur 6 tours : 4:57.692 par Petter Solberg (2016) 

 

Vainqueurs des événements passés : 2018 : Johan Kristoffersson 

2017 : Johan Kristoffersson 

2016 : Timmy Hansen 

2015 : Davy Jeanney 

2014 : Petter Solberg 

 

LE SAVIEZ-VOUS ?
Petter Solberg est le seul détenteur du record sur piste au Circuit Trois-Rivières ; il est le pilote RX le plus rapide au monde au tour, sur le tour joker, en course de qualification sur quatre tours et en course de finale sur six tours.
Solberg est le seul pilote à avoir signé tous les records non seulement sur un, mais sur deux circuits. Il est aussi le seul détenteur du record à Lydden Hill.
Sur le nouveau tracé du circuit de Barcelone, les frères Hansen détiennent tous les records de piste - Kevin détient celui du record du tour simple et Timmy les trois autres records.