WORLD RX - BAKKERUD AU SEPTIÈME CIEL EN AMONT DE L’ENFER DE HELL | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

WORLD RX - BAKKERUD AU SEPTIÈME CIEL EN AMONT DE L’ENFER DE HELL

  • gb
  • es
13.06.19

La cinquième manche du Championnat du Monde FIA de Rallycross présentée par Monster Energy se rend ce week-end à Hell pour le Team Verksted World RX de Norvège, les espoirs de victoire à domicile reposant largement sur les épaules d'Andreas Bakkerud.

En plus d'être une destination de rêve pour les journalistes, Hell (« l’enfer » en français), ou Lånkebanen pour être précis, est aussi un circuit de rallycross classique composé de 63 % d'asphalte et de 37 % de gravier sur un terrain de 1 019 mètres de dénivelé.

C'est aussi le lieu de la première razzia de victoires en World RX pour Bakkerud en 2016 - le Norvégien remportant les quatre séances de qualification, la demi-finale et la finale. Sa dernière victoire en finale du Championnat du monde de RX remonte à la fin de la saison à Rosario, en Argentine, la même année.

Après un accident de fin d’évènement avec Timmy Hansen lors de la première manche 2019 à Abu Dhabi, Bakkerud termine troisième à Barcelone et deuxième à Spa-Francorchamps et Silverstone. 

En Belgique, Bakkerud est à deux doigts du trophée et lors du World RX de Grande-Bretagne dans la quatrième manche, il semble bien parti pour remporter sa première victoire de 2019 mais le sens tactique du futur vainqueur Timmy Hansen l’en prive. De plus, Bakkerud se voit handicapé par un frein à main capricieux en demi-finales et en finale.

"Silverstone était le quatrième podium consécutif pour Monster RX Cartel, nous avions les deux voitures en finale à Silverstone, mais nous n'avons pas réussi à faire ce qu’il faut. J’étais à deux doigts de la victoire. Tout ce que je peux faire, c'est continuer à tout donner et j'espère que la victoire est proche", a-t-il déclaré.

"Nous nous rendons en Norvège avec de grands espoirs. Tant que mon nom est sur la liste, je suis en lutte pour la victoire." Et quoi de mieux qu’une victoire à domicile.

Liam Doran, coéquipier Monster RX Cartel de Bakkerud, a également à son actif des victoires en qualifications du World RX à Hell - dont deux en 2014 - mais n'a jamais encore atteint la finale.

Le Britannique fait une année en dents de scie. Il démarre avec une troisième place à Abu Dhabi, rate les demi-finales à Barcelone et se classe sixième en finale en Belgique et en Grande-Bretagne après des qualifications et demi-finales précédentes plutôt prometteuses. Il tentera de faire mieux à Hell, sur un circuit qu'il apprécie.

"J'ai hâte de courir à Hell. C'est probablement ma piste préférée dans ce championnat, même si ma dernière fois que j'y ai couru [2016] s'est terminée par un gros accident dans la ligne droite de départ. J'ai fait de belles choses ici par le passé et c'est l'une des rares pistes du calendrier sur laquelle j'ai beaucoup d'expérience et où j'ai l'intention d'obtenir un bon résultat," dit Doran.

"C'est toujours un grand événement, avec une ambiance géniale, surtout avec Andreas comme coéquipier."

Le pilote Hansen MJP Timmy Hansen, actuel leader du championnat du monde, est également un ancien vainqueur de l'épreuve du Hell en 2015 et est arrivé deuxième derrière Bakkerud en 2016.

Son frère Kevin tâchera de faire mieux qu’en Grande-Bretagne. Le plus jeune des Hansen avait eu un accident en demi-finale, envoyant sa Peugeot 208 dans une barrière dans la section joker.

Cette erreur l’avait relégué à la dernière place de la demi-finale et donc contraint d’abandonner la tête du championnat. Timmy compte maintenant 88 points, soit quatre de plus que son frère et Bakkerud, est troisième avec 77 points.

Niclas Gronholm de GRX Taneco réapparaîtra en Norvège après avoir été absent pour maladie lors des épreuves belge et britannique.

L'absence du Finlandais le renvoie à la 10ème place du classement général après une deuxième place à Abu Dhabi (suite à une décision des commissaires lui refusant la victoire dans la finale) et une quatrième place à Barcelone.

"C'est bien de pouvoir enfin courir à nouveau. Ça a été une longue convalescence où tout ce qui pouvait mal tourner, a mal tourné. C’était vraiment de pire en pire. Ce sera très difficile de revenir après six semaines de maladie, je n’espère pas grand-chose pour mon retour, mais je vais donner le maximum et nous verrons où cela me mènera ", a déclaré Gronholm.

Timur Timerzyanov, dans la Hyundai i20 GRX Taneco, a connu une manche britannique neutre après l’excitation d’une première victoire en World RX à Spa-Francorchamps. 

"Pour moi, Hell est le point culminant de la saison de World RX. C'est une piste de rallye cross avec du dénivelé, des zones de gravier difficiles et des tonnes de spectateurs. L'action y est toujours excellente. Après une épreuve moyenne à Silverstone, j'ai hâte de revenir au sommet ce week-end", a déclaré le Russe.

La Norvège voit également le retour au World RX de Rokas Baciuska. Le Letton rejoint les rangs de GCK Academy après avoir participé pour ESmotorsport-Labas Gas lors des deux premières manches. Il a manqué les événements britanniques et belges pendant la signature du contrat avec GCK.

Baciuska pilotera une troisième Renault Mégane RS RX aux côtés du Français Cyril Raymond et du Belge Guillaume De Ridder. "Je suis vraiment excité de pouvoir continuer ma progression en World Rallycross et d’intégrer une équipe aussi incroyable," a déclaré Baciuska.

"J'ai passé beaucoup de temps avec les gars de GCK et je suis très impressionné par la façon dont ils travaillent, les performances et les promesses de la voiture, et j'ai hâte de courir aux côtés des pilotes GC Kompetition et GCK Academy en Norvège."

Le Suédois Anton Marklund tentera de surfer sur sa troisième place à Silverstone, sur une piste qui devrait convenir à sa Renault Mégane RS RX et à celle de Guerlain Chicherit, patron du team français GC Kompetition. "Si nous continuons à faire les mêmes départs qu’en demi-finale et en finale, nous devrions être très rapides en Norvège", a déclaré Marklund.

"La piste a des virages rapides et des freinages serrés, et elle devrait convenir à l'empattement long de notre voiture. J'y vais avec beaucoup de confiance en moi et je pense qu'on peut faire du bon travail là-bas."

Le remplaçant de Baciuska dans la Skoda Fabia d’ESmotosport est le Néerlandais Kevin Abbring. L'ancien pilote test de l’équipe a désormais son propre siège.

Le Letton Janis Baumanis, dont les bonnes performances en 2019 lui permettent de conserver la quatrième place au classement général, sera le partenaire du Finlandais Jani Paasonen dans les Fiestas du Team STARD.

Oliver Bennett a atteint la demi-finale pour la première fois en 2019 à Silverstone, pour sa première saison complète en tant que participant permanent du World RX. C'est la preuve que les modifications apportées à la suspension avant de la Mini Cooper Xite Racing depuis Barcelone portent leurs fruits. 

« Quand je vois l’amélioration de nos performances manche après manche, et notre première demi-finale à Silverstone, j’ai vraiment hâte d’arriver à Hell, » a déclaré Bennett.

"La surface libre et mixte de la carrière et le dénivelé conviennent parfaitement à mon style de pilotage. Ça me rappelle les sensations que j'ai ressenties à Spa dans des conditions similaires, et où la Mini est très efficace. Nous faisons des départs incroyables, ce qui est important à Hell. J’ai hâte d’arriver à la prochaine demi-finale. On verra."

Après des week-ends difficiles à Barcelone et Spa-Francorchamps, Timo Scheider atteint la finale à Silverstone dans sa Seat Ibiza ALL-INKL.COM Muennich Motorsport, manquant de peu son premier podium de la saison.

L'Allemand se classe quatrième juste devant l'Audi S1 EKS Sport du Hongrois Krisztian Szabo qui continue d'impressionner pour sa première année.

Au total, 39 Supercars vont courir en Norvège, la deuxième manche du Championnat d'Europe FIA de Rallycross Supercars se déroulera également à Hell.

En plus des concurrents habituels de l’Euro RX Supercar, le Belge Enzo Ide prendra le départ de son deuxième rallycross Supercar dans une Audi S1 de JC Raceteknik, la voiture qu'il a utilisée au World RX de Belgique à Spa. La quatrième manche RX2 International Series est également au programme en Norvège..

Faits et chiffres 

Longueur du circuit : 1010m
Vitesse moyenne (record du tour) : 96,4 km/h (8e plus rapide sur 12)
Record du tour : 37.731 par Timur Timerzyanov (2016)
Record du tour joker : 41.664 par Johan Kristoffersson (2018)
Différence tour normal/joker : 3,933 (11e plus long sur 12)
Record sur 4 tours : 2:38.902 par Andreas Bakkerud (2016)
Record sur 6 tours : 3:54.906 par Johan Kristoffersson (2018)

Vainqueurs des anciens évènements
2018: Johan Kristoffersson
2017: Johan Kristoffersson 
2016: Andreas Bakkerud
2015: Timmy Hansen 
2014: Reinis Nitiss

Victoires en qualifications World RX à Lånkebanen
5 Johan Kristoffersson et Andreas Bakkerud
4 Petter Solberg
2 Timmy Hansen and Reinis Nitiss
1 Mattias Ekström and Timur Timerzyanov
 
Insolite
Le Team Verksted World RX de Norvège est la 66ème épreuve mondiale de RX, dans la 6ème saison du championnat... Et oui, c'est à HELL. No.666 #NumberOfTheBeast