WEC - 6 HEURES DE FUJI - FAITS ET CHIFFRES | Federation Internationale de l'Automobile

WEC - 6 HEURES DE FUJI - FAITS ET CHIFFRES

  • gb
  • es
02.10.19

Dimanche 6 octobre, la huitième édition des 6 Heures du Fuji recevra le drapeau vert pour le départ la deuxième manche du Championnat du Monde d'Endurance FIA 2019/20. Voici quelques faits et chiffres du WEC au Japon, le Fuji Speedway et le Mont Fuji, la montagne sacrée du Japon qui domine la ligne d'horizon du circuit de 4,5 km de long.

 

1. Toyota remporte six des sept épreuves disputées sur la piste locale du constructeur japonais. Le seul succès de Porsche au Japon a eu lieu en 2015, lorsque le constructeur allemand s'est qualifié pour les titres mondiaux de 2015 en remportant un doublé.

2. Roman Rusinov et G-Drive Racing ont remporté la catégorie LMP2 en 2014, 2015 et 2016. 

3. Les pilotes japonais ont remporté le Fuji à plusieurs reprises avec Kazuki Nakajimi, vainqueur avec Toyota en 2012, 2013 et 2017, Kamui Kobayashi avec Toyota en 2016 et 2018 et Shinji Nakano en LMP2 avec Delta-ADR en 2012.

4. Julien Canal et Bruno Senna sont les seuls pilotes à avoir gagné au Japon dans deux catégories différentes et sont montés sur la première marche du podium quatre fois en six ans.  Canal s'est imposé en 2012 en LMGTE Am dans la Corvette Larbre n°50 et en LMP2 dans la Ligier n°26 G-Drive Racing en 2014 et 2015 puis en 2017 dans l'Oreca Vaillante Rebellion n°31. Senna a également piloté l'Oreca n°31 en 2017 en LMP2 et l'Aston Martin n°95 en LMGTE Am en 2013.

5. En LMGTE Pro, Ferrari a remporté trois victoires en 2014, 2015 et 2017, Porsche remporte la victoire en 2012 et 2018, Aston Martin en 2013 et Ford en 2016.

6. Aston Martin a gagné dans la catégorie LMGTE Am trois fois à Fuji - en 2013, 2014 et 2016. Larbre Compétition a pris la tête du podium en 2012 pour Chevrolet, Patrick Dempsey, Patrick Long et Marco Seefried l’ont remporté en Porsche Dempsey-Proton Racing en 2015, et la Ferrari Spirit of Race n°54 s'est imposée avec Thomas Flohr, Francesco Castellacci et Miguel Molina en 2017.  En 2018, la Porsche Team Project 1 n°56 avec Jorg Bergmeister, Patrick Lindsay et Egidio Perfetti a remporté la victoire dans la catégorie.

7.Le record du tour en WEC actuel a été établi par Loïc Duval dans l'Audi R18 n°8 lors de la course 2016 avec un chrono d’1m24.645.

8. Le record du tour en LMP2 a été battu en 2018 par Anthony Davidson dans l’Oreca Gibson Dragonspeed avec un tour bouclé en 1m30.557, 2.4 secondes de moins que le record du tour précédent établi en 2016.

9. Tom Blomqvist a établi un nouveau record du tour LMGTE Pro en 2018 avec un chrono d’1m37.392 dans la BMW M8 GTE, soit près de 1,2 seconde de moins que le record précédent. 

10. Matt Campbell a également établi un nouveau record du tour en LMGTE Am en 2018, en 1m38.420 en 2016.

11. Le tour le plus rapide enregistré par une voiture LMP1 a été réalisé en 2016 lors des qualifications par Mark Webber.  L'Australien a signé un chrono d’1m22.639 (198.8 km/h en moyenne), soit 3.596 secondes de moins que le précédent record de qualification d’1m26.235 (190.5 km/h) établi par André Lotterer en 2013 dans l’ Audi quattro e-tron R18.  Ce chrono a été établi lors des qualifications et ne peut donc pas être considéré comme le record officiel du tour en LMP1.

12. La vitesse la plus rapide enregistrée à Fuji Speedway par un concurrent du WEC a été établie par Ben Hanley dans la catégorie LMP1 en Dragonspeed BR01-Gibson en 2018. Le pilote britannique a enregistré une vitesse de pointe de 323,4 km/h (200,95 mi/h).

13. Le Fuji Speedway a été créé en 1963 et conçu à l'origine comme un circuit superspeedway en dévers de 4 km de long, mais un seul des virages en dévers a été construit.  La piste a été convertie en circuit routier et ouverte en 1965.  L'inclinaison de 30 degrés du Daiichi a été utilisée à plusieurs reprises, mais un certain nombre d'accidents mortels ont entraîné son abandon avec un changement de configuration de la piste.

14. Le tracé actuel de 4,563 km, établi en 2005, est la 5e configuration du circuit depuis l'ouverture du Fuji Speedway en 1965.

15. Avec 1,5 km, la ligne droite de départ et d'arrivée est l'une des plus longues du sport automobile.

16. Fuji Speedway a introduit la première course de Formule 1 au Japon à la fin de la saison 1976. James Hunt et Niki Lauda se sont affrontés au Championnat du monde et, sous une pluie torrentielle, Hunt a accumulé suffisamment de points pour remporter le titre. Cette bataille entre Lauda et Hunt a été immortalisée dans le film 'Rush' de 2013.

17. Les 1000 km de Fuji ont eu lieu pour la première fois en 1967 et se sont poursuivis jusqu'en 1992, et plus récemment en 1999 et 2007.  En 2012, le Championnat du Monde d'Endurance a présenté les 6 Heures de Fuji, les vainqueurs de la course de 2014 qui ont enregistré une distance de 1076 km à la fin des 6 Heures.

18. Le Championnat du monde de voitures de sport s'est déroulé au Fuji Speedway entre 1982 et 1988, avec Stefan Bellof détenteur du meilleur tour jamais enregistré à Fuji dans une Porsche 956 en 1983.  Le temps de Bellof d’1m10.02 a été établi sur l'ancienne piste de 4.360km / 2.709 miles.

19. Le Mont Fuji, ou Fuji San comme les Japonais l'appellent avec vénération, offre l'un des décors les plus spectaculaires de tous les circuits de course au monde.  Le Mont Fuji est l'une des trois montagnes sacrées du Japon, avec le mont Tate et le mont Haku.

20. Le Mont Fuji mesure 3 776,24 m de haut et est un volcan en activité dont la dernière éruption remonte à 1707/08.

21. Le Mont Fuji a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en tant que site culturel de l'UNESCO le 22 juin 2013.