RÉSULTATS PROMETTEURS PRÉSENTÉS À LA CONFÉRENCE DE CLÔTURE DU PROGRAMME EUROPÉEN DES JEUNES FEMMES DE LA FIA | Federation Internationale de l'Automobile

RÉSULTATS PROMETTEURS PRÉSENTÉS À LA CONFÉRENCE DE CLÔTURE DU PROGRAMME EUROPÉEN DES JEUNES FEMMES DE LA FIA

  • gb
  • es
02.10.19

Le siège de la Commission européenne à Bruxelles a accueilli aujourd'hui la conférence de clôture du programme européen Erasmus+ de la FIA pour les jeunes femmes, une des nombreuses initiatives de la fédération visant à promouvoir l'égalité des sexes et à accroître la participation des femmes au sport automobile au niveau local.

La conférence a été ouverte par Michèle Mouton, présidente de la commission WIM de la FIA et ancienne vice-championne du monde des rallyes. Jean Todt, Président de la FIA, Violeta Bulc, Commissaire européenne chargée des transports, et deux des finalistes du concours Girls on Track Karting Challenge se sont joints à la séance d'ouverture en présence de commissaires européens, de responsables d'institutions nationales, publiques et européennes et de représentants du sport, du sport automobile et des femmes dans les organisations sportives.  

Après un examen complet du projet de deux ans, les principaux résultats ont été présentés par le partenaire académique du programme, notamment une enquête sociologique ainsi qu'une série de recommandations aux parties prenantes du sport et aux institutions publiques sur la manière de combattre les stéréotypes de genre dans le sport et de promouvoir l’égalité entre hommes et femmes.

Grâce au financement de la FIA par le programme Erasmus+, sa Commission Women in Motorsport a pu mettre en œuvre un modèle de compétition pour la promotion et le développement des jeunes femmes dans le sport automobile, ce qui a permis de lancer en mars 2018, avec le soutien de Yokohama, le ‘Girls on Track Karting Challenge’ FIA. Le programme - en partenariat avec huit autorités sportives nationales européennes et le CDES-PROGESPORT de l'Université de Limoges - a accueilli des jeunes filles âgées de 13 à 18 ans dans des épreuves de slalom de karting urbain, non seulement pour vivre l'émotion du karting mais aussi pour leur ouvrir les yeux sur les nombreuses possibilités de carrière dans ce sport. Vingt-deux épreuves dans neuf pays ont vu la participation de plus de 1200 filles, avant qu'une équipe européenne de six pilotes ne soit sélectionnée pour la finale dans le célèbre environnement du Mans. De là, l'équipe a participé à deux camps de formation de pilotes pour les aider à entrevoir leur carrière dans le monde intense du sport automobile. 

Le sondage central a révélé des commentaires très positifs de la part des participantes qui ont eu un taux de satisfaction particulièrement élevé (96,4 %) pour les épreuves du Défi Girls on Track, la plus forte proportion ayant cité le plaisir et la vitesse comme facteurs clés de l’évènement. Un pourcentage impressionnant de 97,4 % croit également que ce type d'événement peut encourager un plus grand nombre de filles à s'adonner à ce sport, ce qui souligne la pertinence de telles initiatives.

Cependant, le profil des participants a également révélé l'influence d'une connaissance précoce du sport automobile afin de surmonter les stéréotypes sexistes qui l'entourent, et d'un manque d'adaptation dans l'environnement, comme les installations et les équipements, spécifiquement pour les femmes. La communication et la promotion de modèles féminins est un autre facteur clé pour encourager les jeunes filles à pratiquer ce sport. En tant que tels, les défis à relever pour encourager une égalité de genre effective se réfèrent aux conditions d'accès, à l'environnement qui entoure la pratique au niveau local, et plus généralement à la mise en place de politiques et d'initiatives durables et proactives favorables aux femmes, telles que le Programme européen FIA pour les jeunes femmes.

Tibor Navracsics, commissaire européen chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, a conclu la séance du matin en soulignant l'importance particulière de la lutte contre les stéréotypes et en veillant à ce que les filles et les femmes aient la possibilité de faire ce qui leur plaît dans la vie.

Après une démonstration de karting par l'équipe européenne FIA Girls on Track Karting Challenge, composée de six membres, dans les locaux de la Bibliothèque Solvay, la session de l'après-midi a accueilli deux tables rondes, la première sur les moyens de rendre le sport automobile plus accessible aux femmes au niveau local. Réuni autour du modèle du Programme européen des jeunes femmes de la FIA, le panel comprenait Anssi Kannas, Secrétaire général de l'AKK-Motorsport finlandais, Milja Kukkonen, membre de l’équipe européenne du Girls on Track Karting Challenge, Tatiana Calderón, pilote d'essai pour l’équipe Alfa Romeo Racing en F1, championne de Formule 2 FIA et ambassadrice du programme, et Margarita Torres Diez, Ingénieure Trackside Formula One Power Unit pour l’équipe Mercedes F1.

Le panel de clôture a examiné comment le sport peut favoriser l'égalité entre les sexes, ce qui a donné lieu à une discussion entre Brianna Salvatore, UNESCO Sport pour le développement, Sylvia Poll, médaillée olympique et membre de Peace for Sport, Kirsten Hasenpusch, membre du Comité des jeunes de l’ENGSO (Organisation non gouvernementale des sports) et Marijke Fleuren, Présidente de la Fédération européenne de hockey.

Graham Stoker a clôturé la conférence sur une note inspirante : « Le sport automobile est remarquablement transformateur et ce n'est que le début d'un programme durable qui récoltera des bénéfices à long terme », a déclaré le vice-président de la FIA pour le sport. « Ensemble, nous brisons le moule et je suis ravi de confirmer que nous continuerons le programme Girls on Track à l'avenir. Nous envisageons également d'établir une académie d'élite pour aider les jeunes femmes à gravir les échelons du sport. Je suis convaincue que nous pouvons apporter un soutien fort et vital aux femmes et apporter une contribution très positive à l'égalité des sexes. »

Dans le prolongement de ce programme inaugural réussi, la FIA et sa Commission WIM ont l'intention d'étendre le projet. Afin d'attirer un public féminin plus large dans tous les aspects du sport, la tranche d'âge des 8-18 ans sera ouverte et le projet sera lancé au niveau mondial en même temps que certaines épreuves du championnat de Formule E ABB FIA.

Les principaux résultats du programme et de l'enquête sociologique seront présentés à la Commission européenne d'ici février 2020 et seront également disponibles auprès de la FIA.