Nouvelle avancée au Kenya pour le Programme des casques sûrs et abordables de la FIA | Federation Internationale de l'Automobile

Nouvelle avancée au Kenya pour le Programme des casques sûrs et abordables de la FIA

  • gb
24.06.21

La FIA travaille sur le programme de casques sûrs et abordables afin de faciliter le déploiement de casques de moto conformes aux normes de sécurité des Nations unies, confortables dans les climats chauds et humides, et disponibles à un prix de vente cible d'environ 20 USD. Le Kenya se positionne comme le point de départ de cette initiative ambitieuse. À l'occasion de la célébration du Safari Rally, sixième manche du championnat du monde des rallyes de la FIA, une nouvelle étape a été franchie aujourd'hui à Nairobi.

Depuis 2020, la FIA, avec le soutien de la Fondation FIA, travaille sur un programme de casques sûrs et abordables afin de faciliter le déploiement de casques de moto conformes aux normes de sécurité de l'ONU, confortables dans les climats chauds et humides, et disponibles à un prix de vente d'environ 20 USD. Le département de la sécurité de la FIA, chargé de développer des équipements de sécurité pour les compétitions, a utilisé son expertise pour atteindre cet objectif. Dans des régions du monde où la population est largement tributaire des transports motorisés à deux roues, où le climat chaud et le prix d'achat élevé empêchent de nombreux motocyclistes de porter un casque, le programme Safe & Affordable Helmet de la FIA contribue à réduire le nombre de décès liés à des accidents de moto. Les recherches montrent que le port du casque est l'une des protections les plus efficaces en matière de sécurité routière, réduisant d'environ 44% le nombre de blessures à la tête chez les motocyclistes.

L'objectif du programme est de distribuer le plus grand nombre de casques possible et de demander le soutien des gouvernements et du secteur privé pour y parvenir.

Aujourd'hui, le Kenya se positionne comme le point de départ de cette initiative ambitieuse. À l'occasion de la célébration du Safari Rally, sixième manche du championnat du monde des rallyes de la FIA, le lancement a eu lieu aujourd'hui au Kenyatta International Conference Centre de Nairobi. Cet événement s'est déroulé en présence de Son Excellence Uhuru Kenyatta, Président de la République du Kenya, de Jean Todt, Président de la FIA et Envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la sécurité routière, du Dr Amina Mohamed, Secrétaire du Cabinet pour les Sports, le Patrimoine et la Culture du Kenya et de László Palkovics, Ministre de l'Innovation et de la Technologie de Hongrie.

L'Afrique a le taux de mortalité routière le plus élevé, estimé à 26,6 pour 100 000. Et avec un parc de motos de 1,4 million de véhicules et une estimation de 12 463 décès liés à la circulation routière en 2018, le Kenya compte parmi les taux de mortalité routière les plus élevés du continent. Cette initiative a le potentiel de réduire les décès et les blessures sur les routes du Kenya. Dans le même temps a été lancée la coalition pour le port du casque au Kenya. Soutenue par la Fondation FIA et dirigée par Transaid, cette coalition est un groupe multisectoriel composé de représentants du gouvernement (Autorité nationale des transports et de la sécurité, ministère de la Santé, police de la route, etc.), de l'Automobile Association of Kenya - club membre de la FIA, de la Croix-Rouge kenyane, des associations de motos-taxis, du secteur privé, des groupes de la société civile et des partenaires internationaux du développement tels que la Banque mondiale et l'Organisation Mondiale de la Santé, entre autres.

5 000 casques (dont 1 200 au Kenya) seront donnés par la Fondation Keep Fighting, inspirée par la famille de Michael Schumacher, premier partenaire de ce programme de la FIA, et par l'Agence hongroise de développement du sport automobile au nom du gouvernement hongrois qui a choisi le Kenya comme bénéficiaire de son don de 6 300 casques pour faire progresser la sécurité des casques dans le pays. Ces casques seront distribués dans le cadre du travail promu par la Coalition pour le port du casque au Kenya afin de sensibiliser les conducteurs de deux-roues et les chauffeurs professionnels de boda-boda à l'importance de porter des casques sûrs et de qualité, ainsi qu'à la nécessité d'améliorer les normes en la matière. Les bénéficiaires des casques suivront une formation à la sécurité des deux-roues dispensée par l'Automobile Association of Kenya et des organismes de formation accrédités.

Jean Todt, président de la FIA, a déclaré : "Le port du casque est un élément clé pour protéger la vie des conducteurs de deux-roues. Le programme FIA Safe & Affordable Helmet fait partie de l'action consolidée que notre Fédération entreprend pour avoir un impact profond sur le défi mondial de la sécurité routière. Je salue les autorités du Kenya pour leur participation et remercie sincèrement la Fondation FIA, Transaid et nos deux partenaires qui nous ont permis de faire un pas en avant : La Fondation Keep Fighting et le Ministère hongrois des infrastructures. J'invite instamment les autres gouvernements et le secteur privé à se joindre à cette initiative."

Le Dr Amina Mohamed, secrétaire du Cabinet pour les sports, le patrimoine et la culture du Kenya, a déclaré : "La campagne "Safari Rally Action for Road Safety" est une initiative opportune. La distribution de casques aux usagers vulnérables de la route au Kenya, en particulier dans le secteur des Boda Boda, contribuera à réduire le nombre de décès dus aux accidents de la route et à alléger le fardeau financier des soins médicaux pour les familles. Le gouvernement kenyan reste engagé dans l'amélioration de la sécurité routière et soutiendra tous les individus et institutions qui sont impliqués dans le projet de campagne de sécurité routière. Je remercie nos partenaires, la FIA et le ministère hongrois de l'innovation et de la technologie (HUMDA), dont l'engagement continu aura un impact considérable sur nos routes et notre économie. "

Saul Billingsley, directeur exécutif de la Fondation de la FIA, a déclaré : " L'utilisation et l'accès à des casques abordables et de qualité dans les pays à revenu faible ou intermédiaire tels que le Kenya ont toujours été faibles, ce qui rend les motocyclistes vulnérables aux blessures graves, en particulier aux blessures à la tête. Plus d'un quart des décès sur la route dans le monde sont imputables à des véhicules à deux ou trois roues motorisés, et ce taux augmente rapidement. Les activités du programme "Safe & Affordable Helmet" de la FIA visent à répondre à la nécessité de sensibiliser davantage les motocyclistes à la sécurité routière et à jeter les bases d'une coopération intersectorielle et d'un engagement actif de la société civile et des communautés."

Sabine Kehm, de la Fondation Keep Fighting, a déclaré : "La Fondation Keep Fighting est honorée de soutenir le programme FIA Safe & Affordable Helmet au Kenya, en s'appuyant sur un événement de sport automobile. L'objectif d'accroître la sécurité a toujours été proche du cœur de Michael : nous sommes heureux de voir qu'au Kenya, ces casques soutiendront le travail d'un réseau local d'organisations engagées à sauver des vies."

László Palkovics, ministre hongrois de l'innovation et de la technologie, a déclaré : "Nous sommes très fiers de soutenir cette initiative unique pour laquelle je pense que nous avons une coopération fructueuse dans le domaine de la sécurité routière. L'Agence hongroise pour le développement du sport automobile apporte son soutien aux pilotes du Kenya, non seulement au niveau transfrontalier mais aussi au niveau continental. Notre objectif commun est de réduire le nombre de décès sur les routes, et chacun d'entre nous peut faire un petit pas pour y contribuer."