MESURE DE LA MOBILITÉ INTELLIGENTE - LANCEMENT DE LA TROISIÈME SAISON DE L'INITIATIVE " SMART CITIES " DE LA FIA À MEXICO CITY | Federation Internationale de l'Automobile

MESURE DE LA MOBILITÉ INTELLIGENTE - LANCEMENT DE LA TROISIÈME SAISON DE L'INITIATIVE " SMART CITIES " DE LA FIA À MEXICO CITY

  • gb
  • es
16.02.19.

Deux ans après son lancement à Mexico, le programme Smart Cities de la FIA est de retour dans la capitale mexicaine pour un autre forum sur les méthodes de mesure et d’évaluation des avancées, et la définition du rôle des partenariats public-privé (PPP) dans l'élaboration de politiques et services urbains intelligents et innovants.

Andrew McKellar, Secrétaire général de la FIA pour la mobilité automobile et le tourisme, a souligné l'objectif de l'initiative : « Le Forum Smart Cities de la FIA est une plate-forme de débat, vouée à la mise en œuvre d’actions pour la mobilité, qui touchent non seulement nos membres, mais tous les usagers de la route. Le Forum sert également à partager les différentes expériences réussies, et à définir des façons d’améliorer ce qui se fait actuellement en matière de solutions de mobilité urbaine intelligentes et durables. » 

Le Président de l'OMDAI et Vice-Président de la FIA pour le Sport José Abed a ensuite salué le succès de l'initiative et souligné pourquoi de tels événements sont essentiels pour les villes et les clubs de mobilité. « Après deux ans de succès et un premier Forum organisé ici même au Mexique, l’initiative Smart Cities de la FIA est devenue une plateforme de coopération mondiale. La mobilité est en constante évolution, et grâce à la technologie et à la vitesse de l'information, nous, acteurs de ce changement, sommes prêts à aller vers une mobilité plus intelligente, plus inclusive et durable avec confiance et détermination », a-t-il déclaré.

Felipe Calderón, ancien Président du Mexique et Président de la Commission Environnement et Durabilité de la FIA, a commenté l'agenda de la mobilité durable au cœur de la philosophie de Smart Cities : « Pour parvenir à une mobilité durable, les politiques publiques doivent être centrées sur les personnes plutôt que sur les véhicules ». Il a également parlé du rôle clé du sport automobile et de la Formule E dans le façonnement de la mobilité de l’avenir : « La Formule E est le lien parfait entre la mobilité urbaine et le sport. C’est en partie grâce au transfert des technologies développées dans ce championnat que les voitures du quotidien deviennent plus propres. »

Pour de nombreuses villes d'Amérique latine, l'électrification des flottes de véhicules est une préoccupation constante. Le panel d'ouverture du Forum a donné la parole aux responsables municipaux qui ont discuté des stratégies et des meilleures pratiques dans ce domaine. À Mexico, par exemple, les autorités locales cherchent à réduire les émissions de carbone grâce à une série de nouvelles mesures traditionnelles et innovantes. Cela comprend l'expansion et le développement des systèmes de transport en commun, ainsi que la promotion de la mobilité électrique.

Mais par où commencer ? Si le passage à la mobilité électrique est un objectif louable, il nécessite néanmoins une analyse et une évaluation des indicateurs de la mobilité intelligente. Pour Kari Eik, secrétaire générale de l'Organisation pour les relations économiques internationales et co-fondatrice et directrice exécutive du programme United Smart Cities, la coopération entre les secteurs public et privé est essentielle pour y parvenir. Au cours de son discours d’ouverture intitulé « Mesurer les indicateurs des villes intelligentes » elle a souligné la stratégie des United Smart Cities (les villes intelligentes unies) : « Notre stratégie s'appuie sur le cadre global des United Smart Cities, pour travailler ensemble sur des solutions et des projets concrets de villes intelligentes, et promouvoir de nouveau modèles améliorés de partenariats public-privé (PPP). » 

Pour Seleta Reynolds, directrice générale du département des transports de Los Angeles, les PPP sont un pas dans la bonne direction, mais ne représentent qu'une partie de la solution. Pour relever les énormes défis auxquels les villes seront confrontées dans un avenir proche, il faudra une approche sur-mesure et une vision claire. Pour Reynolds, « la mobilité urbaine est au beau milieu d'une ère passionnante de bouleversements et d'opportunités sans précédent pour la créativité et l'innovation, mais les entreprises qui se concentrent sur la technologie, en omettant son intégration aux villes qu'elle dessert, courent le risque de reproduire les erreurs du passé. Notre intérêt est de créer de nouveaux lieux de partenariat, tant au sein qu'à l'extérieur du gouvernement. »

Des exemples concrets ont été présentés lors des deux tables rondes suivantes, qui ont réuni des organisations du secteur privé et des institutions internationales.

Le Forum s’est terminé par l'annonce de la start-up Urbvan, lauréate de l'édition mexicaine du concours mondial ‘FIA Smart Cities Global Start-Up Contest’. Pour la première année, le concours est promu par l'incubateur mondial d’entreprises MassChallenge. 

Mettant l'accent sur le concept " Track to Road " de la FIA, le Forum a également permis aux participants d'en apprendre davantage sur la nouvelle série de course, la Jaguar i-Pace eTrophy, présentée par James Barclay, directeur de l’équipe Panasonic Jaguar Racing.