Maranello tend les bras à quatre pilotes du programme FIA Girls on Track - Rising Stars | Federation Internationale de l'Automobile

Maranello tend les bras à quatre pilotes du programme FIA Girls on Track - Rising Stars

  • gb
04.11.20

A l’issue de la deuxième session d’entraînement FIA Girls on Track - Rising Stars, quatre pilotes ont obtenu les places tant convoitées pour la dernière séance de formation prévue à la Ferrari Driver Academy de Maranello, en Italie

Le programme innovant de détection des talents de la Commission Women in Motorsport de la FIA a permis à 20 pilotes aspirantes du monde entier de rivaliser pour avoir l’honneur d’atteindre un tel niveau au début de leur carrière. Désormais, après des semaines de formation et d’évaluation, seules quatre d’entre elles sont en lice pour l’unique place disponible et l’objectif ultime de potentiellement décrocher un contrat d’un an en tant que membre de l’Académie.

 

"Cela a été une nouvelle mise à l’épreuve incroyablement difficile pour les pilotes, dont certaines faisaient l’expérience de la Formule 4 pour la première fois ; la courbe de progression a été très raide pour elles", a commenté Michèle Mouton, Présidente de la Commission Women in Motorsport de la FIA et observatrice avertie. "Nous avons noté un degré élevé de détermination et de concentration de leur part et avons été surpris par les résultats. Des outsiders aux pilotes F4 plus expérimentées, toutes ont réalisé des progrès et performances rapidement.

 

"Je tiens à féliciter toutes les pilotes pour avoir atteint ce niveau. Je sais qu’elles en retireront de nombreuses connaissances et conseils qui les aideront dans la poursuite de leur carrière. Pour nos quatre pilotes sélectionnées, qui vont participer à la séance de formation de la Ferrari Driver Academy, il s’agit de la dernière étape avant de se voir offrir une opportunité susceptible de changer leur vie au cours de leur jeune carrière".

 

Les quatre pilotes sélectionnées pour suivre la dernière formation à la Ferrari Driver Academy sont :

 

Participantes

Age

Nationalité

Julia AYOUB

15

Brésilienne

Antonella BASSANI

14

Brésilienne

Doriane PIN

16

Française

Maya WEUG

16

Néerlandaise/Belge

 

La deuxième session d’entraînement de cette semaine, destinée aux huit concurrentes sélectionnées, leur a permis de tester les voitures de Formule 4. Pour certaines, il s’agissait d’un premier aperçu de cette catégorie d’entrée de gamme en sport automobile après des années passées en karting. Faire preuve de vitesse sur la piste n’a été, dès le début, qu’un des éléments de l’évaluation FIA Girls on Tracking - Rising Stars. Tout au long du processus, les concurrentes ont dû démontrer leur capacité d’adaptation, de progression et d’évolution, sur et en dehors de la piste. Les sessions d’entraînement ont également été conçues pour mettre en évidence de nombreux éléments essentiels pour devenir un athlète complet, notamment le bien-être physiologique, l’interaction avec les médias, la présentation, la sécurité, l’importance des relations entre l’équipe et le pilote, et la gestion des pneus.

La journée d’aujourd’hui a essentiellement été consacrée aux temps réalisés sur la piste et à la simulation d’une course intégrale sur les 3,8 kilomètres du Circuit Paul Ricard. Après deux séances d’essais qualificatifs de dix tours – lors desquelles les pilotes ont utilisé à la fois des pneus neufs et usés – la très importante Super Pole de six tours a intensifié la lutte pour la pole position et l’honneur de recevoir le Pirelli Award récompensant le tour le plus rapide de la Super Pole. [nom] [nom du pays] s’est vu offrir un pneu Pirelli pour soufflerie, un prix emblématique en Formule 1 qui célèbre l’obtention de la pole position à chaque Grand Prix.

Après la course de 16 tours et les entretiens individuels avec le jury, les huit concurrentes ont entamé leur dernier webinaire portant sur la sécurité et des questions d’ordre médical, alors même que des délibérations majeures étaient en cours. Ce programme de formation des pilotes de la FIA a été lancé en 2016 et a été intégré aux championnats de monoplaces de la FIA, ainsi qu’à la Ferrari Driver Academy, en tant qu’initiative importante destinée à offrir des enseignements fondamentaux en matière de pilotage, de sécurité et de performance. Nuria Encinas Redondo, Ingénieure Sécurité de la FIA, a donné un précieux aperçu concernant les équipements de sécurité approuvés par la FIA, notamment les normes relatives aux casques et aux vêtements des pilotes, et leur rôle significatif dans l’atténuation des blessures en cas d’accident. Prisca Mauriello, Coordinatrice Médicale de la FIA, a ensuite donné une présentation abordant la question de la sensibilisation à la lutte contre le dopage et la consommation d’alcool, deux éléments essentiels de la campagne Race True de la FIA.

En tant que membre du jury de ce programme, la pilote accomplie Cathy Muller, Responsable de la Cellule de Détection de la Commission Women in Motorsport de la FIA, a conclu : "Le niveau a été élevé et il a été extrêmement encourageant de voir à quel point les concurrentes ont progressé depuis les sélections. Elles ont fait preuve d’un réel engagement, sur et en dehors de la piste, pour faire avancer leur carrière et ce fut un plaisir d’assister à leur constante évolution."

Après ces journées exaltantes et éprouvantes d’un point de vue physique et mental, les quatre pilotes sélectionnées doivent maintenant se rendre à la Ferrari Driver Academy pour cinq jours d’évaluation et de piste à bord des voitures de Formule 4 au circuit de Fiorano (du 9 au 13 novembre). A l’issue de ce stage, une seule des concurrentes pourrait se voir attribuer un contrat d’un an pour rejoindre la Ferrari Driver Academy pour une saison de Formule 4 de la FIA en 2021.

La série vidéo FIA Girls on Track - Rising Stars offre un aperçu unique du parcours des pilotes à travers ce programme exigeant et passionnant. Elle est disponible via la chaîne YouTube de la FIA YouTube - FIA Girls on Track - Rising Stars.

Les meilleures photos FIA Girls on Track - Rising Stars Training Camp 2: ICI.