LE FORUM FIA SMART CITIES À HONG KONG TRACE LA VOIE DE LA RÉVOLUTION DE LA MOBILITÉ URBAINE | Federation Internationale de l'Automobile

LE FORUM FIA SMART CITIES À HONG KONG TRACE LA VOIE DE LA RÉVOLUTION DE LA MOBILITÉ URBAINE

  • gb
  • es
11.03.19.

Pour sa première édition en Asie, le Forum FIA Smart Cities a réuni plus de 300 participants avant l’E-Prix HKT Hong Kong 2019 pour discuter de la façon dont les technologies disruptives peuvent façonner une nouvelle mobilité urbaine.

Drones, voitures autonomes, technologies d’automatisation, nouveaux services de mobilité - les technologies révolutionnaires changent notre façon de nous déplacer en milieu urbain. Cette édition du Forum s'est concentrée sur la façon dont les villes s'adaptent à ce nouveau paradigme de la mobilité et comment elles peuvent s'adapter à cette évolution. 

Pour ouvrir le Forum, Andrew McKellar, Secrétaire Général de la FIA pour la Mobilité Automobile et le Tourisme, a souligné la singularité de l'initiative FIA Smart Cities. Le Forum se déroule parallèlement au Championnat de Formule E ABB FIA et offre une occasion unique de discuter des changements rapides du transport. « FIA Smart Cities démontre comment nous pouvons réunir les concepts de mobilité et de sport sur une même plateforme », a-t-il déclaré avant de souligner l'importance du transfert de technologies de la piste à la route. 

Ringo Lee, Président de la Hong Kong Automobile Association, a commenté l'impact à long terme d'événements tels que le Forum FIA Smart Cities : « Nous sommes reconnaissants à la FIA d'organiser ce Forum pour renforcer la synergie entre la technologie et la mobilité, qui représente l'avenir de l'industrie automobile. »

M. David Chung, sous-secrétaire à l'innovation et à la technologie du gouvernement de la Région Administrative Spéciale de Hong Kong (SAR), a également souligné le rôle des plateformes d'échange pour promouvoir l'innovation et la technologie : « C'est la première fois que ce Forum se tient en Asie, nous sommes donc très heureux d'y participer et de contribuer à stimuler l'innovation et à montrer comment elle peut changer la vie des gens. Lorsque nous regardons les défis urbains auxquels nous sommes confrontés, les solutions technologiques semblent les seules capables de nous aider à les relever. »

« En tant que bureau, nous nous considérons comme un agent de changement au sein du gouvernement, pour nous préparer pour l'avenir. Le soutien de la FIA et du Forum FIA Smart Cities aidera Hong Kong et toutes les villes à devenir plus vivables », a-t-il déclaré.

Alejandro Agag, fondateur, PDG et nouveau président de Formula E Holdings, a également insisté sur la nécessité de trouver des solutions innovantes dans le domaine de la mobilité. « Depuis que nous avons commencé la Formule E, nous voulions en faire plus qu'une simple course. Le championnat de Formule E ABB FIA a pour objectif clair de promouvoir les voitures électriques et l'e-mobilité et de présenter l’innovation. Des forums comme celui-ci sont un moyen très important de promouvoir le sujet », a-t-il dit.

Le remodelage de la mobilité urbaine nécessite le développement et la mise en œuvre de nouveaux modes et infrastructures de transport. D'ici 2040, on estime que les deux tiers de la population mondiale seront concentrés dans les zones urbaines, 90 % de cette croissance devant avoir lieu en Asie et en Afrique. Au cours de son intervention, Marija Zima, directrice de l'équipe de recherche sur les systèmes d'alimentation et d'énergie chez ABB, a commenté ce défi. « Nous ne pouvons pas oublier cette croissance rapide de la population. Lorsqu'on planifie les villes les plus intelligentes de l'avenir, on ne peut pas présumer que la situation sera telle qu'elle est aujourd'hui : le monde s'accélère rapidement. Il faut voir loin, combien d'infrastructures supplémentaires seront nécessaires pour adopter cette augmentation de la population, et à quelle vitesse il faut agir pour être prêts le moment venu. Le développement de l'infrastructure devra se faire plus rapidement et plus intelligemment. »

Une planification urbaine et une modernisation des transports réussies ne peuvent être réalisées que via des partenariats public-privé efficaces. Ron Chung, directeur de l'ingénierie et des services techniques de Smart Charge (HK) Limited, a expliqué le point de vue du secteur privé sur ce type de coopération : « Nous attendons du gouvernement qu'il ouvre la voie et envoie les bons signaux au secteur privé. Le secteur privé prospère avec des certitude et une vraie cohérence dans sa politique. »

Iain McBeth, chef de Foresight, Transport for London, a souligné le rôle du secteur public dans la promotion de développements technologiques raisonnés, axés sur les besoins des usagers. « Nous avons une vision sur 25 ans d'un Londres sans carbone. La politique est un domaine clé et l'une de nos priorités est de comprendre ce qui se passe ailleurs pour voir comment de nouveaux modèles technologiques et économiques peuvent être adoptés pour rendre nos actions plus efficaces. Le rôle du secteur privé est très important, mais l'essentiel pour une ville est de savoir quel est l'avantage d'une technologie. Notre rôle est de protéger les Londoniens et de veiller à ce que tout ce qui arrive soit fondamentalement sûr et que le public l'accepte. Ça ne peut pas être de la technologie pour l'amour de la technologie. »

Michael Lin, du Massachusetts Institute of Technology (MIT) Persuasive Electric Vehicles, a réitéré la nécessité de solutions de mobilité durables pour renforcer la confiance des usagers : « Nous nous concentrons sur l'établissement d’une relation de confiance entre les citoyens et les véhicules électriques et autonomes. Nous avons la possibilité de concevoir de nouvelles villes dans des endroits comme la Chine et l'Inde, alors pourquoi ne pas penser à de nouvelles façons de le faire. »

Un projet novateur mené par le Royal Automobile Club d'Australie-Occidentale - le premier essai de véhicule sans conducteur de l'histoire du pays - a été présenté par Patrick Walker, directeur général exécutif de Advocacy and Members. Pour lui, l'avenir de la mobilité urbaine doit être intégré et centré sur les personnes : « Nous rêvons d’une mobilité sûre, propre et abordable, mais nous avons besoin d'une approche holistique dans la manière dont nous concevons nos villes. Nous devons planifier l'avenir et déterminer si nous voulons concevoir des véhicules qui feront ce qu’on leur demande et iront où nous les guiderons,  si nous voulons laisser le véhicule dominer. »

Le Forum sert également d'incubateur pour les innovateurs de la mobilité durable dans le monde entier grâce à son concours FIA Smart Cities Global Start-Up : 'A Vision for the Future' avec deux finalistes, Moovaz et NOHMs Technologies Inc. qui présentent leurs concepts aux invités du Forum.

L’évènement ayant lieu la veille de l’E-Prix HKT Hong Kong 2019, tous les participants au Forum ont également eu l'occasion de voir de près quelques-unes des dernières innovations de la Formule E en matière de mobilité durable lors d’une marche sur la voie des stands et la visite des paddocks des 11 équipes en lice.