LA FIA COLLABORE À UNE ÉTUDE MONDIALE SUR LES COMMOTIONS CÉRÉBRALES | Federation Internationale de l'Automobile

LA FIA COLLABORE À UNE ÉTUDE MONDIALE SUR LES COMMOTIONS CÉRÉBRALES

  • gb
  • es
20.03.19

La FIA se joint à Neuro Kinetics, à l'Université de Cambridge et à la Fondation NHS des hôpitaux universitaires de Cambridge pour le lancement d'une étude sur les commotions cérébrales des pilotes de course

La FIA collabore avec la société de neuro-diagnostic Neuro Kinetics (NKI), l'Université de Cambridge et le Cambridge University Hospitals NHS Foundation Trust pour lancer une étude complète et potentiellement transformatrice sur les commotions cérébrales en sport automobile.

Intitulée RESCUE-RACER (Research Evaluating Sports Concussion Events - Rapid Assessment of Concussion and Evidence for Return), cette étude de deux ans sur les commotions cérébrales en sport automobile intègre les systèmes d'évaluation des commotions les plus prometteurs et technologiquement avancés actuellement disponibles.

Parmi ces systèmes on retrouve : I-PAS™ (I-Portal® Portable Assessment System) de NKI, déjà utilisé dans IndyCar; la Cambridge Neuropsychological Test Automated Battery (CANTAB); les biomarqueurs salivaires; et l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (fMRI) à 7T (T=Tesla, unité de champ magnétique).

L'étude commence par la collecte de données de référence auprès de pilotes professionnels au Royaume-Uni, avec des tests réalisés après blessures, tout au long de la saison 2019.  Il se compose de deux parties : la première, CarBON (Competitor Assessment at Baseline ; Ocular, Neuroscientific), portera sur 40 pilotes de course basés au Royaume-Uni ; et la seconde, CARS (Concussion Assessment and Return to motorSport), évalue au moins 20 pilotes en série pendant la période post-blessure aiguë (1-3 semaines).

Le soutien aux études primaires est assuré par la boursière FIA Sid Watkins 2018 et coordinatrice de l'étude RESCUE-RACER, Mme Naomi Deakin, basée à l'Université de Cambridge. Ses travaux sont supervisés par Peter Hutchinson, professeur de neurochirurgie à l'Université de Cambridge et médecin en chef du Grand Prix de Grande-Bretagne.

« Ce projet représente un pas important pour la médecine du sport automobile », a déclaré le professeur Hutchinson. « RESCUE-RACER suit prospectivement les pilotes tout au long d'une saison de course et utilise des outils d'évaluation et d'imagerie de pointe. Il s'agit d'une excellente occasion d'améliorer la prise en charge des pilotes victimes d'une commotion cérébrale ou d'un traumatisme crânien, en termes d'aide à la récupération et de retour en course en toute sécurité. »

L'objectif ambitieux de ce projet est d'établir le parcours naturel des symptômes et des signes de commotion cérébrale dans le sport automobile à l'aide d'une batterie neuro-scientifique complète, en explorant les technologies émergentes pour obtenir des évaluations objectives, qui peuvent aider au diagnostic et au pronostic de la commotion.  Après un accident, le pilote victime du choc est le sujet principal d’inquiétude, mais un pilote victime d’une commotion cérébrale présente également un risque potentiellement mortel pour les autres concurrents, ainsi que pour les spectateurs et l'équipage.

RESCUE-RACER devrait déboucher sur des protocoles de prise de décision médicale fondés sur des données probantes, pour l'évaluation sur piste après des incidents potentiellement traumatisants, et sur un plan de gestion clinique des commotions cérébrales dans le sport automobile, dont l'importante décision du " retour en course ".

Les conclusions générales du projet, qui est financé par la Fondation FIA, pourraient également se traduire par une meilleure prise en charge des victimes d'accidents de la route sur la voie publique.  

Pour plus d’information, rendez-vous sur dernière parution d' AUTO+Medical