HF3EC - OLSEN EN DÉFENSE DU TITRE PREND UN DÉPART PARFAIT À ZANDVOORT | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

HF3EC - OLSEN EN DÉFENSE DU TITRE PREND UN DÉPART PARFAIT À ZANDVOORT

  • gb
  • es
07.09.19

Le champion d'Europe de Formule 3 historique en titre, Christian Olsen, remporte la première des deux courses de 25 minutes à Zandvoort avec une avance de plus de 14 secondes sur le reste du peloton. La victoire de catégorie 1 est remportée par Valerio Leone, l'Italien se remet en selle après avoir pris le départ de la course depuis les stands. Son fils Davide semblait sur la bonne voie pour remporter la victoire de la catégorie, mais le moteur de sa March 783 lâche à deux tours du drapeau à damier alors qu'il est troisième au classement général.

HF3EC - OLSEN EN DÉFENSE DU TITRE PREND UN DÉPART PARFAIT À ZANDVOORT

 

 

Le champion d'Europe de Formule 3 historique en titre, Christian Olsen, remporte la première des deux courses de 25 minutes à Zandvoort avec une avance de plus de 14 secondes sur le reste du peloton. La victoire de catégorie 1 est remportée par Valerio Leone, l'Italien se remet en selle après avoir pris le départ de la course depuis les stands. Son fils Davide semblait sur la bonne voie pour remporter la victoire de la catégorie, mais le moteur de sa March 783 lâche à deux tours du drapeau à damier alors qu'il est troisième au classement général.

Après de fortes pluies un peu plus tôt, la piste est enfin sèche avec quelques zones humides, certaines équipes optent pour des pneus pluie, et d’autres pour des slicks. La course reprend derrière la voiture de sécurité après un problème de non respect des procédures de départ ayant semé la confusion chez les pilotes. Ceux qui le souhaitaient on été autorisés à échanger leurs pneus pluie pour des slicks et à démarrer depuis les stands.

À l’entrée de la voiture de sécurité, Christian Olsen est en pole position dans la Martini MK39-Toyota n°1 suivi de son compatriote Dane Michael Ringstrom dans la Martini MK42-Alfa Romeo n°11. La Mach 783-Toyota n°17 de catégorie 1 de Davide Leone termine troisième devant la Martini MK34-Toyota n°15 de Manfredo Rossi Di Montelera.

La Martini MK34-Toyota n°59 de Frédéric Rouvier prend le départ en queue de peloton à la suite d'un problème technique constaté lors des contrôles d’après qualifications. Au 4e tour, Rouvier est 8ème et se rapproche de la Ralt RT3-Toyota de David Thorburn pour ensuite s'élancer à la poursuite de la Mars 793 n°46 de Marcel Biehl.

Pendant ce temps, à l'avant du peloton, Ringstrom garde Olsen en ligne de mire, mais au 6e tour, il perd soudainement dix secondes après avoir manqué rapport. Le Danois devance largement la March n°71 en troisième position conserve sa deuxième place. Mais Olsen s’éloigne encore de près d'une seconde par tour.

Davide Leone au volant de la March n°17 semblait sur la bonne voie pour remporter la victoire de la catégorie 1 et un podium au classement général lorsque son moteur Toyota lâche dans un nuage de fumée. La Ralt RT3 n°31 de Thomas Weidel se hisse ainsi au troisième rang du classement général. La tête de la catégorie 1 revient à Valerio Leone, l'Italien ayant déjà dépassé la March 783 n°22 de Gianluigi Candini et la Chevron B38 n°8 de Rob Moores pour prendre la 7ème place au général.

Christian Olsen récolte les applaudissements de son équipe à l'arrivée. Il termine 14,1 secondes devant la Martini MK42 n°11 de Michael Ringstrom et 26,3 secondes devant Thomas Weidel, troisième au volant de la Ralt RT3 n°31.

Christian Olsen : « J'ai pris un bon départ et je ne sais même pas ce qui est arrivé au gars derrière moi, c'était vraiment du pur pilotage. »  

« La voiture était très bien, mais c'était vraiment difficile d'obtenir la bonne pression des pneus. C'était un gros pari au départ de la course parce que personne ne savait que choisir entre les pneus pluie et les slicks, mais je pense que les slicks étaient la meilleure solution. »  

« Je me suis un peu débattu avec le sous-virage ; l'avant de la voiture ne mordait pas vraiment, mais j’ai eu du mal à faire monter les pneus en température. Nous devons juste faire aussi bien dans la course de demain. »

Valerio Leone passe devant le drapeau à damier en 7ème position pour remporter la victoire de la catégorie 1 avec 28,9 secondes d'avance sur Rob Moores et Gianluigi Candini en troisième position, seulement 0,8 seconde derrière Moores au drapeau à damier.

Valerio Leone : « J'ai choisi les mauvais pneus au départ de la course parce que je pensais que le circuit était encore mouillé. Cependant, sur le tour d'échauffement, j'ai vu qu'il était presque complètement sec. Heureusement, il y a eu le drapeau rouge et j'ai eu le temps de changer les pneus, mais j'ai dû partir depuis les stands en dernière position. »  

« Davide choisi les bons pneus, les slicks. Malheureusement, il a cassé le moteur à deux tours de la fin.  La course de l'année dernière était vraiment mauvaise, j'ai eu beaucoup de malchance, donc cette année, je suis plutôt content. Il y a encore une course demain, qui, je l'espère, sera aussi bonne que celle d’aujourd’hui. »

La course 2 de la Coupe d'Europe de Formule 3 Historique de la FIA aura lieu demain après-midi à 14h20 CET.

CLIQUEZ ICI pour le résultat de la course 1 de la Coupe d'Europe de Formule 3 Historique FIA 2019 à Zandvoort.