FIA INTERCONTINENTAL DRIFTING CUP – RETOUR SUR 2017 | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

FIA INTERCONTINENTAL DRIFTING CUP – RETOUR SUR 2017

  • gb
  • es
29.10.18.

La FIA Drifting Cup s'apprête à revenir à Tokyo cette semaine après une première édition passionnante l’an dernier. 

Alors que les pilotes et voitures se préparent pour la deuxième Coupe Intercontinentale FIA qui débutera cette semaine à Tokyo (2-4 novembre), nous avons souhaité revenir sur l'édition inaugurale qui s'est déroulée au même endroit il y a douze mois.

24 des plus grandes stars mondiales du drifting représentant 14 pays différents se sont réunies à Daiba pour la toute première épreuve de drifting FIA, où elles se sont affrontées dans les catégories Solo et Battle sur deux étapes.

Les héros locaux ont mis à profit leur connaissance du terrain lors des premiers passages en solitaire, avec Masato Kawabata (D1GP) et Daigo Saito (Daigo Saito) en tête du classement. Alors que Kawabata fait la référence dans la première manche du parcours, le sensationnel second passage de Saito au volant de sa Nissan GTR suffit à lui assurer la victoire. 

Dans le top 10, on retrouve des pilotes de Hong Kong, Russie, Malaisie et Thaïlande, ce qui témoigne du caractère international de l'événement.

Alors que les 16 meilleurs pilotes des courses en solo progressent jusqu'aux duels de la première étape, la compétition s’intensifie avec un système d’élimination, introduisant un élément supplémentaire d'imprévisibilité.

Les pilotes japonais en tête du début de journée poursuivent leur évolution fructueuse, mais sont mis à l'épreuve en demi-finale par les Russes Georgy Chivchyan et Arkady Tsaregratsev. Finalement, c'est Saito et Kawabata qui vont en finale, avec un match de barrage pour la troisième place remporté par le russe Tsaregratsev.

Alors que Saito réussit à battre son compatriote dans la première partie de la compétition, il commet une petite erreur entrainant un contact alors qu’il est en tête. Les deux pilotes terminent la course, mais c’est Saito qui marque le plus de points, laissant à Kawabata une sacrée pente à remonter.

Bien que la voiture n°10 de Saito ait donné tout ce qu’elle avait pour tenir le rythme d’un Kawabata inébranlable lors de la dernière manche, il commet à nouveau une petite erreur qui lui coûte cher en points et la finale doit être à nouveau disputée, les deux hommes étant à égalité à ce stade.

À la deuxième tentative, la course de Kawabata est presque parfaite, et dans l’effort de Saito pour le suivre, ce dernier dépasse légèrement la démarcation, causant un accident impressionnant entre les deux voitures qui lui coûtera la victoire. Kawabata remporte ainsi la première des deux manches de la Battle.

La deuxième journée de la Coupe Intercontinentale de Drifting FIA offre à tous les pilotes une deuxième chance de marquer des points et de se hisser au sommet des classements en Solo et Battle. Trois nouveaux pilotes montent sur le podium pour leur course Solo : Le Thaïlandais Daychapon Toyingcharoen est à deux doigts de franchir la barre des 99 points avec 98,96 points lors de son deuxième essai, et s’assure la troisième place derrière le Russe Arkady Tsaregratsev qui comptabilise un nombre impressionant de 99,21 points lors de sa première course. Mais c’est le Japonais Masashi Yokoi qui remporte la victoire, prenant la tête du classement avec une légère avance de 0,13 point.

Malgré l'absence de podium en deuxième étape, la performance de Saito lors de la première journée et sa solide performance du dimanche lui permettent de remporter Coupe Intercontinentale de Drifting FIA en Solo.

Les sessions de Battle ont lieu le dernier jour de la compétition, offrant l'action la plus palpitante de la compétition. Cette fois-ci on assiste à une demi-finale japonaise et une demi-finale russe, la finale verra donc s’affronter les deux nations.

Kawabata et Tsaregratsev finissent par s'affronter en finale, sans que rien puisse les départager lors de la première Battle. Lors du second passage, alors que Kawabata est sur les talons du russe, il ne parvient pas à le rattraper et c’est Tsaregratsev qui remporte la victoire du jour 2.

Avec les points cumulés au cours des deux journées, Kawabata est finalement couronné vainqueur de la Coupe Intercontinentale de Drifting FIA.

Cette année, Kawabata et Tsaregratsev seront tous deux de retour pour un nouveau duel, rejoints par les meilleurs drifters du monde entier en quête de gloire dans cette compétition FIA de haut niveau.