F1 - VERSTAPPEN REMPORTE LE GP DU BRÉSIL, HAMILTON PERD LA P3 SUR UNE PÉNALITÉ ET LES FERRARI VONT AU CRASH | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

F1 - VERSTAPPEN REMPORTE LE GP DU BRÉSIL, HAMILTON PERD LA P3 SUR UNE PÉNALITÉ ET LES FERRARI VONT AU CRASH

  • gb
  • es
17.11.19

F1 - Grand Prix du Brésil 2019 - Course

Max Verstappen remporte sa troisième victoire de la saison grâce à une course parfaitement menée dans un Grand Prix brésilien pavé d’incidents, lors duquel Sebastian Vettel de Ferrari et Charles Leclerc sont allés à l’affrontement. Leur collision a déclenché une finale dramatique qui a vu Lewis Hamilton passer de la troisième à la septième place après une collision avec Alex Albon de Red Bull, tandis que Pierre Gasly s'accroche à la deuxième place pour marquer son premier podium de F1. 

Au départ, Verstappen fait une belle échappée et s'installe en P1 dans le premier virage. Derrière lui, Sebastian Vettel, parti en P2, subit immédiatement la pression de Lewis Hamilton, qui plonge dans le Senna S pour prendre la P2. Derrière eux, Bottas s'installe en P4 devant la deuxième Red Bull d'Alex Albon.

Les manœuvres majeures de la première phase de la course sont signées Charles Leclerc. Le pilote Ferrari est parti de la P14 après une pénalité de 10 places liée à l’unité moteur, mais après 10 tours, il remonte en P6 derrière Albon après avoir pris d'assaut le peloton. 

Hamilton déclenche ensuite la première série d'arrêts aux stands pour s’équiper de gommes tendres au 20e tour. Red Bull convoque également Verstappen à la fin du tour suivant pour l’équiper du même composé. La tentative d'Hamilton de se mettre à l'abri est facilitée lorsque Williams relâche Robert Kubica de manière non sécurisée dans la trajectoire de Verstappen alors que le Néerlandais se dirige vers la sortie des stands. 

L’imbroglio permet à Hamilton de passer devant, mais alors que le champion se loge derrière Leclerc dans le deuxième secteur, Verstappen comble l'écart. Il passe d’abord Leclerc, beaucoup plus lent que lui, puis, avec une bonne aspiration et le DRS, double Hamilton dans le Senna S. 

Leclerc, parti en gommes medium, est le dernier des pilotes de tête à faire son arrêt au stand, au 29e tour, et alors que le classement est encore bouleversé, Verstappen mène à nouveau trois secondes devant Hamilton, et Vettel est à neuf secondes en troisième position. Bottas, qui s’est équipé de gommes dures lors de son arrêt, est quatrième et Albon toujours cinquième. 

Bottas a du mal à trouver le rythme sur ses gommes. Au 41ème tour, Mercedes décide de rappeler le Finlandais pour l’équiper du composé medium de Pirelli. Il rejoint la course en P6 derrière Leclerc et Albon. 

Deux tours plus tard, Hamilton fait un second arrêt pour chausser les gommes medium. Une fois de plus, Red Bull suit le mouvement, et après un excellent arrêt d’1,9s, le Néerlandais est relâché devant Hamilton. 

Vettel mène maintenant la course, mais comme Verstappen se repproche, Ferrari rappelle l'Allemand au 49e tour. Le pilote Ferrari se fait équiper de gommes tendres et rejoint la piste en P3 derrière Verstappen et Hamilton. 

La course prend ensuite un drôle de tournant au 52e tour. Bottas ralenti soudainement, de la fumée s'échappant de l'arrière de sa voiture, et s’arrête sur le bord de la piste. 

La voiture de sécurité est déployée et Verstappen en profite pour s’équiper de gommes tendres, tout comme Leclerc. Hamilton ne repasse pas par les stands. Derrière la voiture de sécurité, Hamilton est suivi de Verstappen, Vettel et Albon.

À la reprise à la fin du 59e tour, les Red Bulls passent à l'attaque. Verstappen passe Hamilton pour reprendre la tête, tandis qu'Albon double Vettel dans le Senna S pour prendre la troisième place. 

Vettel commence alors à subir la pression de son coéquipier Leclerc, et au 65e tour, la course prend un tournant dramatique. Leclerc passe devant son coéquipier dans le Senna S, mais Vettel se défend, les deux hommes allant au contact dans Reta Oposto. Le pneu avant droit de Leclerc crève puis explose, faisant déraper le pilote de Ferrari dans une pluie d'étincelles alors que son aile avant s'effondre. Vettel subit également une crevaison et abandonne. Une fois de plus, la voiture de sécurité est de sortie. 

Cette fois-ci, c'était au tour de Hamilton de passer aux stands et après s’être équipé de nouvelles gommes tendres, reprend la piste en quatrième place, derrière Pierre Gasly de Toro Rosso, tandis que Verstappen mène un doublé Red Bull, Albon étant passé en P2.

À la reprise à la fin du 69e tour, Verstappen est en P1. Hamilton passe Gasly et tente d'attaquer Albon dans le virage 1, mais la recrue résiste. 

Hamilton continue de pousser, quand Alex prend un peu large au virage 8, Hamilton tente de passer à nouveau. Mais Albon est déjà en train de fermer la porte et est heurté par le champion et envoyé dans un tête à queue qui le renvoie en P15. Hamilton parvient à continuer, mais Gasly prend la P2.

À l’avant, Max est maintenant seul en P1 et après 71 tours spectaculaires, franchit la ligne d'arrivée pour remporter la huitième victoire de sa carrière. Derrière lui, Gasly parvient à  tenir Hamilton à distance pour s'emparer de la deuxième place, avec seulement six centièmes de seconde d'écart entre les deux équipes. Hamilton, cependant, fait l'objet d'une enquête à la suite de la collision avec Albon et se voit imposer une pénalité de cinq secondes qui le relègue à la septième place. 

Carlos Sainz prend la troisième place McLaren, Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi sont quatrième et cinquième respectivement pour Alfa Romeo. Daniel Ricciardo est sixième pour Renault devant Hamilton et la deuxième McLaren de Lando Norris. Sergio Pérez termine neuvième et le dernier point revient à la deuxième Toro Rosso de Daniil Kvyat. 

Formule 1 - Grand Prix du Brésil 2019 - Course 
1 Max Verstappen Red Bull/Honda 71 1:33'14.678 
2 Pierre Gasly Toro Rosso/Honda 71 1:33'20.755 6.077
3 Carlos Sainz McLaren/Renault 71 1:33'23.574 8.896
4 Kimi Räikkönen Alfa Romeo/Ferrari 71 1:33'24.130 9.452
5 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo/Ferrari 71 1:33'24.879 10.201
6 Daniel Ricciardo Renault 71 1:33'25.219 10.541
7 Lewis Hamilton Mercedes 71 1:33'25.817 11.139
8 Lando Norris McLaren/Renault 71 1:33'25.882 11.204
9 Sergio Pérez Racing Point/Mercedes 71 1:33'26.207 11.529
10 Daniil Kvyat Toro Rosso/Honda 71 1:33'26.609 11.931
11 Kevin Magnussen Haas/Ferrari 71 1:33'27.410 12.732
12 George Russell Williams/Mercedes 71 1:33'28.277 13.599
13 Romain Grosjean Haas/Ferrari 71 1:33'28.925 14.247
14 Alexander Albon Red Bull/Honda 71 1:33'29.605 14.927
15 Nico Hülkenberg Renault 71 1:33'32.737 18.059
16 Robert Kubica Williams/Mercedes 70 1:33'32.670 1 Lap
17 Sebastian Vettel Ferrari 65 1:23'25.347 Collision
18 Charles Leclerc Ferrari 65 1:23'25.801 Collision
19 Lance Stroll Racing Point/Mercedes 65 1:23'44.211 
(5) Valtteri Bottas Mercedes 51 1:03'20.179 Power Unit