F1 - HAMILTON BAT VERSTAPPEN DANS UNE BATAILLE STRATÉGIQUE SERRÉE EN HONGRIE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

F1 - HAMILTON BAT VERSTAPPEN DANS UNE BATAILLE STRATÉGIQUE SERRÉE EN HONGRIE

  • gb
  • es
04.08.19

F1 - 2019 Grand Prix de Hongrie - Course

Lewis Hamilton remporte sa septième victoire du Grand Prix de Hongrie au Hungaroring, après une bataille stratégique acharnée avec Max Verstappen de Red Bull Racing, qui a vu le pilote Mercedes prendre 19 secondes d'avance sur le Néerlandais et prendre la tête à quatre tours de l’arrivée après un deuxième arrêt au stand. 

En partant de la pole, Verstappen a mené 59 des 70 tours, ne cédant la première place à Hamilton que lors du premier arrêt aux stands. Cependant, au 48e tour, Mercedes choisit d’appeler Hamilton pour la deuxième fois et équipe sa Mercedes de nouveaux pneus à gomme medium.

Verstappen reste sur la piste, sur les mêmes gommes dures chaussées lors de son seul arrêt au 25ème tour. Hamilton rejoint la piste 19s derrière le pilote Red Bull, mais les pneus de Verstappen souffrent et Hamilton se rapproche. Au 67e tour, Hamilton double le pilote Red Bull pour remporter la 81e victoire de sa carrière. 

Au départ, Verstappen conserve l'avantage depuis la pole position, s'échappant proprement au virage 1 pour se débarrasser nettement de la pression des deux pilotes Mercedes. Valtteri Bottas, deuxième sur la grille de départ, signe la plus mauvaise échappée des trois et, dans le virage 3, Hamilton double son coéquipier pour s'emparer de la P2. 

Alors que Bottas lutte pour récupérer, il est doublé par Charles Leclerc de Ferrari, avec un bref contact, puis, au début du deuxième tour, par la deuxième Ferrari de Sebastian Vettel. 

Après avoir subi des dommages à l'aile avant lors de sa bataille contre Leclerc, Bottas part en quête d’une nouvelle aile et d’un set de gommes dures, une stratégie qui le relègue en fond de peloton. 

Verstappen commence à prendre une mince avance sur Hamilton et au 10e tour, le Néerlandais a 2,3 secondes d'avance sur le Britannique. Au 13e tour, les quatre premiers, Verstappen, Hamilton, Leclerc et Vettel sont bien loin du peloton de poursuivants, avec Sainz, cinquième à 18 secondes derrière Vettel. Lando Norris est en P6 suivi de Kimi Räikkönen d’Alfa Romeo et de la deuxième Red Bull de Pierre Gasly. 

Verstappen fait son premier arrêt au stand au 25e tour et équipé de gommes dures pour son premier relai, il rejoint la P2 derrière Hamilton, et signale à son équipe que ses pneus sont en bon état, Mercedes décide donc de laisser sur la piste. 

Lorsque Hamilton repasse finalement par les stands au 31e tour, l’escale de quatre secondes chez Mercedes permet au Britannique d'émerger à plus de six secondes de Verstappen, qui se retrouve une fois de plus en tête. 

L'écart ne dure pas. Armé de pneus neufs et durs, Hamilton remonte rapidement et au 39e tour, il passe à l’attaque sur le néerlandais, sur l’extérieur du virage 1 et, bien que Verstappen se défende au mieux, le pilote Mercedes parvient à se glisser sur son flanc au virage 2. Verstappen maintient sa trajectoire et, à l'entrée du virage 4, Hamilton est forcé de s’écarter dans la voie de secours. Il se reprend et se prépare à lancer un nouvel assaut. 

Derrière eux, Leclerc est toujours en P3 devant Vettel, qui a fait un arrêt au 39e tour pour des gomme tendres. Sainz est maintenant cinquième, tandis que Gasly a passé Räikkönen et Norris (qui a eu un problème d'arrêt au stand) et est de retour à sa sixième place de départ. 

Au 48e tour, Mercedes rappelle Hamilton pour l’équiper de gommes medium. La course tient maintenant à la possibilité pour la Mercedes de combler l’écart sur les tours restants. 

A cinq tours de l'arrivée, les gommes dures de Verstappen sont à bout et, alors que le duo franchit la ligne d'arrivée, Hamilton s’élance sous DRS. Au début du 67e tour, le pilote Mercedes passe le Red Bull et prend la tête des opérations. 

Verstappen signe le meilleur temps de course peu après avoir chaussé des gommes tendres. Il franchit la ligne d'arrivée en P2, 17,7s derrière Hamilton et presque 44s devant Vettel.

La quatrième place revient à la deuxième Ferrari de Charles Leclerc, tandis que Carlos Sainz prend une cinquième place bien méritée pour McLaren. Pierre se classe 6ème et remporte huit points pour l'équipe. Räikkönen est septième pour Alfa Romeo devant Bottas et les deux derniers points sont remportés par Lando Norris dans la deuxième McLaren et Alex Albon de Toro Rosso.

Formule 1 FIA 2019 - Grand Prix de Hongrie - Course
1 Lewis Hamilton Mercedes -
2 Max Verstappen Red Bull Racing 17.796
3 Sebastian Vettel Ferrari 1:01.433
4 Charles Leclerc Ferrari 1:05.250
5 Carlos Sainz McLaren 1 lap
6 Pierre Gasly Red Bull Racing 1 lap
7 Kimi Raikkonen Alfa Romeo Racing 1 lap
8 Valtteri Bottas Mercedes 1 lap
9 Lando Norris McLaren 1 lap
10 Alex Albon Toro Rosso 1 lap
11 Sergio Perez Racing Point 1 lap
12 Nico Hulkenberg Renault 1 lap
13 Kevin Magnussen Haas 1 lap
14 Daniel Ricciardo Renault 1 lap
15 Daniil Kvyat Toro Rosso 2 laps
16 George Russell Williams 2 laps
17 Lance Stroll Racing Point 2 laps
18 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Racing 2 laps
19 Robert Kubica Williams 3 laps
France Romain Grosjean Haas