ÉVOLUTION DU TRANSPORT ET DÉVELOPPEMENT DANS LES VILLES INTELLIGENTES | Federation Internationale de l'Automobile

ÉVOLUTION DU TRANSPORT ET DÉVELOPPEMENT DANS LES VILLES INTELLIGENTES

  • gb
  • es
11.05.19

Vendredi 10 mai, Monaco a accueilli une table ronde de haut niveau sur la mobilité urbaine durable, organisée à l'occasion d'EVER Monaco et de la course de Formule E.

Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco, Jean Todt, Président de la FIA, Alejandro Agag, récemment nommé Président de Formula E Holdings, Kari Eik Secrétaire Général de l'Organisation pour les relations économiques internationales et Lucas di Grassi, pilote de Formule E pour Audi Sport ABT Schaeffler, ont évoqué le développement de la mobilité dans les villes intelligentes (Smart Cities), ainsi que le rôle des nouvelles technologies et autres solutions concrètes qui peuvent permettre de relever les défis actuels du milieu urbain.

Les intervenants ont échangé leurs points de vue sur les solutions locales et mondiales en matière de mobilité urbaine, soulignant l'importance de la coopération intersectorielle pour assurer des transports plus efficaces et durables. Le rôle des politiques publiques dans la définition d'un juste équilibre entre les services de mobilité conventionnels et les nouveaux services de mobilité a également été à l’ordre du jour. "Nous devons développer une approche intégrée pour des villes intelligentes et durables capables d’offrir des solutions de mobilité à tous les utilisateurs. Les gouvernements devraient créer des environnements propices à une infrastructure, des technologies d’information, des services numériques et des mesures de sécurité plus résistants. Les villes intelligentes vont au-delà du progrès technologique - la sécurité et l'inclusion sont au cœur du concept ", a déclaré le Président Todt.

La nécessité de partenariats efficaces a également été soulignée dans le cadre de l'initiative U4SSC (Unis pour des villes intelligentes durables), qui vise à mesurer le niveau de référence et les progrès réalisés dans le développement des villes intelligentes. "Le défi auquel nous sommes confrontés aujourd'hui est de trouver l’équilibre entre des services et des produits innovants et les écosystèmes urbains existants. De nombreuses technologies peuvent contribuer à réduire la surpopulation, à réduire la congestion et améliorer la qualité de l'air. Afin de tirer le meilleur parti des innovations dans le domaine des transports, il convient de mettre en place des systèmes de mesure et d'évaluation robustes. Notre objectif est de construire des villes intelligentes sur des piliers sociaux, environnementaux et durables ", explique Kari Eik.

Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco a souligné le rôle crucial des sources d'énergie durables dans le déblocage de solutions de mobilité intelligentes. "Prendre les bonnes décisions en matière d'infrastructure est un objectif prioritaire. Nous devons anticiper l’avenir d’une mobilité de plus en plus connectée, autonome et électrique, où le mélange énergétique durable deviendra un facteur clé de toutes ces tendances émergentes".

Une attention particulière a été accordée au rôle du Championnat de Formule E ABB FIA - dont la Fondation Prince Albert II de Monaco a été l'un des partenaires officiels - dans la définition de la vision de la mobilité future. La série de circuits urbains entièrement électriques présente la capacité technologique du moteur électrique et ses avantages pour les environnements urbains. "Les décideurs politiques et les urbanistes doivent commencer dès maintenant à planifier les transports de demain ", a expliqué Alejandro Agag. "La Formule E est un véritable laboratoire pour les innovations qui peuvent aider à atteindre les objectifs de développement durable".

Lucas di Grassi, avec sa double casquette de pilote de Formule E et ambassadeur de l’UNEP (Panel de Haut Niveau pour la Sécurité Routière), a souligné le lien entre le transport et les objectifs mondiaux concernant le CO2. "La pollution atmosphérique liée au trafic peut être considérablement réduite si les villes adoptent des réseaux de transports intelligents plus robustes, et des transports publics électrifiés. Nous sommes aujourd’hui dans une course dont le but est de sensibiliser à l'avenir de la mobilité dans nos villes".