EURORX - BRYNTESSON BRISE LA SÉRIE DE VICTOIRES DE LARSSON SUR L'ESTERING | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

EURORX - BRYNTESSON BRISE LA SÉRIE DE VICTOIRES DE LARSSON SUR L'ESTERING

  • gb
  • es
18.08.19

EuroxRX - 2019 EuroRX d’Allemagne - Jour 2

Le Norvégien Thomas Bryntesson remporte sa première victoire de la saison en Championnat d'Europe FIA de Rallycross à l’occasion de la quatrième manche de l'Euro RX présenté par Monster Energy, sur un Estering détrempé.

 

Le pilote TBRX mène sa Volkswagen Polo au sommet, devant le leader du championnat, le Suédois Robin Larsson, et l'Allemand René Muennich. 

 

Bryntesson part de la première ligne de la finale aux côtés du pilote en pole, Larsson, et parvient à dominer la course après un bon départ et un premier passage réussi dans le très important virage n°1. 

 

Les fortes pluies matinales ont rendu la surface de la piste du fameux circuit d'Estering plutôt dangereuse. La pluie se calme au départ de la finale, et Bryntesson parvient à gérer la difficulté malgré une crevaison.

 

Le Norvégien avait terminé deuxième lors de la première manche en Grande-Bretagne, troisième à Hell en Norvège et septième après une panne moteur en Suède. 

 

« Je suis super content pour l'équipe parce que nous avons travaillé très dur. C'est la première saison en Euro Supercar pour nous, c'est tout nouveau, alors gagner ici sur un circuit aussi célèbre que l’Estering, c'est vraiment agréable », a déclaré le pilote de 23 ans.

 

« J'ai pris un très bon départ et une j’avais une bonne traction dans le premier virage, ce qui est très important à l’Estering. J'ai juste essayé d'épargner les pneus parce que la piste commençait à sécher. »

 

« J'ai crevé juste avant le tour joker alors j'ai dû utiliser le frein à main pour entrer dans le joker mais ça a fonctionné et nous avons gagné. » 

 

« Nous avons perdu beaucoup de points à Holjes à cause de la panne moteur, mais marquer de bons points ici est important pour le championnat. »

 

Larsson, détenteur d’un record sans faille à l'approche de l'Allemagne après avoir remporté les trois premières manches, avait donné le rythme du week-end en se qualifiant pour les demi-finales, signé une victoire dominante en demi-finale, et semblait prêt à continuer dans la même veine.

 

Cependant, le Suédois fait un mauvais départ depuis la pole position de la finale au volant de son Audi S1 JC Raceteknik, et malgré une charge poussée sur Bryntesson en début de course, ne parvient pas à surpasser le Norvégien. 

 

« Bien sûr, le but c’est toujours de remporter la victoire, mais je ne pense pas que nous ayons pu faire beaucoup plus en finale. C'était vraiment glissant et (Thomas) Bryntesson est un très bon pilote, donc la P2 et presque le maximum de points, ça me va, » a déclaré Larsson.

 

« Le départ est très important ici. J’étais en pole en demi-finale et en finale, et je j’ai pas réussi à obtenir une bonne traction au départ. Nous passerons en revue tout le week-end de course et l'analyserons de près pour revenir plus forts en France. »

 

Muennich, le chef de l'équipe ALL-INKL.COM Muennich Motorsport, est ravi d'obtenir un podium à domicile dans sa Seat Ibiza.

 

« C'est un sentiment formidable de monter sur le podium après 12 ans de rallycross ici en Allemagne », a-t-il déclaré. « L’équipe et moi-même avons reçu beaucoup de soutien ici, donc c'était bien de donner une belle prestation aux fans. »

 

« La piste était difficile parce que les conditions changeaient tout le temps. Vraiment humide, puis presque sec et surtout très glissant à certains endroits. Nous n'étions pas sûrs de la configuration à utiliser ou du choix des pneus. Mais en fin de compte, tout le monde était dans le même bateau. » 

 

« Je suis très heureux de conclure le week-end sur une bonne note. »

 

Quatrième, le Suédois Pontus Tidemand fait un week-end mitigé dans la Volkswagen Beetle d'Eklund Motorsport. En P4 après la première journée, il retombe en P10 après la Q3 après avoir calé au départ. Il parvient tout de même à remporter la victoire en course 2. 

 

En Q4, il part en tête à queue à la sortie du virage 1 et se qualifie pour les demi-finales en P10. Encore une fois, il rencontre des ennuis en demi-finale 2 avec une toupie dans le premier virage et une dégringolade en fond de peloton. Mais une fois de plus, il opère une remontée étonnante et se qualifie pour la finale.

 

En cinquième, on retrouve Peter Hedstrom dans la VW Polo Hedstrom Motorsport, malgré un faux départ et une double pénalité de tour joker. Le Suédois termine juste devant la Peugeot 208 de Jean-Baptiste Dubourg. 

 

Larsson conserve son avance au championnat avec 117 points. La victoire de Bryntesson le mène à une deuxième place sans faute avec 95 points devant JB Dubourg qui en compte 83, et Muennich, 70. 

 

Tamas Karai semblait prêt à relever le défi pour les honneurs dans la finale, mais fait une mauvaise prestation en demi-finale dans son Audi A1, qui se termine dans les barrières dans le virage 1, renvoyant le Hongrois en dernière position.

 

Le coéquipier allemand de Muennich, Mandie August, atteint la demi-finale, tout comme Andrea, le cadet des frères Dubourg, avec le Lituanien Paulius Pleskovas, le Norvégien Sondre Evjen et le Finlandais Mikko Ikonen.

 

Christer Dalmans, dans la deuxième VW Polo Hedstrom Motorsport, manque de peu la demi-finale de son premier Euro RX. « C’était une belle expérience. C'était seulement la troisième fois que je roulais sur le mouillé, donc c'était assez difficile - et amusant en même temps », a-t-il déclaré. 

 

Le Tchèque Ales Fucik, également en VW Polo, se qualifie pour les demi-finales, mais ne peut prendre le départ de la quatrième journée en raison d'un différentiel avant cassé lors d’un crash dans une barrière en Q3, et termine en dernière position du classement du week-end.

 

L’Estering aura été une courte aventure pour le Portugais Mario Barbosa. Sa Citroën DS3 va au crash lors des essais libres de vendredi et se retrouve avec l'arbre à cames cassé.

 

En Euro RX Super1600, Yuri Belevskiy de Volland Racing remporte sa toute première victoire européenne en rallycross. Il remporte la finale devant le Hongrois Gergely Marton et le Norvégien Marius Bermingrud. Le leader du championnat, Aydar Nuriev, termine quatrième.

 

« Je ne sais vraiment pas comment décrire à quel point c'est génial de remporter ma première victoire dans un rallycross aussi historique que celui de l’Estering », s’est réjouit Belevskiy. 

 

« Cette première victoire est mémorable pour moi et pour l'équipe. Avant le week-end, je tenais fermement à atteindre les demi-finales parce que les fois précédentes où j’ai piloté ici, je n'étais pas préparé pour ce circuit, donc c'est une bonne surprise ».

 

Le Russe Marat Knyazev prend le meilleur départ de la finale et se retrouve en première position, mais il est heurté dans la mêlée du premier virage et perd du terrain, avant de commettre une erreur au virage 2. Artur Egorov prend la troisième place en début de course, mais fonce dans une barrière lors de son tour joker, le mettant hors course.

 

Le Russe Egor Sanin s'est d'abord qualifié pour la finale, mais s’est vu infliger une pénalité de cinq secondes pour avoir provoqué un contact avec un autre pilote dans cette demi-finale, ce qui permet à Egorov de se qualifier.

 

Nuriev reste en tête avec 110 points, Marton est deuxième avec 88 points et Egorov troisième avec 72 points.

 

Le championnat d'Europe Supercar et Super1600 se rend maintenant à Loheac en France pour la cinquième manche, qui se tiendra du 31 août au 1er septembre.

 

Résultats complets et classement ici.