ERC - KOPECKY EN TÊTE DU RALLYE ZLÍN EN AMONT D’UNE PASSIONNANTE BATAILLE POUR LE TITRE ERC JUNIOR | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

ERC - KOPECKY EN TÊTE DU RALLYE ZLÍN EN AMONT D’UNE PASSIONNANTE BATAILLE POUR LE TITRE ERC JUNIOR

  • gb
  • es
17.08.19

ERC - Barum Czech Rally Zlín 2019 - étape 1

Jan Kopecký mène le classement du Championnat d'Europe des Rallyes de la FIA alors que ses rivaux Alexey Lukyanuk et Nikolay Gryazin rencontrent des difficultés, mais tous les regards sont tournés vers la bataille pour le titre ERC1 Junior qui s’annonce très serrée.

Derrière le champion de l'ERC 2013, Kopecký (ŠKODA Motorsport), Chris Ingram (Toksport WRT) et Filip Mareš (ACCR Czech Rally Team) prennent le devant de la scène, le duo se battant pour remporter les 100 000 euros qui permettra au vainqueur de participer aux deux dernières épreuves de la saison ERC et devenir la meilleure recrue R5.

Gryazin (Sports Racing Technologies), champion en titre de l'ERC1 Junior, avait d'abord devancé les deux jeunes vedettes et s'était battu pour la tête du classement général jusqu'à ce qu'une crevaison lui coûte deux minutes, faisant de la bataille de tête une affaire entre Kopecký et Lukyanuk (Saintéloc Junior Team).

Mais lorsque Lukyanuk se retrouve contraint à l'abandon après une crevaison avant gauche sur la dernière passe d’Halenkovice qui endommage sa suspension - un incident presque identique à celui qui l'avait écarté de la première place au Rallye des Iles Canaries - Mareš et Ingram prennent le dessus.

Les deux hommes échangent leurs positions à plusieurs reprises au cours de la journée et Ingram commence à prendre l'avantage au milieu de la première manche.

Semetín, l’étape que les pilotes ont décrite comme étant la plus dure de la journée, inverse la tendance. Ingram concède 9,2s et avoue avoir eu du mal à trouver son rythme pendant un kilomètre.

Mareš se hisse ainsi à la première place de l'ERC1 Junior, mais la journée n’est pas terminée. Ingram signe une étape finale éblouissante et signe le meilleur chrono devant Kopecký, il gagne cinq secondes sur Mareš. Il passe devant le favori local et remporte le maximum de 7 points d’étape, avec une avance de 3,8s sur le favori du jour en ERC1 Junior.

"Quelle journée fantastique », a déclaré ensuite Ingram. "Je suis à l’aise de nuit et Ross [Whittock, copilote] est vraiment excellent. Pourtant,  je ne pensais pas qu'on irait aussi vite, j’avais l’impression qu’on était brouillon. »

"Nous avons été aussi rapides que possible sur les passages compliqués, mais c'était confortable, alors rendez-vous demain pour la suite !"

Mareš est déterminé à reprendre la tête de sa catégorie, tout en restant optimiste malgré son échec tardif.

"C'était une bonne journée pour nous et nous pouvons être globalement satisfaits de notre performance, mais il y a beaucoup de choses que nous pouvons encore améliorer pour demain. J'espère que ça se passera mieux qu'aujourd'hui."

Václav Pech (EuroOil - Invelt Team) double brièvement les deux pilotes Juniors, mais retombe à la quatrième place du classement général alors qu'Ingram et Mareš remontent dans les dernières étapes de la première manche.

Son compatriote Tomáš Kostka (Kresta Racing), est confronté à l'usure des pneus en fin de première boucle après avoir monté des softs, mais se sent plus à l'aise sur la deuxième manche où il consolide sa cinquième place, 12,5s derrière Pech.

Marijan Griebel, ancien champion de l'ERC1 et de l'ERC3 Junior, accélère son rythme au fil de la journée, passant de la P10 à la sixième place en fin de journée à bord de sa ŠKODA Fabia R5.

Bien qu'il ait perdu deux minutes lors de sa crevaison précédente, Gryazin parvient à grimper jusqu'à la septième place, reprenant la troisième place en ERC1 Junior dans la dernière étape de la boucle.

Cette amélioration est réalisée aux dépens de Simon Wagner, sorti de l'ERC3 Junior, qui fait ses débuts en ERC1 Junior ce week-end dans une ŠKODA Fabia R5 Evo. Il se plaint cependant de maux de ventre et se laisse distancer par Gryazin et Jaromír Tarabus (Agrorodeo) pour terminer la journée à la neuvième place.

Łukasz Habaj admet n’avoir pas profité de la malchance ayant poussé Lukyanuk à l’abandon. Lukasz termine la première étape en P10. Il perd du temps après avoir heurté un arbre à Semetín, sa voiture était très abîmée mais ne souffre d’aucun problème sérieux.

Tomáš Pospíšilík (BTH Import Stal Rally Team), qui avait participé à sa toute première épreuve ERC Junior dans une ŠKODA Fabia R2 en 2014, fait bonne impression pour son passage en ERC1 Junior, complétant le top 5 de la catégorie après avoir signé de meilleurs chronos que Matias Adielsson (équipe nationale de Suède) et Miko Marczyk (ŠKODA Polska Motorsport).

Adielsson et Marczyk ont tous deux des ennuis ; une crevaison le matin suivie d'une panne de direction assistée l'après-midi coûte la sixième place à Adielsson, pilote ERC1 Junior, tandis que Marczyk va au crash sur la première passe de Kostelany.

Andrea Nucita (Loran SRL) mène à la fois la catégorie production ERC2 et l'Abarth Rally Cup après la première étape, tandis qu'Efrén Llarena (Rallye Team Spain) maintient ses espoirs de titre ERC3 Junior en menant la catégorie, 7.8s devant Jean-Baptiste Franceschi