ERC - GRYAZIN SE RAPPROCHE DE LA GLOIRE EN ERC JUNIOR DE MOINS DE 28 ANS | Federation Internationale de l'Automobile

ERC - GRYAZIN SE RAPPROCHE DE LA GLOIRE EN ERC JUNIOR DE MOINS DE 28 ANS

  • gb
  • es
13.10.18

2018 Rallye Liepāja - Rapport de première manche

*La fusée russe remporte 5 victoires d’étape lors de la journée d’ouverture du Rallye Liepāja
*Ingram reste en lice pour les honneurs en vue de la finale de dimanche
*Kristensson très rapide en ERC Junior U27 soutenu par Pirelli
 

Nikolay Gryazin poursuit sur sa lancée du Championnat d'Europe FIA ​​des Rallyes. Il mène celui de Liepāja devant son rival Chris Ingram en ERC Junior U28, malgré une crevaison vers la fin de la dernière spéciale en première manche.

 

Le pilote de Sports Racing Technologies remporte les cinq premières étapes, augmentant ainsi son avance sur Ingram dans le combat pour le titre ERC Junior U28. Son avance n’a presque pas souffert de sa crevaison en 6ème étape, à mi parcours du secteur chronométré de ŠKODA (Vilgāle). En effet, Gryazin ne perd que 0,6 seconde face au vainqueur de l’étape, Ingram, terminant avec 19 secondes d’avance sur le Britannique.


 
Fabian Kreim, lui aussi en lice pour le titre ERC Junior U28, complète le top trois du podium provisoire, le pilote ŠKODA AUTO Deutschland ayant repris l'avantage sur celui de CA1 Sport, Fredrik Åhlin, dans l'avant-dernière spéciale. Łukasz Habaj est cinquième, à peu de choses de la lutte pour le podium. Le pilote de l'eSky Rally Team est à 6.8s d'Åhlin, lui-même à deux secondes de Kreim.

 

Un manque de vitesse handicape Eyvind Brynildsen dans les spéciales rapides de ce rallye Liepāja, la plupart impliquant des passages en fond de cinquième. Avec un déficit de 10 km/h sur sa Ford Fiesta R5 par rapport aux ŠKODA Fabia R5 plus rapides, il termine la première étape en sixième position, à seulement 0.3s de Habaj.

 

Filip Mareš (ACCR Czech Team), augmente progressivement son rythme au fil de la journée, passant de la neuvième à la septième place et prenant la cinquième de l'ERC Junior U28. Il gagne une position aux dépens du pilote de la PEUGEOT Rally Academy, Laurent Pellier, passé derrière Mareš peu avant l'assistance de la mi-journée.

 

Bien que Pellier termine 8ème au général après les six spéciales de la première manche, il arrive au bout de la sixième moteur éteint, la température de l’eau de sa voiture allant croissant. Il rejoint le parc d’assistance et pointe pour conserver sa position, ainsi que la sixième en ERC Junior U28.

 

Rhys Yates confirme sa domination sur les Juniors de l’ERC, terminant 9ème au général et septième de sa catégorie, à seulement 13.5 secondes de Pellier. Orhan Avcioğlu complète quant à lui le top 10 ERC au volant de sa

Fabia du Toksport WRT
 
Sergei Remennik remains on course for maximum ERC2 points, while Tom Kristensson has been on rapid form in the Pirelli-supported ERC Junior Under 27 category, leading champion* and home hero Mārtiņš Sesks by nearly 20s after going fastest in his class on all six stages.

 

Sergei Remennik garde le cap pour récupérer un maximum de points ERC2, tandis que Tom Kristensson est très rapide dans la catégorie des moins de 27 ans de l'ERC soutenu par Pirelli, devançant  le champion en titre et héros national Mārtiņš Sesks de près de 20 secondes après avoir été le plus rapide de sa catégorie sur les 6 étapes.


 
Récap première manche: Un incident tardif échoue à ralentir Gryazin
Gryazin donne le ton de la première étape, remportant immédiatement la première de cinq victoires d'étape de la première manche. Ingram se surprend lui-même en se classant immédiatement second, mécontent de son pilotage mais toujours détenteur d’une belle avance sur ses poursuivants. Le premier passage de Neste (Pērbone) est aussi la dernière étape pour Simone Tempestini dont la voiture aux spécifications RGT est victime d’un problème technique après la ligne d'arrivée après s'être arrêtée à mi-étape. Incapable de remédier à la situation, il se rend directement à l’assistance et abandonne.

 

Une autre victoire d'étape attend Gryazin sur la SS2, mais Ingram n’a plus alors que 0,5 seconde de retard, bien que les deux soient partis en toupie à haute vitesse. La toupie d'Ingram l’envoie contre une banque mais le Britannique s’en sort sans dommages pour sa Fabia. Kreim a quant à lui fait ses premières accélérations pour se placer sur le podium, dépossédant temporairement Åhlin de la troisième place avant de la perdre à nouveau une étape plus tard.

 

L’ Autoklub de Filip Mareš fait un démarrage de première étape plutôt lent pour gravir les échelons des étapes deux et trois. Dépassant Rhys Yates sur la SS2, il monte immédiatement à l’assaut de la Rally Academy de Laurent Pellier de Ramu (Upites), pour passer de la 9ème à la 7ème place.

 

Les principaux concurrents restent dans le même thème l’après-midi. Gryazin est une fois de plus le plus rapide de la quatrième étape avec Ingram sur ses talons, mais perd près de cinq secondes cette fois-ci. Les deux pilotes ont encore de gros moments de panique mais toujours sans conséquences sur leur lancée. Gardons une pensée pour Paulo Nobre, qui lors de la 15e séance balaye le gravier pour les autres en partant premier, et il perd encore de la vitesse dans la boucle de l'après-midi, bien que les routes soient plus propres. Son choix de pneus n’est pas étranger à sa perte de temps. Il a choisi set de gommes dures Pirellis, tandis que la plupart des pilotes ont opté pour des médiums.

 

La cinquième relance la bataille pour la troisième place, alors qu'Åhlin poste un chrono de 13,7 secondes plus lent que Gryazin, qui poursuit sa série de victoires d'étape. Il se faufile derrière Kreim une fois de plus, avec seulement 0,2 secondes d’écart.

 

Le meilleur de l’action a été conservé pour la fin, quelques-uns des 10 meilleurs pilotes de la dernière étape ayant eu des problèmes. Un par un, les pilotes sont arrivés racontant leurs vicissitudes. Le leader de l’ERC2, Sergei Remennik, a eu une crevaison. Rhys Yates est inquiet dans le dernier kilomètre, convaincu que quelque chose s’est cassé sur l’arrière gauche de sa voiture après avoir heurté un rocher à environ deux kilomètres de l’arrivée.

 

Laurent Pellier arrive avec une température d’eau frisant l’ébullition, atterrissant au point de contrôle chrono avec le moteur éteint. Habaj arrive avec un pneu avant gauche crevé, accusant comme Yates un rocher sur la route à environ deux kilomètres de l'arrivée. Même Gryazin, qui a remporté toutes les étapes jusqu’à la dernière, ne passe pas au travers, obligé de changer son pneu arrière gauche crevé à environ la moitié de son parcours, le pneu avait totalement déjanté. Et pourtant, il n’a pratiquement pas perdu de temps, concédant seulement 0.6s à Ingram pour se classer deuxième plus rapide.

 

Étonnamment, malgré le nombre de problèmes auxquels sont confrontés les meilleurs pilotes de l'ERC, aucun ne perd de position. Ils terminent comme ils ont commencé, mais avec des écarts de temps plus serrés, avec 19s entre les deux premiers et seulement 9,1s entre Kreim en troisième et Brynildsen en sixième.


ERC Junior U27: Le favori local Sesks battu par son coéquipier Kristensson

Mārtiņš Sesks, nouveau champion du FIA ERC Junior U27 ans, a été contraint de céder sa place à son coéquipier Tom Kristensson lors de la première manche du Rally Liepāja, le Suédois en tête de la catégorie soutenue par Pirelli avec 18.8s d’avance.

 

Le pilote letton Sesks est confiant après son double abandon sur le PZM Rally de Pologne le mois précédent, lors duquel il s'était crashé samedi et dimanche. Kristensson, le prodige ADAC de l’Opel Rallye Junior a capitalisé, en remportant les six étapes. Kristensson s’est tout de même fait une frayeur sur la fin de la sixième étape, avec une boite de vitesse qui lui joue des tours. Mais il parvient à conduire sa voiture à l’assistance pour réparation après la fin de la compétition de la journée.

 

Miika Hokkanen est troisième à bord de sa PEUGEOT 208 R2, bien que le pilote de Saintéloc Junior Team hérite de sa position actuelle sur le podium suite à la malchance de Sindre Furuseth. Après deux abandons dans deux rallyes depuis des positions prometteuses, Furuseth abandonne à nouveau sur une défaillance mécanique alors qu'il est au combat avec Hokkanen.

 

Une fuite d’huile intervenue à mi-chemin de l'avant-dernière étape s'aggrave progressivement et oblige le pilote à abandonner. Après cet évènement, Kristóf Klausz prend la quatrième place. Il fait preuve d’une constance métronomique et d’une approche sensée pour conclure la journée sans drame. Mattia Vita et Roland Stengg sont engagés dans une bataille serrée pour la cinquième place. Vita  passant devant à la cinquième étape, terminant la journée avec une avance de 5.6s.

 

Le pilote se remet d’un début difficile, il s’est écrasé contre un arbre lors des essais libres 1, et a endommagé sa voiture assez gravement pour manquer la phase de qualification vendredi. Derrière Stengg, sixième, Catie Munnings place la deuxième Saintéloc à la septième place de l'ERC Junior U27, tout en conservant une avance confortable dans la bataille pour le trophée féminin d'ERC avec Emma Falcón.

 

En dépit de son retard sur ce rallye, Falcon prend le dessus dans sa bataille contre Munnings. La septième place qu’elle occupe en ERC3 pourrait suffire à lui assurer un premier titre en ERC Ladies 'Trophy.


 
ERC2: Remennik devant les R5 rivales à Liepāja

Le moment de gloire de Sergei Remennik dans la catégorie ERC2 du Rally Liepāja du Championnat d'Europe FIA ​​s’est passé comme il l’avait souhaité, à l’exception d’une crevaison, mais il a tout de même dû combattre ses rivaux, au volant de R5 plus agiles. Tibor Érdi Jr, qui a récemment été sacré deux fois champion de l’ERC2 ne marque aucun point ce week-end dans sa ŠKODA Fabia R5. Remennik s’est quant à lui concentré sur son contre la montre, terminant cette première manche après son souci de fin de course. Des branches d’arbres sur le tracé de la sixième étape ont causé une crevaison du pneu arrière droit de sa Mitsubishi Lancer Evolution X, avec une perte de temps minime. Le principal concurrent de Remennik sur la première manche, Paulo Nobre, pilote une R5 plus rapide. Restant à quelques secondes du pilote Palmeirinha Rally tout du long, Remennik réussi finalement à repasser devant à la cinquième étape, mettant 17.2 secondes à Nobre et terminant la journée en 17ème au général. Érdi Jr, quant à lui, reste dans le top 20 après s'être arrêté pour changer une roue sur la SS6.


 
Munnings en tête du Ladies’ Trophy ERC Liepāja mais Falcón vise le titre

Emma Falcón est sur le point de remporter son premier titre du trophée féminin ERC, malgré sa deuxième place derrière Catie Munnings au Rallye Liepāja. Les deux pilotes ont des approches très différentes du week-end. Munnings se concentre sur le combat pour les points ERC Junior U27 tandis que Falcon s’adapte à une toute nouvelle voiture tout en tentant de remporter son premier Ladies’Trophy ERC.

 

La jeune pilote de l'équipe junior de Saintéloc Munnings a été plus rapide que Falcon sur les six étapes pour établir une avance inattaquable, mais elle n'est que septième de l’ERC Junior U27, ce qui signifie que le résultat à Liepāja ne comptera pas pour son score total au Ladies 'Trophy. À moins que Munnings ne  se classe parmi les cinq premiers de la catégorie ERC Junior U27 ce week-end, Falcon peut remporter le titre en terminant le rallye à n’importe quelle position, ce qui la pousse à avancer prudemment avec un équipement qu’elle découvre. Avant la course, son habituelle Citroën DS3 RT a été remplacée par une PEUGEOT 208 R2 (GC Motorsport), la plongeant dans l’inconnu. Mais après une légère toupie sur la sixième étape, Falcon boucle sa première manche sans incident.


*Sous réserve de confirmation des résultats par la FIA
 
 
Classement Provisoire
Cliquez ICI pour les résultats et mises à jour ou rendez-vous sur ce lien: https://www.fiaerc.com/live-timing/.