ERC - DÉCOLLAGE DES CARRIÈRES ERC DES PILOTES JUNIORS MAREŠ ET LLARENA | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

ERC - DÉCOLLAGE DES CARRIÈRES ERC DES PILOTES JUNIORS MAREŠ ET LLARENA

  • gb
  • es
19.08.19

ERC - Barum Czech Rally Zlín 2019 - étape 2

*Mareš remporte le titre ERC1 Junior avec 0,3s d'avance sur Ingram 

*Llarena bat Torn et Furuseth en ERC3 Junior après trois manches

*5ème victoire consécutive de Kopecký à Zlín 

*Nucita remporte l’ERC2 et l’Abarth Rally Cup

*10 points séparent les pilotes du trop trois à deux manches de la fin du rallye

 

Championnat d'Europe des Rallyes FIA 2019, sixième manche sur huit 

Barum Czech Rally Zlín, deuxième étape : 18 août 2019 

 

Filip Mareš et Efrén Llarena donnent un nouvel élan à leurs espoirs de carrière en remportant respectivement les titres FIA ERC1 Junior et FIA ERC3 Junior au Barum Czech Rally Zlín*.

Alors que Jan Kopecký et son copilote ŠKODA Motorsport, Pavel Dresler, fêtent leur cinquième victoire consécutive dans cette épreuve extrêmement difficile (la huitième pour Kopecký), Mareš et Llarena peuvent désormais espérer remporter les Prize-drive tant attendus.

Mareš, de l'ACCR Czech Rally Team soutenu par la République tchèque, recevra 100 000 euros du promoteur de l'ERC Eurosport Events pour participer aux épreuves de clôture de la saison à Chypre et en Hongrie aux côtés de son copilote Jan Hloušek.

Llarena, soutenu par la Real Federación Española de Automovilismo (RFEDA), remporte quant à lui deux manches du Championnat Junior FIA ERC1 2020 dans une R5 de Motorsport Italia.

Fait significatif, les deux champions de l'ERC Junior ont reçu le soutien direct de leurs ASN respectives dans le cadre des efforts continus d'Eurosport Events pour fournir un tremplin à mi-chemin entre le niveau national et international.

« Maintenant que nous sommes champions de l'ERC1 Junior, nous allons attaquer les deux prochaines manches de l'ERC, ce qui est fantastique car ma saison aurait pu s'arrêter après cette course, » a déclaré Mareš. « La lutte était très serrée entre Chris et moi, je suis donc très heureux de ce résultat. La fédération tchèque me soutient depuis de nombreuses années et c'est grâce à elle que je suis ici. Merci aussi à Kresta Racing pour cette voiture incroyable. »

Ken Torn fête son titre en ERC3 Junior, mais seulement après un ajustement  du chrono d’origine du vainqueur de la catégorie, Jean-Baptiste Franceschi, après un problème sur la 15ème étape. Le Français retombe au quatrième rang de sa catégorie, ce qui permet à Llarena de prendre la première place. Avec un point de plus, Llarena remporte le titre avec un point d'avance sur Torn.

« Nous étions toujours à la limite avec quelques grosses frayeurs, comme tous les pilotes, » explique Llarena. « Nous savions qu’il fallait gagner et nous le méritions. Nous avons travaillé trop dur pendant deux ans pour ne pas gagner et nous remercions beaucoup la fédération espagnole pour son soutien. Nous avons été très rapides sur tous les rallyes et mon équipe a fait du très bon travail. Sara et moi [Fernández, copilote] avons beaucoup travaillé, non seulement sur les notes de rythme mais aussi sur la voiture. Nous avons essayé d'être plus professionnels et de travailler aussi dur que possible. Nous nous sommes beaucoup améliorés au cours de l’année. »

Mais si les titres ERC1 Junior et ERC3 Junior ont été décidés pour 2019 sous réserve de la confirmation des résultats par la FIA, la lutte pour le titre général fait toujours rage avec deux épreuves restantes. Bien qu'Ingram subisse l'immense déception de passer à 0,3s de la victoire en ERC1 Junior au profit de Mareš, le pilote Toksport WRT est en tête du classement général du Championnat d'Europe des Rallyes FIA. Il a un point d'avance sur le champion en titre Alexey Lukyanuk, dont l’éventualité d’obtenir de deux points bonus après sa reprise dimanche a été ruinée par une crevaison dès la dernière étape.

En plus de son titre ERC1 Junior, Mareš fête son meilleur résultat en ERC à ce jour, avec une deuxième place derrière Kopecký, Ingram prenant la troisième place devant le Tchèque Tomáš Kostka, le double champion ERC Junior Marijan Griebel d'Allemagne et l'Autrichien Simon Wagner, qui remporte la troisième place dans la catégorie des jeunes talents en voitures R5.

Le Sicilien Andrea Nucita décroche un doublé ERC2/Abarth Rally Cup suivi du Polonais Dariusz Poloński qui prend la deuxième place de l'Abarth Rally Cup et est troisième en ERC2 derrière l'Argentin Juan Carlos Alonso.

Łukasz Habaj devait partir premier sur la route le deuxième jour depuis la P10 au classement général, mais en est empêché à cause de l'arceau de sécurité de sa Fabia R5, fortement endommagé lors d'une sortie de route samedi dernier. En conséquence, l'ancien leader du championnat ne marque aucun point en République tchèque et se retrouve à la troisième place du classement général, bien qu'à 10 points du nouveau leader Ingram.

Rafle en deuxième manche : Mares bat Ingram de 0,3s lors de la passionnante finale du Barum Czech Rally Zlín

Filip Mareš se bat bec et ongles avec Chris Ingram pour remporter le titre ERC1 Junior par seulement 0,3s. Jan Kopecký (ŠKODA Motorsport) reste quant à lui invaincu. Tandis qu’Alexey Lukyanuk (Saintéloc Junior Team) et Nikolay Gryazin (Sports Racing Technologies) - qui utilise son deuxième prix pour sa victoire en ERC1 Junior l'an dernier - rencontrent tous deux de gros problèmes samedi.

Mais derrière le pilote désormais huit fois vainqueur du Barum Czech Rally Zlín, Mareš et Ingram s’échangent les positions sur presque toutes les spéciales, séparés à chaque fois par quelques petites secondes.

Insatisfait du caractère tortueux de l'étape de Maják en début d'après-midi, Ingram perd trois secondes face à Mareš et se classe deuxième de la catégorie, avant de reprendre une avance de 0.6s en battant son rival tchèque sur la mythique étape de Pindula. Le duel est ensuite tendu sur l'étape de Kašava, où il termine 0,9s devant Ingram, après que le Britannique n’ai commis une erreur dans l'avant-dernier virage, à la clôture de la compétition.

Ingram ne décroche pas le titre ERC1 Junior, mais sa troisième place au classement général lui permet de devancer Lukyanuk d'un point au classement général de l’ERC, avec Łukasz Habaj (Sports Racing Technologies) neuf points derrière après que le Polonais se soit retiré avec des dommages sur l'arceau dimanche matin à l'assistance.

Tomáš Kostka (Kresta Racing) termine à une place d'un quatrième podium en ERC, non loins des chronos de Mareš et Ingram, mais avec un recul progressif au fil de la journée.

Marijan Griebel, double champion junior de l'ERC, se classe parmi les cinq premiers au terme d'une saison difficile, faisant preuve de prudence sur les étapes difficiles et remontant progressivement dans le classement au cours du week-end.

Les débuts en ERC1 Junior de Simon Wagner sont couronnés de succès, l'Autrichien ayant obtenu un podium dans sa catégorie et une sixième place au classement général pour son premier départ en championnat d'Europe dans une R5. Au volant de la nouvelle ŠKODA Fabia R5 Evo, Wagner surmonte son mal de ventre samedi pour remonter au classement et sur le podium final de l'ERC1 Junior après que Nikolay Gryazin ait heurté un pont, et cassé l’arrière gauche de sa Fabia anciennes spécifications lors de la deuxième spéciale de dimanche.

Jaromír Tarabus termine septième et semblait embarquer Vojtěch Štajf dans son sillage, mais le capitaine de l'ACCR Czech Rally Team se crashe lors de la dernière étape du rallye, faisant passer Tomáš Pospíšilík à la huitième place. Pospíšilík, l'un des premiers concurrents de la première épreuve ERC Junior en 2014, se classe quatrième en ERC1 Junior pour ses débuts dans la catégorie, la perte d'une minute à cause d’une crevaison sur Maják n'ayant pas impacté son premier résultat dans le top 10 du classement général en ERC.

Martin Březík (Samohýl ŠKODA Team) prend la neuvième place après que Martin Vlček (Hyundai Kowax Racing) n'abandonne près de l'arrivée de la dernière étape, tandis qu'Efrén Llarena complète le top 10 dans sa Peugeot 208 R2 Junior ERC3.

Nucita remporte la victoire à Zlín, mais Alonso prend la tête de l’ERC2

Andrea Nucita remporte sa première victoire dans la catégorie ERC2 du Championnat d'Europe des Rallyes FIA sur le Barum Czech Rally Zlín. Juan Carlos Alonso prend la deuxième place pour l'Argentine.

Nucita, qui remporte également l'Abarth Rally Cup pour Loran SRL, se voit offrir la victoire lorsque son rival Dariusz Poloński abandonne sur un problème de transmission samedi, bien que le Polonais ait été de retour dimanche pour remporter un podium en ERC2 et terminer deuxième de l'Abarth Rally Cup.

Alonso a de gros problèmes samedi avec son différentiel auto-bloquant. Cette casse lui coûte plusieurs minutes. Mais il s'accroche à son troisième podium de l'année et garde une avance de cinq points sur Nucita.

Zelindo Melegari menait l’ERC2 en République Tchèque mais va au crash dès la première étape. Lui et son copilote Corrado Bonato sont en convalescence à l'hôpital après des blessures aux côtes.
Un changement de dernière minute octroie la victoire de l’ERC 3 à Llarena


Ken Torn tenait le titre ERC3 Junior en main, mais après un changement de résultat tardif dû à un ajustement du temps théorique accordé à Jean-Baptiste Franceschi lors de l'étape 15, Efrén Llarena passe de deuxième à premier de la catégorie. Il hérite finalement du titre de champion - et du Prize-drive de deux courses en ERC1 Junior en 2020 - avec un point d’avance sur l’Estonien Torn.

Franceschi tombe en quatrième position avec son compatriote Erik Cais, le pilote de la Ford Fiesta R2T, promu deuxième et Sindre Furuseth, troisième, tandis que Torn est en en cinquième position.

Les espoirs de Torn s’envolent après qu’il ait perdu près de deux minutes sur la première passe de Kašava. Alors qu'il lutte contre le pilote de l'ACCR Czech Rally Team, Cais, pour la quatrième place, il retombe loin derrière en cinquième position. À ce stade, la victoire de Llarena pourrait potentiellement lui valoir le titre.

Mais Franceschi intervient, après avoir doublé Llarena sur la même spéciale qui voit Torn dégringoler. Franceschi augmente son avance à 1,3s sur Maják et bien que Llarena ait récupéré ce temps-là sur Pindula, la dernière étape du rallye s'arrête après qu'une voiture accidentée ait bloqué la route, le Français Franceschi semble parti pour remporter sa deuxième victoire en ERC3 Junior en 2019 avec Llarena à quatre secondes et sept points derrière Torn dans la course au titre.

Sindre Furuseth, qui avait offert une belle prestation au championnat avant la finale de la République tchèque, retombe à la quatrième place derrière Cais sur l'avant-dernière étape du rallye.

L'ancien vététiste de descente Cais impressionne tout au long de la journée de dimanche, courant 6,6s plus vite que les autres sur les six étapes de la deuxième manche et montant pour la deuxième fois consécutive sur le podium.

Bien que Torn ait lutté pour le rythme, il remonte sur Pindula et rétrograde Florian Bernardi à la sixième place et Yohan Rossel (Peugeot Rally Academy) à la septième place, battant Bernardi pour prendre la cinquième place en ERC3 par seulement 0,6s.

Miklós Csomós (East Motorsport Kft.), René Dohnal (ACCR Czech Rally Team) et Orhan Avcioğlu (Toksport WRT) complètent le top 10. Le pilote turc Avcioğlu entre dans le top 10 au dernier moment, dépassant Sean Johnston sur la passe de Pindula dans l'après-midi et passant devant le pilote Saintéloc Junior Team de seulement 0.6s après que l'Américain ait été retardé par une crevaison.

Hors du top 10 de l'ERC3, Petr Semerád offre une belle démonstration de ce qu’il aurait pu accomplir après sa victoire en première étape. Il rattrape et dépasse l’ADAC Opel Rallye Junior Team d'Elias Lundberg pour prendre la sixième place de l'ERC3 Junior sur Pindula, position que son coéquipier Grégoire Munster occupait avant d’abandonner sur un problème technique.

Nabila Tejbar remporte l’ERC Ladies' Trophy contre l'ancienne championne Ekaterina Stratieva, gagnant près d'une demi-minute sur Pindula pour s'assurer le titre par seulement 7,2 secondes.

RAPPORT MANCHE 1 : Cliquez ici

RAPPORT DE MANCHE 1 ERC3 : Cliquez ici 

TOP 10 PROVISOIRE (après 15 étapes, 219,63 kilomètres) 

1 Jan Kopecký (CZE) / Pavel Dresler (CZE) ŠKODA Fabia R5 Evo 2h05m17.4s 

2 Filip Mareš (CZE)/Jan Hloušek (CZE) ŠKODA Fabia R5 +1m31.5s 

3 Chris Ingram (GBR)/Ross Whittock (GBR) ŠKODA Fabia R5 +1m31.8s 

4 Tomáš Kostka (CZE)/Ladislav Kučera (CZE) ŠKODA Fabia R5 Evo +1m51.1 

5 Marijan Griebel (DEU)/Pirmin Winklhofer (DEU) ŠKODA Fabia R5 +2m49.7s 

6 Simon Wagner (AUT)/Gerald Winter (AUT) ŠKODA Fabia R5 Evo +3m07.9s 

7 Jaromír Tarabus (CZE)/Daniel Trunkát (CZE) ŠKODA Fabia R5 +3m15.4s 

8 Tomáš Pospíšilík (CZE)/Jiří Hovorka (CZE) ŠKODA Fabia R5 +5m38.5s 

9 Martin Březík (CZE)/Marek Omelka (CZE) ŠKODA Fabia R5 +6m51.9s 

10 Efrén Llarena (ESP)/Sara Fernández (ESP) Peugeot 208 R2 +10m36.6s 

 

FIA ERC2 : Andrea Nucita (ITA)/Bernardo Di Caro (ITA) Abarth 124 rallye 

FIA ERC3 : Efrén Llarena (ESP)/Sara Fernández (ESP) Peugeot 208 R2 

FIA ERC1 Junior : Filip Mareš (CZE)/Jan Hloušek (CZE) ŠKODA Fabia R5 

FIA ERC3 Junior : Efrén Llarena (ESP)/Sara Fernández (ESP) Peugeot 208 R2 

Abarth Rally Cup : Andrea Nucita (ITA)/Bernardo Di Caro (ITA) Abarth 124 rally 

ERC Ladies' Trophy : Nabila Tejpar (GBR) Peugeot 208 R2 

Cliquez ici pour les résultats provisoires complets, les classements d'étapes, les abandons et autres données ou suivez ce lien : https://www.fiaerc.com/live-timing/.

LEADERS DU RALLYE

ES1-ES2 : Kopecký/Dresler 

ES3 : Gryazin/Fedorov 

ES4-ES5 : Lukyanuk/Arnautov 

ES6-ES15 : Kopecký/Dresler 

 

VAINQUEURS D’ÉTAPES

Liste complète des gagnants d'étape disponible en fichier joint.

STATISTIQUES CLÉS :
Vainqueurs ERC en 2019 : Basso, Habaj, Kopecký, López, Lukyanuk et Solberg 1 

Vainqueurs d'étapes ERC en 2019 : Lukyanuk 31 ; Crugnola 13 ; Solberg 10 ; Kopecký 6 ; Habaj et López 5 ; Gryazin et Loubet 4 ; Huttunen et Teodósio 3 ; Ingram 2 ; Basso, Campedelli, Marczyk, Moura et Suárez 1 

CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT : 

Cliquez ici le classement provisoire après la manche 6/8.

RÉSULTATS ET DIRECT : https://www.fiaerc.com/live-timing/

Fil d’actualité du second jour : https://youtu.be/u6i3KXpU9Fg

 

À suivre : La manche 7/8, Rallye de Chypre, 27-29 septembre : 

Depuis 1970, le Rallye de Chypre met les voitures et les équipages à l'épreuve. Et bien que le format actuel soit un peu moins exigeant qu'il ne l'était auparavant, sous-estimer la nature difficile de ce poids lourd du rallye est une grosse erreur. Bien qu'il s'agisse fondamentalement d'un rallye sur gravier, certains tronçons de Tarmac se caractérisent par des températures ambiantes et au sol rigoureuses. Le retour à Nicosie en 2019 a permis de faire revivre les étapes de montagne autour de la capitale. Les étapes urbaines à travers la zone tampon contrôlée par les Nations Unies entre les zones habitées chypriotes grecques et turques de Nicosie se poursuit sur le rallye combiné de l'ERC et du Moyen Orient. Information/accréditation : Petros Soutzis, psoutzis@cytanet.com.cy 

*Sous réserve de confirmation des résultats par la FIA