ERC - AL-ATTIYAH REMPORTE UNE VICTOIRE RECORD DE PLUS À CHYPRE LORS D’UNE COURSE ÉTONNANTE | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

ERC - AL-ATTIYAH REMPORTE UNE VICTOIRE RECORD DE PLUS À CHYPRE LORS D’UNE COURSE ÉTONNANTE

  • gb
  • es
29.09.19

ERC Rallye de Chypre 2019 - Deuxième étape du Rallye de Chypre 

*Lukyanuk, champion d'Europe en titre, a du mal à prendre l'avantage sur Ingram.

*Llarena remporte le titre ERC2**, Llarena remporte le titre ERC3(**)

*Al-Attiyah remporte une sixième victoire chypriote dans la Polo Volkswagen Autotek

*L'ancienne star mondiale Hirvonen hérite de la troisième place suivi d’Habaj

 

Nasser Al-Attiyyah remporte une sixième victoire record du Rallye de Chypre lors d’une journée charnière dans la lutte pour le titre de l’ERC FIA.

Le Britannique Chris Ingram (Toksport WRT) termine deuxième après la disqualification de Simos Galatariotis suite à une infraction au parc fermé. Le champion en titre russe Alexey Lukyanuk abandonnant sur des problèmes techniques, Ingram prend une avance de 18 points en amont du Rallye de Hongrie du 8 au 10 novembre, avec Łukasz Habaj dans la lutte à trois pour le titre. Le Polonais, qui a perdu du temps à cause d'un problème électrique lors de la dernière manche, est de nouveau deuxième du classement, sixième devant Lukyanuk.

Alors que le titre de champion ERC reste à conquérir, Juan Carlos Alonso et Juan Pablo Monasterolo ont remporté la couronne** de l'ERC2 en se battant pour la quatrième place de la catégorie, après que les problèmes de freins aient causé beaucoup d'angoisse aux Argentins sous une chaleur Chypriote étouffante.

Efrén Llarena et Sara Fernández ont également remporté le titre en ERC3**, le duo de la fédération espagnole ayant profité de l'occasion offerte par la Peugeot Rally Academy pour participer pour la première fois à Chypre.

Mikko Hirvonen, ancienne star du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA, fait un retour ponctuel en ERC après 17 ans d'absence, pour remporter une belle troisième place au classement général. Niki Mayr-Melnhof fête sa cinquième place en ERC derrière Habaj, Albert von Thurn und Taxis termine sixième devant Emilio Fernández, la recrue chilienne de l'ERC. Le Qatari Abdulaziz Al-Kuwari, le quadruple champion de Hongrie Norbert Herczig et le Brésilien Paulo Nobre complètent le top 10. La Bulgare Ekaterina Stratieva termine en tête du classement du Trophée ERC féminin pour l'équipe Saintéloc Junior.

Rapport de seconde manche : Ingram prend le contrôle de la course au titre de l'ERC alors qu’Al-Attiyah l’emporte à Chypre 

 

Dimanche matin, Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel se sont assurés une avance confortable pour la dernière boucle du rallye dans leur Volkswagen Polo GTI R5 Autotek Motorsport.

Alexey Lukyanuk (Saintéloc Junior Team) était prêt pour la deuxième place, choisissant d'adopter une approche régulière plutôt que d'essayer de poursuivre Al-Attiyah. Mais sur l'étape 10,  c’est le drame. Une défaillance technique à un peu plus d'un kilomètre de l'arrivée de Kapouras met fin à son épreuve.

Simos Galatariotis (Petrolina Racing Team), vainqueur de l'épreuve l'an dernier est donc deuxième, loin derrière Al-Attiyah, mais devant Chris Ingram (Toksport WRT) jusqu'à sa disqualification. La deuxième place d'Ingram est un résultat vital suite à l'abandon de Lukyanuk, qui lui donne un avantage de 18 points sur Łukasz Habaj (Sports Racing Technologies).

Habaj s'était battu avec Ingram pour la quatrième place au début de la deuxième manche, réduisant l'écart à 6,2s après la huitième étape. Mais un tête à queue sur la neuvième étape coûte une demi-minute à Habaj, et son rallye n’a fait qu’empirer à partir de là.

Un défaut électrique empêche Habaj d'utiliser plus de 30 % de la puissance de sa ŠKODA Fabia R5 pendant la boucle de l'après-midi, ce qui lui coûte près de deux minutes sur trois étapes. Pour ajouter à son malheur, son intercom lâche sur Kourdali, l'étape intermédiaire de la boucle finale.

Ces facteurs combinés le laissent derrière Mikko Hirvonen (MM-Motorsport) et le relèguent à la quatrième place, mais il parvient à tenir Niki Mayr-Melnhof à distance.

Hirvonen participe à l'ERC une seule fois pour « s’amuser » , le quintuple vainqueur du WRC est aux prises avec les routes sinueuses du Rallye de Chypre, terminant un rallye sans incident en troisième place, seul un petit problème de freins samedi vient perturber son plaisir.

Derrière Habaj, Mayr-Melnhof a enfin l'occasion de montrer son vrai rythme, terminant la deuxième étape en troisième position devant Ingram et Hirvonen. L'Autrichien avait pris le départ dimanche en P11 après une série de problèmes techniques qui avaient ralenti sa Ford Fiesta R5 samedi, mais il rebondit énergiquement et se hisse au cinquième rang, terminant à seulement 19,6s derrière Habaj.

Albert von Thurn und Taxis (Baumschlager Rallye & Racing) signe son meilleur résultat de la saison ERC avec une sixième place, mettant fin à une série de trois abandons consécutifs en réalisant une performance extrêmement régulière, se classant 10 fois en tête de la course sauf sur la première étape.

Emilio Fernàndez (Toksport WRT) décroche la septième place pour ses débuts au Rallye de Chypre, suivi d’Abdulaziz Al-Kuwari et Norbert Herczig (MOL Racing Team). Al-Kuwari avait entamé la huitième journée en tête d'une bataille entre plusieurs voitures, mais retombe en P11, remontant finalement à la huitième place suite aux problèmes des autres pilotes.

L'un de ces pilotes malchanceux est Herczig, qui était au coude à coude avec Mayr-Melnhof en tête du classement. Mais un impact à l'atterrissage brise l'arbre de transmission avant d’Herczig sur l’étape huit, lui faisant perdre plusieurs minutes et le reléguant à l’arrière du combat.

Paulo Nobre (Palmeirinha Rallye) signe une solide P10 devant Tibor Érdi Jr (Érdi Team Kft.). Le duo de ŠKODA Fabia R5 avait commencé la deuxième étape au coude à coude, à seulement 0,1s l'un de l'autre, mais tourne en faveur de Nobre alors qu’Érdi est retardé par une sortie de piste dans un ruisseau, noyant de boue le radiateur de sa voiture et entraînant sa surchauffe rapide.

Rakan Al-Rashed (Toksport WRT) rejoint Lukyanuk sur la liste des abandons, ne parcourant que huit kilomètres dans la première étape de la deuxième manche avant qu'un incendie de direction assistée ne mette fin à son rallye.

Panteli remporte la victoire en ERC2, mais le vaillant Alonso remporte le titre** 

Petros Panteli remporte son deuxième Rallye de Chypre consécutif dans la catégorie de production ERC2 du Championnat d'Europe des Rallyes FIA, tandis que Juan Carlos Alonso remporte son premier titre* avec émotion, malgré une seconde manche parcourue de bout en bout avec un problème de freins.

Panteli, Q8 Oils Rally Team, est dans une classe à part du début à la fin, remportant les 12 étapes pour signer une victoire confortable. Mais sa course vers la victoire n’a pas été un fleuve tranquille, manquant de puissance à bas régime à cause d’un problème d'arbre à cames, bien que son avance n'ait jamais été remise en question.

Tous les regards sont tournés vers le pilote en quatrième position, Juan Carlos Alonso. Mais ses chances de podium s’envolent à cause d’un problème de freins, apparu pour la première fois tard samedi, est réapparu lors de la première étape de la deuxième manche. Alonso s'arrête pour tenter de résoudre le problème et perd plus de 13 minutes avant de chuter à la quatrième place, atteignant la ligne d'arrivée en première vitesse, sans pouvoir utiliser ses freins pour s’arrêter.

Alors que d'autres ont garé la voiture, Alonso sait que le simple fait d'atteindre l'arrivée lui rapportera suffisamment de points pour décrocher son premier titre ERC2, alors il continue sa course malgré l’absence de moyen de freiner son véhicule - s’envoyant même dans un talus pour arrêter sa voiture à un point de contrôle chrono.

L’assistance de midi ne règle pas le problème, et il poursuit ses étapes cinq minutes plus lentement que le leader de la catégorie, Panteli. Mais surtout, il atteint la ligne d'arrivée de la dernière étape en un seul morceau, remportant l'ultime prix ERC2. "C'est un week-end très difficile pour nous. Nous avons dû gérer le problème du frein jusqu'à la fin," dit Alonso. "C'est un rêve. Nous commençons la saison aux Açores avec une victoire et en arriver là est le prix de toute une année de compétition et d'engagement. Nous sommes très, très, très, très heureux !"

Antonis Chilimintris s'accroche à la deuxième place malgré un problème d'essieu arrière dans la dernière boucle du rallye, terminant les deux dernières étapes à un rythme encore plus lent qu’Alonso privé de freins. « Sur les trois dernières étapes, depuis les 2-3 premiers kilomètres, nous avions l’essieu cassé, donc nous avons joué la sécurité parce que nous voulions aller jusqu'à l'arrivée," explique Chilimintris.

Dmitry Feofanov (Sporta Klubs Autostils Rally Team) décroche son premier podium en ERC2 pour sa troisième épreuve ERC, après une quatrième place au 76e Rallye PZM Pologne.

La cause d'Alonso est aidée par l’abandon de Louis Papageorgiou (SLT Rally Team) avant le début de la deuxième étape, ce qui lui permet de terminer quatrième à un rythme lent pour marquer les points nécessaires au titre.

Llarena remporte le titre ERC3** avec une victoire chypriote 

Le succès d’Efrén Llarena en ERC FIA cette année continue sur sa lancée au Rallye de Chypre, avec la victoire de l’espagnol en ERC3 et le titre de la catégorie aux côtés de sa copilote Sara Fernández**.

Llarena fait ses débuts avec la Peugeot Rally Academy pour récompenser ses performances en ERC3 Junior avec le Rallye Team Spain, et reprend là où il s’est arrêté le mois dernier après le passage en bleu et rouge.

Il remporte huit étapes sur 12 sur son chemin vers la victoire, sa seule vraie frayeur intervenant sur la première étape alors qu’il est victime d’une crevaison lente au milieu de la passe de Politiko, qui lui coûte 12,3s dans sa poursuite d'Erik Cais (ACCR Czech Rally Team).

Cais remporte trois des quatre victoires d'étape restantes et se montre de plus en plus rapide lors de la deuxième journée d'action. Mais ses espoirs d’une quatrième victoire d’étape consécutive pour terminer le rallye sont anéantis par un problème de boîte de vitesses dans la boucle finale, qui laisse Cais avec seulement la première et la deuxième vitesse sur sa Ford Fiesta R2T. "Je pense que le moteur surchauffe, mais la Ford est vraiment solide," a déclaré Cais, complimentant sa voiture malgré le problème de boîte de vitesses.

Malgré une course parfois frustrante, Orhan Avcioğlu (Toksport WRT) atteint son objectif de monter sur le podium en ERC3, après avoir passé la première étape à puissance réduite avec un problème supposé de capteur. Une pénalité d'une minute pour infraction technique avait réduit son avance sur Florian Bernardi à seulement 0,4s, mais il s'est rapidement éloigné sur les six spéciales de dimanche. Avcioğlu remporte son premier podium de la saison avec une victoire d'étape sur la super spéciale de Nicosie samedi.

Bernardi, spécialiste de l’asphalte, s'est rendu à Chypre afin de prendre de l’expérience, et obtient une quatrième place récompensant sa persévérance, mais il n’atteint finalement pas son objectif de remporter le titre ERC3 qui revient à Llarena. "C'est super de terminer le rallye, c'était très difficile pour moi," a déclaré Bernardi. "Dans la deuxième étape de cette boucle, nous avons eu une crevaison, alors le but, c’était d’aller jusqu’au bout !"

La bataille pour la cinquième place s'est jouée tardivement, un problème technique ayant frappé la Fiesta R2 anciennes specifications de Constantinos Televantos (Q8 Oils Rally Team). Le seul Chypriote restant en ERC3 est à près de sept minutes du rythme de Kourdali lors de la répétition de l'après-midi, le laissant en sixième position derrière Ekaterina Stratieva (Saintéloc Junior Team).

Stratieva signe son meilleur résultat en ERC3 avec une cinquième place et égale son meilleur résultat en ERC 2WD signé sur le Tour de Corse 2013. Plus important encore, elle récolte 70 points au classement ERC Dames, ce qui la place au deuxième rang de la course au titre, à seulement 14 points du leader actuel, Nabila Tejpar. Litsa Yiangou, dont le fils Panayiotis a terminé en P18 au classement général du rallye ERC, a remporté un deuxième trophée dans la catégorie ERC Dames, pilotant une Subaru Impreza.

RAPPORT PREMIÈRE MANCHE: Cliquez ici pour le rapport de la première étape : 

PROVISIONAL TOP 10 POSITIONS (après 12 étapes, 105,62 kilomètres) 

1 Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Volkswagen Polo GTI R5 3h02m51.3s 

2 Chris Ingram (GBR)/Ross Whittock (GBR) ŠKODA Fabia R5 +3m5.9s 

3 Mikko Hirvonen (FIN)/Jarmo Ottman (FIN) Ford Fiesta R5 +4m34.0s 

4 Łukasz Habaj (PLN)/Daniel Dymurski (PLN) ŠKODA Fabia R5 +5m43.4s 

5 Niki Mayr-Melnhof (AUT)/Poldi Welsersheimb (AUT) Ford Fiesta R5 +6m03.0s 

6 Albert von Thurn und Taxis (DEU)/Bernhard Ettel (AUT) ŠKODA Fabia R5 +7m01.5s 

7 Emilio Fernández (CHL)/Axel Coronado (ESP) ŠKODA Fabia R5 +8m07.7s 

8 Abdulaziz Al-Kuwari (QAT)/Marshall Clarke (GBR) ŠKODA Fabia R5 +8m50.8s 

9 Norbert Herczig (HUN)/Ramón Ferenc (HUN) Volkswagen Polo GTI R5 +9m26.3s 

10 Paulo Nobre (BRA) / Gabriel Morales (BRA) ŠKODA Fabia R5 +11m21.5s 

 

FIA ERC2 : Petros Panteli (CYP)/ Kyprianos Christodoulou (CYP) Mitsubishi Lancer Evolution X 

FIA ERC3 : Efrén Llarena (ESP)/Sara Fernández (ESP) Peugeot 208 R2 

ERC Ladies' Trophy : Ekaterina Stratieva (BGR) Peugeot 208 R2 

 

Cliquez ici pour les résultats provisoires complets, les classements d'étapes, les abandons et autres données ou suivez ce lien : https://www.fiaerc.com/live-timing/.

LEADERS DU RALLYE

ES1-ES12 : Al-Attiyah/Baumel 

VAINQUEURS D’ÉTAPES 

Veuillez vous référer au PDF ci-joint pour le résumé des vainqueurs d'étape 

 

STATISTIQUES CLÉS :
Vainqueurs de l’ERC en 2019 : Al-Attiyah, Basso, Habaj, Kopecký, López, Lukyanuk et Solberg 1 

Victoires d’étapes ERC en 2019 : Lukyanuk 32 ; Crugnola 13 ; Al-Attiyah et Solberg 10 ; Kopecký 6 ; Habaj et López 5 ; Gryazin et Loubet 4 ; Huttunen et Teodósio 3 ; Galatariotis et Ingram 2 ; Basso, Campedelli, Marczyk, Moura et Suárez 1 

Classement du championnat : Cliquez ici pour le classement provisoire après la manche 7/8.