EDRC - LE CIRCUIT DE SANTA POD PRÊT À RECEVOIR LA GRANDE FINALE DU CHAMPIONNAT D’EUROPE DE DRAGSTER FIA 2018 | Federation Internationale de l'Automobile
This page contains archived information and may not display perfectly

EDRC - LE CIRCUIT DE SANTA POD PRÊT À RECEVOIR LA GRANDE FINALE DU CHAMPIONNAT D’EUROPE DE DRAGSTER FIA 2018

  • gb
  • es
03.09.18
À peine remis du record du cinquième tour de la course au titre Suède, le Championnat d'Europe FIA ​​Drag Racing 2018 se décidera à la dernière minute sur le circuit de Santa Pod.

Au moins deux pilotes peuvent encore remporter le titre dans trois catégories. La sixième et dernière course de la saison promet donc du spectacle. En Top Fuel, Anita Mäkelä a renforcé son avance sur Antti Horto en s’imposant à Tierp Arena. En Pro Stock, Bengt Ljundgahl est leader, mais Stefan Ernryd n’est pas loin. Jimmy Alund remporte le Championnat d’Europe de Dragster FIA 2018 en catégorie Pro Modified après que le Suédois ait détrôné Michael Gullqvist de la première marche du podium avec une seconde position à Tierp et que le Champion 2017 ait décidé de ne pas participer à la finale Européenne. En catégorie Top Méthanol, Timo et Dennis Habermann n’ont que 15 points d’écart et le titre se décidera donc lors de la dernière course de l’année.

Après cinq courses dans 4 pays différents, le Championnat d’Europe de Dragster FIA est de retour sur le circuit de Santa Pod pour la finale. Suite aux deux manches consécutives en Allemagne et en Suède, ce sera la troisième course que les équipes disputeront en un mois. Et les attentes sont grandes après une saison passionnante et des records à Tierp. En Top Fuel, un nouveau champion sera couronné, mais pour les autres catégories, les Champions en titre ont encore une chance de prolonger leur règne. 

Une course Finlandaise

Avec une victoire à Tierp Arena, sa seconde de la saison, Anita Mäkelä a encore creusé son avance sur Antti Horto, elle est désormais à 84 points. En EDRC, tout peut arriver, mais il est fort probable que la Championne Européenne Top Fuel 2016 rajoute bientôt un autre titre à son impressionnant palmarès. Liam Jones est troisième au Championnat. Avec sa première victoire Top Fuel FIA à Hockenheim, le pilote Britannique de RF Motorsport a réduit son écart avec Horto de 3 points. Mais après un mauvais week-end en Suède, Jones entame sa course à domicile avec un retard de 52 points sur le Finlandais. Timo Lehtimäki est quatrième du championnat, mais le vainqueur de sa course à domicile en Finlande ne participera pas à la finale de Santa Pod et perdra sans doutes quelques places. Duncan Micallef est toujours champion en titre, mais le Maltais joue de malchance cette saison et n’est qu’en 5ème position. Même chose pour le numéro trois du Championnat de la saison dernière, Mikael kagered, le multiple champion ratera la dernière course de la saison et ne défendra donc pas sa 6ème place au classement du Championnat.

Stig Neergaard a eu un calendrier limité en 2018, mais il est de retour à Santa Pod. Le Danois remporte le round d’ouverture du Championnat en mai sur ce même circuit, et compte bien donner le meilleur. Neergaard peut choisir entre deux voitures, la Top Fuel avec laquelle il a fait ses quelques dernières saisons, ou la nouvelle Brittany Force sur laquelle il a débuté à Hockenheim. Il est fort possible qu’il opte pour le nouveau modèle dans l’optique d’un championnat complet l’an prochain.

Seront également présent le duo favori du public, Urs Erbacher et sa fille, Jndia. On ne peut pas dire que leur course à Hockenheim ait été de tout repos et sans embûches, mais ils vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour remonter à Santa Pod.

Un Habermann en Top Methanol

Une chose est sûre, encore une fois, un Habermann sera champion en Top Methanol cette année. Timo Habermann a remporté trois courses et semblait sur le point de conserver son titre en 2017. Mais après une sortie du premier tour à Tierp la semaine dernière et une seconde victoire de la saison pour Dennis Habermann, les deux frères ont 15 points d’écart, soit moins que les points remportés lors d’une victoire de manche. Comme Timo et Dennis se sont affrontés trois fois en finale cette année, ne soyez pas étonnés si le titre se décide dans le tout dernier round de cette finale Européenne.

Sandro Bellio est le numéro trois du Championnat, mais avec un retard de 124 points sur Dennis Habermann, la seconde place est hors de portée. Le pilote Belge fera tout ce qui est en son pouvoir pour terminer la saison en beauté, notamment en remportant une victoire, surtout après sa malchance en finale à Tierp, où Bellio a heurté le mur. Jonny Lagg est quatrième au championnat. Le Suédois a battu son record personnel dans presque toutes les courses de cette saison et peut désormais égaler les temps des Habermann. Lagg pourrait même s’interposer dans le duel entre Timo et Dennis Habermann.

Jürgen Nagel saute les manches Scandinaves du championnat, mais sera bien là à Santa Pod. Le pilote allemand pourrait créer la surprise au vu de bons chronos passés.

Bengt Ljungdahl ou Stefan Ernryd

Après un début de saison difficile, Bengt Ljungdahl revient en force dans les trois dernières courses pour rattraper son retard, prendre la lead et même se permettre d’avoir 38 points d’avance sur Stefan Ernryd. Le champion en titre n’a pas remporté de course cette saison. Avec une seconde position et une victoire en demi-finale, Ljungdahl a marqué beaucoup de points, et il fera tout pour terminer cette saison sur une belle victoire. Ernryd a démarré sa saison avec une victoire à Santa Pod et compte bien réitérer car c’est sans doute sa seule chance de remporter un premier titre cette année.

Michael Malmgren est troisième au championnat à seulement 18 points du second et 56 points de Ljungdahl. Malmgren prouve qu’il peut gagner à Tierp, au mois de juin dernier. Mais il n’a pas encore marqué assez de points pour être en lice pour le titre. Mais il pourrait prétendre à la seconde position sur la course suivante, et c’est un but suffisant pour le Suédois.

Robin Norén est 5ème au championnat, à 20 points de Malmgren. Norén remporte sa première course Pro Stock à Hockenheim et veut clairement ajouter une autre victoire à sa déjà très belle saison. Et avec une victoire, le jeune Suédois pourrait bien terminer ce championnat en 3ème position.

Jimmy Ålund 11 titres et une victoire 

En Pro Modified, Jimmy Alund et Michael Gullqvist ont échangé leur position à quasiment chaque course de la saison. Gullqvist a commencé avec une victoire et en tête du championnat, mais Alund a ensuite pris sa place pour la lui rendre à Hockenheim. À Tierp, Gullqvist est battu au premier tour et Alund en profite pour terminer second. Alund prend le dessus sur le numéro 1 et mène la Pro Modified avec 57 points d’avance sur Gullqvist. Avec la belle énergie dont il a fait preuve lors de ses deux dernières courses, il devient le favori, mais avec 16 dragsters alignés aux éliminatoires, il peut soit gagner soit perdre beaucoup de points. Tout le monde s’attend alors à une finale passionnante entre les deux Suédois, mais aux dernières nouvelles, Gullqvist ne participera pas à la finale Européenne après avoir eu trop de problèmes à Hockenheim et Tierp. Après 10 titres en Euro Pro Stock FIA, Alund remporte son premier titre en Pro Mod.

Après une très belle saison emprunte de régularité, Jan Ericsson est troisième au Championnat, à 110 points du second. Andreas Arthursson a remporté deux courses sur la saison, il est le nouveau détenteur du record Europe du temps écoulé et numéro quatre du championnat. Mais Arthursson a un agenda limité et ne sera pas présent à Santa Pod. David Vegter en 5ème est l’un des pilotes les plus rapides de la saison. Le Néerlandais a subi de lourds dommages à Tierp et ne pourra participer à la finale Européenne à Santa Pod. Kim Kristiansen est 6ème du championnat, à 85 points de Vegter, suivi de Roger Johansson en 7ème position, à seulement un point du pilote danois. Johansson a prouvé sa supériorité face à Tierp avec un record personnel de 5,81 secondes et peut briser les rêves de 6 des meilleures équipes.

Pro Modified a 16 entrants pour la dernière course FIA de la saison. Outre les 4 pilotes mentionnés précédemment, on recense d’autres combinaisons très rapides. Tout d’abord, Andy Robinson, le pilote britannique a battu son record personnel à plusieurs reprises cette saison et peut maintenant courir 5,8 secondes. Le second pilote néerlandais du peloton, Michel Tooren, est en route vers sont premier run de 5,8 secondes. Norbert Kuno peut également créer la surprise, il est très rapide bien que peu régulier. Les suisses sont représentés par Marcus Hilt et Peter Wacker, tandis que l’habitué de Santa Pod, Jean Dulamon s’aligne pour la France. Enfin, 5 pilotes britanniques sont également de la partie avec de belles progressions sur cette saison : Kev Slyfield, Bobby Wallace, Wayne Nicholson, Mick Payne et Jon Webster qui donneront au public local de quoi vibrer. On salue également le retour bienvenu de Mats Eriksson. Le Suédois a fait ses premiers runs dans sa toute nouvelle Crown Victoria à Tierp et les résultats semblent prometteurs avec un meilleur run de 6.12s.

Les qualifications pour les finales Européennes débuteront le vendredi 7 septembre et se poursuivront le samedi 8 septembre. Les éliminatoires auront lieu le dimanche 9 septembre en matinée.

 

Lien vers la liste des partants

http://www.eurodragster.com/santapod/entrylists/2018fiaeuropeanfinals.htm

Lien vers le classement du championnat, après le Summit Racing Equipment Internationals

http://www.dragracingeurope.eu/fiaedc/wp-content/uploads/sites/2/2018/05/FIA-POINTS-2018-RD5.pdf