COUPE DES NATIONS GT - LE TRIOMPHE DE L’ÉQUIPE TURQUE | Federation Internationale de l'Automobile

COUPE DES NATIONS GT - LE TRIOMPHE DE L’ÉQUIPE TURQUE

  • gb
  • es
01.12.18.

Les Team Royaume-Uni et Danemark complètent le podium du circuit international de Bahreïn

L’équipe Turque a remporté la première édition de la Coupe des Nations FIA GT après un événement extrêmement haletant et réussi sur le Circuit International de Bahreïn.

Dix-huit nations étaient en compétition pour la course principale sous les projecteurs samedi soir, et la course s’est avéré dramatique dès le départ.

L’équipe Belge, l'une des favorites et vainqueur de la première course qualificative de vendredi, a été immédiatement forcée d’abandonner après un accident avant même le premier virage du premier tour.

L’Audi R8 LMS jaune flash a glissé sur l’herbe avant de s’immobiliser dans le gravier, ce qui entraîne un nouvel incident à l’arrière. Le contact entre les voitures Australienne et Biélorusse se soldent par un abandon instantané pour les deux nations et le déploiement de la voiture de sécurité avant même la fin du premier tour.

Un autre incident avec les équipes de France et d'Argentine contraint l’Allemagne à abandonner elle aussi sur ce premier tour - pourtant elle aussi pressentie pour la victoire - alors qu’une opération de nettoyage de plusieurs voitures s’ensuit.

 

 

Une fois la piste nettoyée, Salih Yoluc mène la course au volant de sa Mercedes-AMG GT3 pour l'équipe turque, mais l'attaquant  Britannique Christopher Froggatt monte à l’assaut peu après le nouveau départ.

Les pilotes entrent en contact au niveau des roues au cours d’une bataille haletante, le Royaume-Uni prenant finalement le dessus tandis que l’équipe Russe en profite pour également doubler l’équipe Turque et prendre la P2.

Les premières positions ainsi définie ne bougent plus jusqu’au changement de pilote à mi-course, avec le Royaume-Uni détenteur d’une avance non négligeable à ce stade de la course.

Ayhancan Guven ne compte cependant pas se laisser faire, passant la Ferrari de la Team Russie peu de temps après avoir pris la relève au volant de l’équipe Turque. Il s’élance ensuite vers Christopher Buncombe, à l’avant dans la Ferrari de la Team Royaume-Uni, réalisant une belle performance pour le début de sa prise de relais.

Et c’est le moment de vérité à presque 10 minutes de la fin de cette course d’une heure. Guven glisse sa Mercedes devant la Ferrari de Buncombe. À partir de cet instant, Guven ne se retourne plus et rapporte une victoire impressionnante à l'équipe Turquie.

La dernière place du podium donne lieu à un divertissement exceptionnel, voyant une équipe Danoise surgir depuis la 15ème position sur la grille pour éventuellement s’emparer du Bronze.

Johnny Laursen qui a ingénieusement évité les incidents du premier tour, fait une belle progression avant de passer le relais à son coéquipier Niklas Nielsen. Le jeune Danois a encore beaucoup à faire, mais après une manoeuvre courageuse sur la voiture de la Team Hong Kong qui place sa Ferrari en quatrième position, le podium devient plus qu’atteignable. 

Le bonheur du Danemark fait le malheur de la Russie avec cette manœuvre de Nielsen sur Denis Bulatov dans les derniers instants de la course.

L’équipe PR Chine remporte une fantastique cinquième place au volant de sa Porsche 911 GT3 R, devant la Ferrari de l’équipe Italie et la Nissan de la Team Hong Kong.

La Malaisie, l’Argentine et la Thaïlande complètent le top dix.

Salih Yoluc (Team Turquie) : « C’est un sentiment formidable de remporter la Coupe des Nations FIA GT pour mon pays. C’était une  vraie lutte avec l’équipe du Royaume-Uni après le redémarrage, mais nous avons ensuite réussi à trouver le meilleur rythme. Il y a eu des moments de doutes pendant le week-end, mais nous avions la vitesse  nécessaire et nous l'avons fait ! Ayhancan a vraiment bien piloté, il a  dépassé les deux voitures vers la fin, c’est grâce à lui que nous avons remporté la course. "

Ayhancan Guven (Team Turquie) : “C'était vraiment difficile au début. La voiture GT3 étant nouvelle pour moi, je ne voulais pas pousser trop fort, c’est à ce moment-là que j’ai commis des erreurs. Je savais que je devais rapidement dépasser la voiture de l'équipe de Russie, mais je pense quand même que nous avions environ huit secondes de retard sur la voiture de l'équipe britannique. À mesure que je me rapprochais, je pouvais voir que la situation était compliquée mais nous avons réussi à le faire. J'ai vraiment adoré ce week-end et nous sommes ravis d'avoir remporté la Coupe des Nations FIA GT Nations. »

Christopher Buncombe (Royaume-Uni) : “Des émotions partagées, je suppose, mais j'ai vraiment apprécié les courses du week-end. Je n'ai pas fait beaucoup de course aussi serrées que celle-ci cette année, donc cela a été une expérience amusante de participer à la Coupe des Nations FIA GT Nations.”

Christopher Froggatt (Royaume-Uni) : “Ce fut une bataille très difficile avec Salih, il ne lâchait pas un centimètre, mais dans l'ensemble je suis vraiment content de la performance. J'ai beaucoup aimé l’événement : courir en GT3 pour la première fois et rouler avec Chris a été formidable.”

Johnny Laursen (Danemark) : “Ce fut l'une des courses les plus folles à laquelle il m’a été donné de participer. J'ai réussi à éviter les accidents dans le premier tour et à partir de là, tout s’est enchaîné. Nous nous sommes améliorés tout au long du week-end et au final, tout a très bien fonctionné pour nous.”

Nicklas Nielsen (Danemark) : “J'étais un peu à la limite lorsque j'ai doublé la Nissan de l’équipe Hong Kong dans le premier virage, mais j'ai ensuite vu l'occasion de monter sur le podium. Nous avons eu un début de week-end difficile, mais grâce à l’équipe et aux améliorations apportées à la voiture, nous avons pu nous défendre.”

Classement final