AUTO #29 - SOUS LES COULEURS DU SPORT AUTOMOBILE | Federation Internationale de l'Automobile

AUTO #29 - SOUS LES COULEURS DU SPORT AUTOMOBILE

  • gb
  • es
13.02.20

Après le succès des premiers FIA Motorsport Games à Vallelunga en novembre dernier, AUTO se penche sur ce que cet événement signifie pour la Fédération et ses organisations sportives membres, et sur la manière dont le rassemblement des nations devrait se développer dans les années à venir

Au plus haut niveau, le sport automobile concentre souvent son attention sur les les plus petits aspects, se focalisant sur l'individu et définissant la poursuite du succès comme un effort solitaire, dans une arène exclusive où seuls les plus forts survivent et prospèrent. Cette caractérisation ne constitue cependant qu'un détail d'un tableau beaucoup plus vaste qui, dans sa plus grande ampleur, englobe un large éventail de disciplines allant du karting aux monoplaces, aux voitures de tourisme et aux GT, et de l'entrée de gamme aux catégories d'élite de la course automobile. L'ascension vers ces sommets vertigineux passe également par un vaste éventail de compétitions organisées et gérées par les organisations sportives nationales qui constituent les membres du pilier sportif de la FIA.

C'est cette énorme culture du sport automobile que la Fédération a voulu célébrer et honorer avec les premiers FIA Motorsport Games.

Conçus comme un rassemblement annuel des clans du sport automobile sous les couleurs nationales, les Jeux sont nés de la Coupe des Nations FIA GT 2018, qui s'est tenue sur le circuit international de Bahreïn. L’argument principal d’attraction de la compétition de Bahreïn était son orientation nationale et sa promotion des meilleurs talents amateurs. Le fait de réunir les meilleurs pilotes non professionnels du monde pour concourir pour leur pays respectif a suscité un vif intérêt, de la part des médias et des organisations sportives, mais aussi des gouvernements.

L'extension logique du concept était d'élargir la portée de l'événement au-delà des courses de GT et en juin 2019, la Fédération a annoncé le lancement des FIA Motorsport Games, qui se sont déroulés en novembre dans la première ville hôte, Rome. S'inspirant de la Coupe des Nations, les FIA MGames accueilleront également la Formule 4, les voitures de tourisme, le drifting, le karting slalom et le sport automobile numérique.

Avec les six médailles d'or proposées, réparties entre six autorités sportives nationales différentes, et avec 13 ASN récompensées par une médaille d'or, d'argent ou de bronze, les premiers FIA MGames ont été considérés comme un succès incontestable.

190 athlètes d'une cinquantaine de pays ont participé à ces jeux, dans six catégories de course : GT, Voiture de tourisme, Formule 4, Drifting, Karting Slalom et Digital Motorsport.

 

FIERTÉ ET PROGRÈS


Le premier vainqueur des Jeux a été la Russie, qui a remporté la Touring Car Cup avec Klim Gavrilov. Les médailles de bronze en poche pour la Karting Slalom Cup et la Drifting Cup, la Russie a pris la tête du classement. L’Italie, pays hôte et l’Australie étaient à égalité avec une médaille d'or et une de bronze chacune, l'Italie prenant finalement la deuxième place après un tie-breaker.

« La Fédération automobile russe a remporté les premiers FIA Motorsport Games, et je suis très fier de nos pilotes et de ceux qui ont aidé l'équipe russe à gagner », a déclaré le président de la Fédération automobile russe, Victor Kiryanov.

« Qu'est-ce que cela signifie pour notre ASN et pour la Russie en général ? Fierté, progrès et, bien sûr, satisfaction. Parce que nous avons atteint notre objectif, nous avons obtenu le résultat voulu - la victoire. Qu'est-ce que cela signifie pour les pilotes de l'équipe russe ? Une grande motivation pour l'avenir. C'est une excellente plateforme pour fixer de nouveaux objectifs, à partir desquels on peut trouver de nouveaux niveaux de performance et de développement personnel. »

Si l'on ne peut nier l'honneur de rentrer des Jeux avec une poignée de médailles, la visibilité mondiale qu'offre l'événement touche non seulement les participants, mais aussi la Fédération au sens large, explique Graham Stoker, vice-président de la FIA pour le sport. 

« Nos championnats de premier plan font l'objet d'une forte promotion et sont très populaires à la télévision, mais ce nouvel événement met en valeur les talents amateurs émergents et c'est important pour la force de nos organisations sportives nationale », dit-il. « Ces concurrents sont actifs au niveau national avec nos ASN, mais les Motorsport Games leur donnent l'occasion de participer à un événement international de haut niveau où ils peuvent représenter leur pays et remporter des médailles. Cela ne s'est jamais produit auparavant et attire l'attention du monde entier sur la profondeur du talent qui existe dans notre sport. C'est une évolution passionnante et, compte tenu du succès de cette première édition, il existe un énorme potentiel pour mettre en valeur les compétences de certains sportifs d’exception. »

La positivité entourant les Jeux inauguraux était telle qu’à la suite de l'événement, il a reçu une nouvelle demande d'une ASN intéressée à participer à la prochaine édition. « Au lendemain des Jeux, j'ai parlé à un certain nombre de nos ASN des Caraïbes à Panama City et elles aimeraient inscrire leur propre équipe nationale de sport automobile à la prochaine épreuve. Cela montre que nous mettons en lumière une partie de notre sport qui est si importante à travers FIA Motorsport Games. Un sport automobile amateur fort, c’est notre moteur, et les Jeux célèbrent cela. »

Les premiers Jeux se sont également distingués par leur esprit d'ouverture, les femmes représentant environ 20 % de l'ensemble des athlètes. Quatre des six disciplines étaient représentées par des femmes, le slalom karting comprenant des équipes de couples mixtes.

Les Pays-Bas ont remporté l'or dans cette épreuve avec la finaliste du FIA Girls on Track Karting Challenge, Nina Pothof, et son coéquipier Bastiaan van Loenen, qui ont décroché la première place, tandis que les voisins belges ont décroché l'argent grâce à Manon Degotte et Antoine Morlet. Les Russes Olesia Vashchuk et Vladislav Bushuev complètent le podium.

Le succès des Jeux s'est surtout manifesté par le nombre de pays représentés sur la scène du Centre des congrès de Vallelunga lors de la cérémonie de remise des prix. Si la Russie a été couronnée championne du monde et que l'Australie et l'Italie se sont partagées la deuxième place, les Pays-Bas, le Japon et l'Ukraine - qui ont chacun remporté une seule médaille d'or - se sont classés troisièmes.

S'inspirer du succès des premiers Jeux est déjà une priorité pour la FIA, qui envisage d'y ajouter d'autres disciplines.

« Il existe une réelle possibilité de développer l'événement en impliquant la majorité de nos 145 ASN dans le monde entier et en faisant participer beaucoup plus de concurrents », a déclaré M. Stoker. « Nous pouvons nous appuyer sur ce premier événement pour faire des Jeux une arène de haut niveau dans laquelle les meilleurs talents émergents du monde entier pourront montrer leurs capacités. Il y a un grand potentiel pour introduire d'autres disciplines telles que le rallye, le rallycross, le karting et le cross kart pour révéler la grande étendue de notre sport et les talents exceptionnels qui participent semaine après semaine à des événements dans le monde entier. Cela mérite d'être célébré et les Jeux sont un hommage approprié à ces talents et aux organisations sportives nationales qui rendent leur succès possible. »

 

Les FIA Motorsport Games reviendront pour leur deuxième édition dans le courant de l'année (23-25 octobre). Marseille sera la ville hôte et le circuit Paul Ricard fournira le site des courses, sous réserve de l'approbation du Conseil mondial du sport automobile.