08.12.12

The world titles to Camponeschi and Easthope

The Italian Flavio Camponeschi has won the CIK-FIA World Karting Championship for the first time in the 49th edition, which was held over two events, in Japan and in Macau. As for the other World Championship, reserved for Drivers under 18 years old, it was landed by Britain’s Henry Easthope, and the French Manufacturer Sodi won the title of World Champion for Makes.

Third in the 2011 CIK-FIA World Championship, Flavio Camponeschi has finally found his grail. The 20 year old Italian who represents the prestigious team Tony Kart accomplished his dream by donning his maiden world crown in a championship he led from beginning to end. Winner of three races out of four in the opening round held at Suzuka, the Italian subsequently managed his advantage in the best of ways despite some hitches during the final at Macau.

“In Suzuka I was very fast and sometimes had a bit of luck,” he explained. “But the second event at Macau was more difficult. I was quick there as well, as indicated by my second and first places in qualifying practice, but I also had a few setbacks. For a moment I thought I was living a nightmare when my starter got blocked at the start of the first race and forced me to retire even before the start. Fortunately I could make up for it afterwards, and I feel I had one of my best races by recovering from 30th to 2nd position. In any case, this world title is a fine reward for all the work carried out, and I am obviously very happy.”

The man behind Flavio Camponeschi, who in 2008 already won a European Champion title in KF2 (the Hopeful’s category), was Tom Joyner, unbeaten in the Macau final. However, his four wins were not enough to enable the Briton to make up the lost points which the LH Racing Team driver (whose team bears the initials and colours of Lewis Hamilton) had accumulated in Japan. Involved in two collisions which cost him precious points, the Italian Felice Tiene completed the Championship podium, ahead of Japan’s Daiki Sasaki, Britain’s Jordon Lennox-Lamb and Davide Foré. The four-time Italian World Champion who is no less than 38 years old gave another demonstration of his dogged determination to win by prevailing in one of the Suzuka races.

From this 2012 edition of the World Championship, one will also remember the extraordinary speed of the very young Max Verstappen. Whereas he celebrated his 15th birthday at the end of last year, the Dutchman (son of Jos, former Formula One driver) always fought at the front. A lack of luck and experience however eventually relegated him to a final eighth place which does not reflect his real talent.

U18 World Championship: Easthope after a thrilling finish

Reserved for Drivers under 18 years old who all had identical engines allocated by drawing lots and supplied free of charge by FIM, the World Championship produced a scenario worthy of the best thrillers. After his domination in the Portuguese event held at Braga, Henry Easthope managed to stay in the lead of the competition in Angerville (FRA) despite a more difficult weekend. The Briton therefore arrived in Bahrain as the leader for the final of this championship. In the first race organised in the Middle-East in the CIK-FIA’s history as well as the first one held at night (and lit by huge spots), the spectacle was total. Indeed, it was only two corners from the chequered flag that Henry Easthope, taking advantage of an incident ahead of him, managed to gain two places, thus winning the world crown by just one point.

“No matter what happens, this year is the best since the beginning of my career,” Henry smiled. “And the outcome of the championship was probably one of the most stressing episodes of my whole life… For me the season had taken a perfect start at Braga and I left Portugal with the maximum of points. But it was harder afterwards. In Angerville I suffered on a track which does not really suit my driving style. Then there was this incredible weekend in Bahrain. I was fast but also very nervous, and I made a few mistakes as a result. I only started the final from 16th place but I gave everything and took advantage of an incident ahead of me to gain another two places on the final lap. When I crossed the finish line I did not know I was champion. Afterwards, however, I had an enormous joy!”

Third Briton in a row who wins the U18 World Championship after Jake Dennis and Matthew Graham, Henry Easthope also offered the title of World Champion of Makes to Sodi.

Beaten by one point, the Monegasque Charles Leclerc was unable to hide a certain disappointment. But Nicolas Todt’s protégé once again showed that he is of the stuff great champions are made of. Likewise, by finishing for the second consecutive time on the smallest step of the podium, Anthoine Hubert will have been one of the major racers in this competition. Unassailable in his home land, at Angerville, the Frenchman regretted to leave Karting without having landed a major title at the international level, but the gained experience has undoubtedly prepared him well before he switches to single-seaters.

Finally, it is worth noting the win achieved in the Bahrain event by the Australian Joseph Mawson, eventually fourth in the championship, and the fifth place of the very regular Dane Martin Mortensen, who finished ahead of the title holder Matthew Graham, of the Italian Federico Savona and of the Brits Ricky Collard, Ben Barnicoat and Sam Webster.

Note to Editors:
Imagery can be downloaded from: http://www.fiaimages.com/

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À CAMPONESCHI ET EASTHOPE LES TITRES MONDIAUX

L’Italien Flavio Camponeschi a remporté pour la première fois le Championnat du Monde de Karting de la CIK-FIA lors d’une 49e édition s’étant déroulée en deux épreuves, au Japon et à Macao. L’autre Championnat du Monde, réservé aux moins de 18 ans, a quant à lui été enlevé par le Britannique Henry Easthope, le Constructeur français Sodi remportant de son côté le titre de Champion du Monde des Marques.

Troisième du Championnat du Monde de la CIK-FIA en 2011, Flavio Camponeschi a enfin décroché son graal. A 20 ans, l’Italien représentant la prestigieuse équipe Tony Kart a réalisé un rêve en coiffant sa première couronne mondiale au terme d’un championnat qu’il aura mené de bout en bout. Vainqueur de trois courses sur quatre lors de l’épreuve d’ouverture à Suzuka, l’Italien a ensuite parfaitement géré son avantage, malgré quelques contretemps lors de la finale de Macao.

« À Suzuka, j’étais très rapide et j’ai parfois eu un peu de réussite », expliquait-il. « Mais la deuxième épreuve à Macao fut plus difficile. J’y étais rapide aussi, comme l’ont prouvé mes deuxième et première places lors des essais qualificatifs, mais j’y ai aussi connu quelques revers. Pendant un instant, j’ai cru vivre un cauchemar éveillé quand mon démarreur s’est bloqué au départ de la première course et m’a contraint à l’abandon avant même le départ. Heureusement, j’ai pu me reprendre ensuite et je pense avoir livré l’une de mes plus belles courses en remontant de la 30e à la 2e position. Ce titre mondial, c’est en tout cas une belle récompense pour tout le travail effectué et j’en suis évidemment très heureux. »

Derrière Flavio Camponeschi, qui avait déjà décroché un titre de Champion d’Europe en KF2 (les Espoirs) en 2008, on retrouvait Tom Joyner, invaincu lors de la finale de Macao. Mais ses quatre succès n’ont pas suffi au Britannique pour combler le retard que le pilote du LH Racing Team (l’équipe portant les initiales et les couleurs de Lewis Hamilton) avait accumulé au Japon. Impliqué dans deux accrochages lui ayant coûté des points précieux, l’Italien Felice Tiene complétait le podium du Championnat devant le Japonais Daiki Sasaki, le Britannique Jordon Lennox-Lamb et Davide Foré. Quadruple Champion du Monde et affichant pas moins de 38 printemps, l’Italien a encore démontré sa rage de vaincre en remportant une des courses de Suzuka.

De cette édition 2012 du mondial, on retiendra aussi l’extraordinaire pointe de vitesse du très jeune Max Verstappen. Alors qu’il a fêté ses 15 ans en fin d’année, le Néerlandais (fils de Jos, ex-pilote de Formule 1) a toujours joué aux avant-postes. Mais un manque de réussite et d’expérience l’a finalement repoussé à une huitième place finale ne témoignant pas de son vrai niveau.

Championnat du Monde M18 : Easthope au bout du suspense

Réservé aux Pilotes de moins de 18 ans, lesquels disposaient tous de moteurs identiques tirés au sort et fournis gratuitement par FIM, le Championnat du Monde a ménagé un scénario digne des meilleurs films à suspense. Après avoir dominé l’épreuve portugaise de Braga, Henry Easthope avait su conserver la tête de la compétition à Angerville (FRA) malgré un week-end plus difficile. C’est donc en leader que le Britannique est arrivé à Bahreïn, théâtre de la finale de ce championnat. Pour la première course de l’histoire de la CIK-FIA au Moyen-Orient, et la première aussi à se dérouler de nuit (à la lueur d’immenses projecteurs), le spectacle fut total. Ce n’est en effet qu’à deux virages du drapeau à damier qu’Henry Easthope a pu, en profitant d’un incident devant lui, gagner deux places et remporter ainsi la couronne mondiale pour un point seulement.

« Cette année est quoi qu’il arrive la plus belle depuis le début de ma carrière », souriait Henry. « Et le dénouement du championnat fut probablement l’un des événements les plus stressants de toute ma vie… La saison avait parfaitement débuté pour moi à Braga et j’ai quitté le Portugal avec le maximum de points. Mais ce fut plus difficile ensuite. À Angerville, j’ai souffert sur une piste qui ne convient pas vraiment à mon style de pilotage. Ensuite, il y a eu ce week-end incroyable à Bahreïn. J’étais rapide, mais aussi très nerveux et j’ai commis quelques erreurs à cause de ça. Je partais depuis la 16e place seulement pour la finale, mais j’ai tout donné et j’ai profité d’un incident devant moi pour encore gagner deux places dans le dernier tour. En franchissant la ligne, je ne savais pas que j’étais champion. Mais ensuite, ce fut une joie énorme ! »

Troisième Britannique de rang à remporter le Championnat du Monde M18 après Jake Dennis et Matthew Graham, Henry Easthope a aussi offert le titre de Championnat du Monde des marques à Sodi.

Battu d’un point, le Monégasque Charles Leclerc ne pouvait cacher une certaine déception. Mais le protégé de Nicolas Todt a une fois encore démontré qu’il avait l’étoffe des très grands. De même, en terminant pour la deuxième fois consécutive sur la plus petite marche du podium, Anthoine Hubert aura été l’un des grands animateurs de la compétition. Intraitable sur ses terres, à Angerville, le Français regrettait de quitter le kart sans avoir décroché de titre majeur au niveau international, mais l’expérience accumulée l’a assurément bien préparé avant son passage à la monoplace.

Notons enfin la victoire de l’Australien Joseph Mawson, finalement quatrième du championnat, lors de l’épreuve de Bahreïn, et la cinquième place finale du très régulier Danois Martin Mortensen, lequel a devancé le tenant du titre Matthew Graham, l’Italien Federico Savona et les Britanniques Ricky Collard, Ben Barnicoat et Sam Webster.

Note aux Rédacteurs en chef :
Les photos peuvent être téléchargées depuis l’adresse : http://www.fiaimages.com/