FIA, ACI and the city of Rome unite on Road Safety

03.03.17

FIA President and United Nations Secretary General’s Special Envoy for Road Safety, Jean Todt and ACI President Angelo Sticchi Damiani met with Virginia Raggi, the Mayor of Rome today at the Rome Assembly, which has established a board to manage road safety, sustainable and environmental mobility, while highlighting the World Day of Remembrance for Road Traffic victims.

“Every year, globally, 1.25 million people lose their lives on the roads and 50 million are injured,” stated Jean Todt, FIA President and UN Secretary General’s Special Envoy for Road Safety, speaking at an extraordinary meeting of the City Council in Rome, also attended by Angelo Sticchi Damiani, President of the Automobile Club d’Italia, which met to establish a city commission to manage road safety, sustainable and environmental mobility. “Road crashes are among the top ten causes of death on this planet, and the major cause of deaths among young people aged between 15 and 29. In Italy alone in 2015, there were 3,400 deaths and 250,000 injuries, an increase compared to a consistent reduction over the previous fifteen years. In Rome, there has been a worrying increase, from 140 to 173 deaths in the last three years. Unlike many other illnesses, there is a vaccine: education, law enforcement, safer road infrastructures and vehicles and a better post-crash care.”

The meeting got underway with the Mayor, Virginia Raggi expressing her “great satisfaction for the unanimous approval of the motion that tasks the Council with marking the World Day of Remembrance for Road Traffic victims, welcoming the efforts of the United Nations which have declared the 8th to 14th May to be world safety week: an amazing achievement which transcends all political divides.” She added, “today we have also approved an agreement with the Automobile Club d’Italia which establishes the basis of institutional synergies, not just in the fight against road crashes, but more generally in promoting a responsible mobility, efficient and sustainable. The roads are not just for cars, but also for pedestrians, cyclists, little children. Everyone who moves around the city has the right to do so in safe and protected areas. Having road safety as one of the City Council’s programmes is one of our first major steps towards achieving this.”

“We have been working on road safety for over 110 years,” said Angelo Sticchi Damiani, President of the Automobile Club d’Italia, speaking in the Giulio Cesare Hall. “One of the many tangible results of our efforts is the futuristic ACI-SARA Centre for Safe Driving at Vallelunga, on the outskirts of the city. Here, we teach youngsters and others the techniques of responsible driving and the value of sustainable mobility. At the wheel of the Centre’s cars, the youngsters are made aware of their true ability at the wheel, which they often overestimate with usually tragic results, especially in urban areas, which is where we see 40% of road deaths. To fight against this social ill takes particular care and attention and continuous investment, using revenues generated by fines.”

Mayor Raggi also stressed the importance of education: “all newly qualified drivers should have to take courses in safe driving, repeated over time, to make youngsters more aware of the risks on the road, preparing them to tackle unexpected situations at the wheel as effectively as possible.”

 

La FIA, l’ACI et la municipalité de Rome unis pour la Sécurité Routière


Le Président de la FIA et l’Envoyé Spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Sécurité Routière, Jean Todt, ainsi que le Président de l’ACI, Angelo Sticchi Damiani, sont intervenus aujourd’hui avec la Maire de Rome, Virginia Raggi, à l’Assemblée Capitoline qui a institué le Conseil sur la sécurité routière, la mobilité  durable tout en  commémorant la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route.

"Chaque année, 1,25 million de personnes sont tuées sur les routes du monde entier et 50 millions sont blessées : les accidents comptent parmi les dix premières causes de mortalité à l’échelle mondiale, la première chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans. En Italie seulement, on dénombre plus de 3400 morts et 250 000 blessés, en augmentation en 2015 par rapport aux baisses constantes de ces quinze dernières années. A Rome précisément, on enregistre une hausse inquiétante du nombre de victimes, qui est passé de 140 à 173 ces trois dernières années. Contrairement à d’autres fléaux, il existe un vaccin : formation, respect des règles, infrastructures et véhicules plus sûrs, assistance aux victimes." C’est ce qu’a déclaré Jean Todt, Président de la Fédération Internationale de l’Automobile et Envoyé Spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la sécurité routière, qui est intervenu ce jour à Rome à l’Assemblée extraordinaire de la ville dans le cadre de l’institution du Conseil sur la sécurité routière, la mobilité sûre et durable, aux côtés du Président de l’Automobile Club d’Italia, Angelo Sticchi Damiani.

La Maire Virginia Raggi s’est dite "très satisfaite de l’approbation à l’unanimité de la motion qui engage la Municipalité à accueillir la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, donnant suite à la recommandation de l’Assemblée Générale des Nations Unies qui organise la semaine de la sécurité routière du 8 au 14 mai : un résultat extraordinaire qui nous unit, au-delà des divisions politiques. Aujourd’hui, nous avons également approuvé une convention avec l’Automobile Club d’Italia qui pose les bases d’une synergie institutionnelle non seulement pour lutter contre les accidents, mais aussi, de manière plus générale, pour diffuser les valeurs d’une mobilité responsable, efficace et durable. La route n’appartient pas uniquement aux voitures, elle appartient aussi aux piétons, cyclistes et enfants. Toute personne qui se déplace en ville a le droit d’évoluer sur des parcours protégés et sûrs. L’inclusion de la sécurité routière dans le programme de travail de l’institution capitoline est l’un de nos premiers grands pas."

"Nous agissons en faveur de la sécurité routière depuis plus de 110 ans – a déclaré dans le hall Giulio Cesare le Président de l’Automobile Club d’Italia, Angelo Sticchi Damiani – et le centre de conduite futuriste ACI-SARA de Vallelunga, aux portes de la ville, est l’un des nombreux résultats concrets de cet engagement. Nous y enseignons - aux jeunes notamment - les techniques de conduite responsable et les valeurs de la mobilité durable. Au volant des voitures du Centre, les jeunes prennent conscience de leurs capacités de conduite réelles, dont la surestimation est souvent à l’origine d’accidents tragiques, surtout dans les zones urbaines où se concentrent 40 % des décès sur les routes. Pour lutter contre ce drame social, une attention particulière et des investissements continus sont nécessaires, les ressources étant déjà disponibles avec le produit des amendes prélevées."

Virginia Raggi a insisté elle aussi sur l’importance de la formation, soulignant que "tous les conducteurs débutants devraient suivre des stages d’initiation à une conduite sûre, à renouveler au fil du temps, dans la mesure où ceux-ci permettent de les sensibiliser à leurs responsabilités, en attirant leur attention sur les dangers de la circulation et en les préparant à affronter de manière efficace les aléas de la route".